Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'autre côté - Partie II

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: De l'autre côté - Partie II   Ven 3 Fév - 0:37

Le groupe se rassemble à la taverne du poney pendu. Mais avant d'en apprendre plus, Kylaarad et Vosnir vont prendre un niveau. (les autres devront attendre un peu, du fait de leurs ajustements plus importants).

Après diverses péripéties, le groupe est fin prêt à partir. Pour être plus exact, tout le monde s’est retrouvé en après midi pour faire état leur rapport. Il en résulte que l’appui de la maison naine obtenu par ambre est un atout conséquent, notamment sur le plan financier. De son côté, Lumière à réussi à trouver quelques artisans avec du stocks a écouler, notamment du tissus, de l’orfèvre et quelques armes d’amateurs. Myria s’étant déjà chargée de trouver et réserver les provisions et marchandises qu’on lui avait demandé, l’expédition s’annonçait prometteuse, mais aussi chargée.

Enfin, Kylaarad et Vosnir ont trouvés des passagers. Une halfeline se présentant sous le nom d’Eléonore Bidousac et son compagnon, un gobelin civilisé répondant au nom de Goby. Bien sûr certains les connaissent dans d’autres circonstances, à savoir l’intrusion surprise de plusieurs chambres de nos aventuriers. Est-il utile de rappeler que l’affaire a résulté par la mort d’un des membres d’un groupe et de douloureuse blessure pour Myria ? Néanmoins, les Fieffés Coquins ont fait le choix de ravaler leur rancune car ils étaient dans le besoin d’aide. Ombre, a fait le choix de les accepter, bien que réticente. C’est la confiance qu’elle porte en Vosnir un homme réfléchit et Kylaarad, celui qui avait causé l’échec des assassins, qui a finit de la décider.

Myria, l’autre principale intéressée pourra sans doute émettre ses doutes et réticences, mais la majorité du groupe est déjà pour. Sans compter que Lumière est toujours dans l’ombre de toute cette affaire, par la demande d’Ombre. Jusqu’à présent le secret a été gardé fidèlement.

A cause des nombreuses recherches, les deux passagers n’auront pas pu se présenter la veille du départ. Aussi le lendemain, lorsque les 4 chariots qu’Ombre a obtenu ( grâce à l’aide de Brodoc) sont aligné devant les portes et prêts à être chargés, ils se présentent d’eux même. Eléonore se présente joyeusement et remercie l’équipée de les accueillir, présentant à Lumière une caissette de deux cents pièces d’or pour payer leur transport. Malgré leur statut de client, ils insistent néanmoins pour aider à charger les chariots.

Pour ce qui est de l’organisation, voilà ce qu’il suit. Deux chariots sont principalement dédiés au transport des marchandises et des provisions, les deux autres servant principalement à transporter les membres de l’équipé, leur matériel et le nécessaire. Notamment, Ombre a fait l’acquisition pour tous de capes épaisses car « Le désert mort plus que les chiots » d’après elle. Chaque chariot est tiré par deux chevaux et un supplémentaire a été pris sur les conseils d’Ombre :


-Une caravane est toujours lente, aussi faut-il qu’elle ait de bon yeux pour pouvoir se préparer. Lorsque j’accompagnai.. enfin quand mes parents m’emmenaient dans leurs voyages, il y avait toujours au moins un éclaireur pour faire des aller-retours en avance. C’est tout simple et tout bête, il quitte la caravane à bonne allure pour observer les environs à quinze-vingt minutes devant la caravane, puis revient faire un rapport. Comme ça, si tout est bon il peut reposer son cheval en suivant le rythme de la caravane. Et si c’est pas bon, la caravane peut prendre des mesures pour éviter le problème. Comme changer de trajectoire si c’est un obstacle, ou bien se mettre en position défensive si le danger vient vers elle. La position défensive consiste à placer les chariots comme des barricades en cercles, c’est aussi le plus adapté pour monter un camp. Voilà tout est dit.. ah oui, si un éclaireur ne donne pas de nouvelles en une demi-heure, c’est signe qu’il faut changer de route et aussi d’éclaireur.
Elle fait un rapide geste de la main pour chasser ces mauvaises pensées.

-Je peux assurer ce rôle, je suis assez douée de mes yeux. Peut-être pas autant que notre amie Myria cela dit. Dans tout les cas, il nous faudra des conducteurs pour les chariots. Ce n’est pas très difficile, même s’il faut un peu de pratique pour s’y faire. Si personne n’a l’habitude, le plus simple serait de procéder à tour de rôle ? »

Ainsi, Lumière s’est portée volontaire pour guider un chariot sur le premier bout de chemin. Eléonore, qui ne ratait rien de la conversation proposa aussi l’aide de Goby. Le petit gobelin dérangé n’inspirait pas confiance, mais elle assurait qu’il avait un don avec les créatures de même intelligence que lui. Dans tout les cas, il manquait encore deux cochers. Qui se porte volontaire?

[Je vous invite à donner un rapide résumé de votre état d’esprit, vis à vis du groupe et de l’aventure. Annoncez aussi les rôle que vous voulez prendre dans l’organisation et ce que vous pensez qu’Ombre a pu oublier. Ou tout ce que vous souhaitez entreprendre pour aider dans l’aventure.
C’est le matin, vos chariots sont chargés, vous en êtes au tout dernier préparatifs avant votre grand départ.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 24 Mar - 2:16

C'était le moment du départ. Ils allaient traverser un désert et Je m’étais habillée en conséquence. Je portais un pantalon bleu nuit, serré en bas pour éviter que le sable ne rentre et une tunique de la même couleur qui couvrait tout mon corps. Je ne voulais pas me risquer à montrer ma blessure. Je m'étais équipée d'un simple chapeau pour protéger ma peau du soleil. J'avais laissé mes cheveux assez libres, bien que coiffés, ne leur imposant une forme que par une très légère tresse assez brouillon à l'arrière. Ma mèche était vers la gauche et j'avais fait passer les cheveux de ce coté sur mon oreille, la cachant, et je laissais donc mon coté droit plus découvert, en faisant passer les cheveux de ce coté derrière l’oreille.


J'étais impatiente, je dois l'avouer, mais j'ai très rapidement déchanté lorsque je j'ai vu la halfeline qui avait voulu me tuer... On essaya de m'expliquer qu'ils étaient dignes de confiance, mais il était hors de question que je m'approche d'elle ou de son gobelin de compagnie !
Il faudra que je touche deux mots au kender... Il est fou de ramener des tueurs ici !

Je choisis donc de m’écarter le plus possible de cette meurtrière et émis une proposition à Ombre une fois qu'elle avait fini d'expliquer les règles de voyage.
"Dame Ombre, puisque nous sommes toutes deux fines et légère, pensez vous que nous pourrions partager un même cheval ? Cela rendrait la tâche d'éclaireuse qui vous incombe moins pénible, et plus sûre si jamais il venait un danger. Et cela me permettra de m'éloigner du convoi, loin du brouhaha incessant des marchandise."
J’étais certaine qu'elle avait compris. Et j'espérais qu'elle accepterai. Je n’étais pas très lourdes et nos bêtes étaient fortes. Ce n'est pas mon poids et celui d'Ombre qui les fatigueraient. Au passage, cela serai moins ennuyeux pour elle.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Mer 29 Mar - 0:36

Le jour du départ était arrivé. Vosnir avait rassemblé ses quelques affaires, et était très excité à l'idée de partir à l'aventure, ainsi que de quitter Arl'Gamesh. Non pas que la ville manquait de charme, bien au contraire. Il était surtout lassé de ne rien faire jour après jour dans cette auberge. Il savait qu'il ne pouvait pas se permettre de rester à Liredarin, où la soif de pouvoir et de sang de l'un de ses frères aurait entrainé sa perte.

Il n'était plus vraiment sûr de pouvoir compter sur personne là-bas, mais ça, il préférait l'ignorer...

Il se sentait un peu mal pour Myria, qui avait failli mourir de la main d'Eleonore. Vosnir avait décidé de lui faire confiance, mais il savait où sa confiance pouvait mener.

Ombre demandait au groupe si procéder à tour de rôle pour conduire les chariots. Vosnir fit savoir qu'il n'était pas opposé à cette idée. Il pourrait par ailleurs suivre assez facilement les directions, puisqu'il avait durant son apprentissage dévoré des centaines de cartes du continent.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 14 Avr - 22:36

Le groupe s'était vu étoffé de deux nouveaux membres de petites taille, une halfeline et ... un gobelin ? Enzu ne se rappelait pas avoir jamais vu un représentant de cette  race évoluer dans une société civilisée, mais celui-ci semblait de bonne volonté, bien qu'étrange.

Enzu ne les avait jamais vus, mais ils étaient visiblement des connaissances de Vosnir, Kylaraad, Ombre et Myria. Enzu ne sut expliquer les réactions de ces deux dernières qui semblèrent distantes, mais ne s'y attarda pas.

Autre chose le tracassait, puisque c'était maintenant que les moments délicats allaient venir... Évidemment, une caravane n'était pas tirée à bout de bras par des tireurs, mais par des animaux dressés.

Animaux qui, peut importe lesquels, avaient la fâcheuse tendance de s'enfuir à toute jambe lorsqu'Enzu s'approchait un peu trop près d'eux. Un autre des effets secondaires de sa "condition".

Aussi, fut-il soulagé que d'autres se portent volontaires pour diriger les chariots. Cependant, il restait une place vacante pour le rôle de cocher, aussi se tourna-il vers Kylaarad qui était le dernier à ne pas s'être exprimé.

"Ça m'embête de demander ça, mais ma relation avec les animaux s'avère particulièrement... conflictuelle. Si tu pouvais t'occuper du rôle de cocher restant, je pense que la caravane ne se porterai que mieux.

Je tâcherai de me rattraper auprès du groupe d'une autre manière."


Dernière édition par Atsai le Dim 23 Avr - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 20 Avr - 17:18

Prêt pour partir à l'aventure, Kylaarad s'était vêtu d'une veste légère et agréable à porter pour ne pas trop souffrir de la chaleur et des conditions de voyage. Lors des emplettes de la veille, il s'était trouvé un chapeau de seconde main pour se protéger du soleil ; il était grand, d'un vert accordé à sa veste, et élégant quoiqu'un peu vieilli.

Juste avant le départ, Ombre avait proposé aux membres du groupe de servir de cocher. Kylaarad se sentait incompétent pour cette tâche. En effet, le rapport de taille entre lui et un cheval ne lui donnait pas confiance quant à sa capacité à diriger l'animal. Il ne valait mieux pas qu'il serve de cocher dans cette expédition, même s'il ferait un effort s'il n'avait pas le choix.

Il ne restait qu'un chariot à diriger et presque tout le monde avait déjà trouvé sa place. Il ne restait qu'Enzu et Kylaarad. Le kender partait donc en sa direction pour lui expliquer son souci. Il arriva près de lui et allait ouvrir la bouche quand Enzu prit la parole :

"Ça m'embête de demander ça, mais ma relation avec les animaux s'avère particulièrement... conflictuelle. Si tu pouvais t'occuper du rôle de cocher restant, je pense que la caravane ne se porterai que mieux. Je tâcherai de me rattraper auprès du groupe d'une autre manière."

Ah ! Et bien il n'y pas le choix !

"Et bien... J'allais te proposer l'inverse, j'ai peur de ne pas pouvoir diriger le cheval. Mais bon, je veux bien essayer ! Après tout, comme on dit par chez moi, ce n'est pas parce qu'on est petit qu'on ne peut pas faire de grandes choses !
dit Kylaarad en esquissant un sourire. Par contre, tu montes avec moi ou tu ne restes pas loin, je n'aime pas être seul..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 27 Avr - 22:00

Ombre adressa à Myria un regard entendu quand celle-ci fit ça proposition. Elle comprenait fort bien les réticences de son amie quant à partager du temps avec ceux qui lui ont voulu du mal deux jours plus tôt. C’était un peu rapide pour accepter la nouvelle situation. Néanmoins, elle refusa d’un mouvement de tête.

-Je serais des plus heureuse de votre compagnie, néanmoins même nos poids de plumes feraient la différence à l’allure que doit prendre cette pauvre bête. En revanche, nous pourrons procéder à tour de rôle. Ainsi il y aura toujours l’une d’entre nous pour divertir Lumière.

Elle offrit un sourire désolé à Myria en finissant sa phrase.

-De plus, il y aura sans doute plus besoin de main-d’oeuvre avec les chariots.

Ainsi, les premiers cochers se formèrent : Vosnir, Gobi, Lumière et Kylaarad. Ombre fit le tour de chacun pour leur expliquer quelques astuces, quand cela fut utile tandis que les autres se voyaient promis d’être de corvée à la première halte.
Enfin 3 heures avant midi, la caravane fut prête à avancer.

Dans l’ordre de file :
(Remplacez les lettres par des noms rigolos si vous avez envie)
Vosnir avec le chariot de marchandise A
Gobi avec le chariot de vivres B
Lumière avec un chariot de vivres C
Kylaarad avec le chariot de marchandise D

Croyez le, croyez le pas. Le voyage se passe dans un calme navrant. Ombre prenant le rôle d’éclaireur une demi journée, Myria se voyant remettre le rôle l’autre.

Eléonore change souvent de chariot pendant la marche, pour taquiner Gobby ou pour poser des questions aux autres gens. Elle semble joyeuse mais se montre parfois un peu envahissante quand elle s’ennuie. Elle ne conduit jamais aucun chariot, mais elle aime chasser du gibier le soir pour relever les repas.
Gobby est très bavard mais surtout avec lui même. Ses babillages semblent néanmoins apaiser les chevaux qui suivent tranquillement la route, alors même qu’il ne tient qu’à peine la bride. Peu conscient de son don naturel de cocher, il est bien trop occupé à pleurer sur son rêve de gobelins des grandes villes. Mis à part guider un chariot, il ne semble pas utile à grand-chose.
Lumière arrive à guider son attelage quand elle est en charge. Quand elle a la chance d’être passagère elle joue de sa flûte, pour le plaisir des amateurs de musiques. Le soir, elle cède son instrument à Ombre pour ce qu’elle appelle son entraînement de danse.
Ombre, quand elle ne part pas guetter au loin, se propose parfois de guider un chariot en échange de bonne compagnie. Elle a toujours une anecdote à raconter, que ce soit sur Lumière, ou sur de vagues expériences du passé. Bien sûr, elle ne manque jamais l’occasion de taquiner ses compagnons et de vanter les charmes et talents de celui qui devient la cible de son petit jeu du moment.

A cause de l’attitude étrange qu’il provoque avec les animaux, Enzu s’est retrouvé le plus souvent passager et écope aussi le plus souvent du rôle de cuisinier que les autres. Bien sûr, ce rôle est parfois échangé avec le montage de tente pour permettre à tout le monde de profiter de la soupe aux cailloux de Gobby ou des lapins brûlés de Lumière.

Ainsi les cinq premiers jours se passent sur la route, avec une unique ferme croisées. L’on parle toutefois de ferme d’Arl’Gamesh. Certains parleraient de village fortifiés derrière des rempart de bois, accueillant une trentaine d’habitants. Lumière n’hésite pas à s’étonner à haute voix que ces braves gens puissent s’occuper des champs qui semblent éparpillés partout autour de la cité par eux même. Ce à quoi Eléonore répond que de telle fermes sont nombreuses et répartis sur toutes les terres de la cité. Et elle ajoute sur un ton moins plaisant qu’il faut compter 30-40 habitants derrière les remparts et au moins autant d’esclaves qui n’ont pas le loisir d’avoir un toit ou un abris.

Deux jours plus tard, la nature est déjà bien moins verte et plus éparse. Les prémices du désert se font sentir et le sable n’a plus rien d’une lointaine destination tandis que les premières dunes s’aperçoivent de loin.

Jour 8 : Premier arrêt dans le sable.

Ombre prodigue quelques conseils autour d’un repas.


-Les choses vont devenir plus compliquées. Il va falloir se trouver une route entre les dunes, ce serait bête de perdre un chariot parce que le sable s’est effacé sous une roue. Inutile non plus d’avoir un éclaireur. Se serait-risquer qu’il se perde loin des autres. D’ici peu, vous maudirez le soleil, mais cela reste un grand ami pour se retrouver au milieu de cette de sable.
Enfin, je vous invite à boire souvent. N’attendez pas d’avoir soif, et couvrez vos visages. Si vous vous sentez mal, annoncez le. Direction générale Sud-Est, vers les oasis. C’est là qu’on rencontrera le plus de villages. D’ici à ce qu’on rencontre le premier, soyez aux aguets. Les Orcs pillent souvent la région, bien que ce ne soit plus la saison du commerce.


[Je vous invite à exprimer vos rôles et anecdotes sur la caravane et aussi vos questions et préparations quand au voyage à venir qui se jouera jour par jour (combats et rencontre seront résolus sur discord. Avec un peu de bol une fois par semaine). Après quoi l’aventure commence.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 26 Mai - 20:30

9eme jour :

Le 9eme jour commence sous un beau soleil.
Le groupe s’enfonce dans le désert, sous les consignes d’Ombre.
Pour l’occasion, cette dernière a revêtue sa tenue de combat. Ces pièces de cuir moulantes ont le mérite de laisser à nu ses bras et une bonne partie de ses jambes, mais aussi son ventre. A se demander si c’est censé servir d’armure. C’est néanmoins un grand sourire au lèvre qu’elle abandonne définitivement ses vêtements de voyage précédents. Elle cache néanmoins le tout sous sa cape de voyage «  il ne faudrait pas attraper un coup de soleil ! ».

Comme d’habitude, la caravane est guidée à tour de rôle. En revanche, l’absence de verdure et d’arbre force le groupe à utiliser avec précaution ses ressources de bois. Aussi les repas cuisinés se voient désormais réserver à la nuit. Ce midi et les prochains se sera ration séchée.

Bien sûr, il fait chaud. Ce n’est pas juste la lumière du soleil et la quasi absence d’ombres. L’air lui même devient rapidement lourd et étouffant. Aussi, les capes se révèlent un maigre abri, mais un abri malgré tout.
Certain auront la chance de se cacher dans les chariots, place qu’Eléonore refuse désormais de quitter, la rendant un peu moins pénible, mais aussi moins joviale. Il semblerait qu’elle ait une maigre tolérance à la chaleur.

C’est Ombre qui passe désormais une partie de son temps à voyager entre les chariots, pour s’assurer que tout le monde à a boire.


-Inutile de se retenir, on a de quoi aller jusqu’aux Oasis. Et puis, mieux vaut boire avant d’être desséché.

Ceux du groupes qui ne conduisent pas sont réquisitionné pour observers les alentours depuis les chariots. C’est une tâche qu’Ombre a donné en expliquant que ce serait surtout une occupation. Les créatures ne grouillent pas dans cette partie du désert ou se trouvent sous le sable. Impossible donc de les repérer de loin. Et surtout, les pillards, surtout Orcs, ne devraient pas s’aventurer aussi loin de la mer de rocs en cette saison pauvre en commerce.
Néanmoins, l’on n’est jamais trop prudent.

Le voyage aura rarement paru aussi long, alors que vous avancez dans un univers qui se ressemble de bout en bout. Néanmoins, quand le soleil commence à tomber et qu’Ombre annonce la halte du voyage, elle semble très heureuse de votre avancée.

Les chariots sont remis en cercles, et un feu est allumé alors que la température chute a une vitesse surprenante.

Ombre sort une carte, en essayant de jauger leur avancée. L’aide de Vosnir fut la bienvenu ( jet de connaissance geographie : 24 ) pour déterminer qu’ils avaient progressé à une bonne allure. Il ne faudrait plus qu’un jour à cette vitesse pour atteindre le premier village Muir. Néanmoins, la fatigue global laissait penser que réduire l’allure ne serait pas une mauvaise idée.

Des tours de gardes sont mis en place, en quatre quart de 2h.

Myria et Kylaarad passent en premier.
Tout est calme. Le silence serait pesant si Goby ne marmonnait pas dans sa langue maternelle.

Le tour suivant est celui de Lumière et d’Ombre.


Atsai:
 

Les deux tours de garde suivant, Enzu Goby et Vosnir Eléonore se passent sans autres nouvelles. Et la fumées a cessé de s’élever lorsque le soleil a commencé.

Ombre explique la situation.


-Hier soir, de la fumée s’est élevée dans la direction de notre destination. Je n’en sais pas la cause, mais on dirait qu’il s’est passé quelque chose. Je sais que ce n’est peut-être pas plus prudent, mais je veux quand même passer par ce village. Mais nous sommes un groupe, aussi je vous demande votre avis.

(Discussion sur le discord :3 :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 26 Mai - 22:52

Le trajet dans le désert était épuisant. La chaleur était pesante et omniprésente. Ombre avait trouvé une solution qui fonctionnait bien mais j’étais trop timide pour faire de même… Et j’avais des cicatrices à cacher. J’ai mis des collants les plus fins possibles pour protéger des frottements des grains de sables sur la peau tout en essayant d’avoir le moins chaud possible, une robe courte et légère d’un bleu aussi cyan que mes cheveux, et ma cape de voyage par-dessus tout cet équipement.
La blessure suite à la tentative d’assassinat d’Eléonore s’était refermée, et seul un point rouge restait encore, qui pouvait sans souci être mépris pour une tache de rousseur. J’avais décidé de prendre une robe qui dévoilait mes épaules.
J’avais attaché mes cheveux en arrière avec un anneau d’ivoire que je portais en bracelet la plupart du temps, et laissé quelques boucles en dehors de cet anneau pour les faire tomber négligemment sur mon visage sur les coté. J’avais laissé une mèche sur l’avant, toujours du même côté, rares étaient les façons que j’avais de me coiffer qui ne portaient pas cette mèche.

Je suivais les conseils d’ombres, buvant dès que la soif se faisait sentir. J’essayais de circuler à cheval régulièrement, pour m’éloigner aussi souvent que possible de la tueuse qui m’effrayait. Et, lorsque j’étais assignée à la surveillance, je me débrouillais pour surveiller depuis un des chariots ou elle n’était pas.

A la fin de la journée, alors que la nuit tombait, je fouillais rapidement dans mon sac pour y extraire une épaisse couverture à porter en plus de ma cape, pour éviter de mourir de froid pendant mon tour de garde. Je le passais avec le kender, le seul qui pouvait se targuer d’être plus petit que moi. Nous ne parlâmes que peu. C’était plutôt de ma faute, je préférais rester seule et me perdre dans mes pensée ces derniers temps. Plus vite que je ne l’aurai cru, on me tira de mes pensées pour prendre la relève.

Le lendemain, au réveil, la nouvelle d’Ombre nous obligea à discuter avant de repartir tout de suite…
[partie discussion sur discord]

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 9 Juin - 23:15

Vosnir-"Ils ont peut-être besoin d'aide. Je suis d'accord pour qu'on s'en approche, si possible discrètement au cas où le danger soit des bandits..."

Enzu-"Je ne pense pas qu'on prenne un grand risque à y faire un arrêt. La cause de cette fumée est peut-être accidentelle et les habitants auraient besoin de notre aide. Si elle est d'origine criminelle, le danger est certainement déjà passé. "

Myria-"Je me plie à l'avis des deux autres. Nous n'aurons qu'à aller voir sans les chariots pour commencer. Cela sera plus simple si nous avond à nous cacher ou à fuir."

Lumière-Je pense aussi que nous devrions voir si nous pouvons aider

Ombre - Il va donc nous falloir décider comment procéder. Je propose d'avancer jusqu'à pouvoir appercevoir le village. Ce après quoi je pourrais m'y rendre à cheval pour déterminer s'il y a du danger

Myria - Seule ? Vaut mieux y aller à plusieurs, par simple sécurité.

Ombre - Je ne voudrais pas risquer plus d'un cheval.

Enzu-Perdre un cheval serait le moindre de nos soucis. Laisse quelqu'un t'accompagner.

Myria-Oui ! Je suis d'accord avec Enzu ! Ne risque pas ta vie seule ! Tu courra moins de risque avec quelqu'un !

Vosnir-Je suis complètement d'accord. Quelqu'un de discret, si possible. Regardant en direction de l'halfeline et du kender

Eleonore - levant un soucil accusateur. Quelqu'un qui n'aura pas payé pour être transporté, j'espère? Même si  Goby pourrait convenir..

Ombre -Je dois pouvoir prendre quelqu'un d'autre sur mon cheval, mais détacher un aure reviendrait à ralentir voir immobiliser la caravanne. Tant que nous ne savons pas s'il y a du danger, cela risque d'être une mauvaise idée.

Myria - Je dois pouvoir convenir. Je suis légère. Mais je ne pense pas être la plus discrète... Avec une capuche cela dit... Je dois avoir des vêtements beige.

Ombre - Un cheval n'aura rien de discret dans ce grand vide de toute façon. Nous irons tel quel. Au moindre signe de danger nous ferons demi-tour. Vous devrez alors faire avancer la caravane sans attendre. S'ils ont les moyens de nous poursuivre je préfère autant que nous perdions pas un instant avant de fuir. Entendu?

Vosnir - C'est noté.

Myria - O.K.

C’est un peu tendue que la caravane se met en route, mais toujours à bon rythme. Aucun obstacle ne se laisse voir, aucun ennemi, aucun indice sur ce qui a pu se produire la veille ne miroite. Quand en fin de journée (vers 18h) la caravane peut apercevoir le village et ses habitations qui dépassent du sable, il n’y a toujours rien de parlant. Aucune activité ne peut-être décelée d’aussi loin, aussi Ombre se prépare à s’y rendre, comme convenue, en compagnie de Myria.

[Je met tout en visible, mais vous devrez prendre en compte que les actions dont vous êtes éloignés seront perçues moins détaillées par vos personnages, voir seront des événements flous au loin. ]

Ombre et Myria avance avec leur cheval, au petit trot. Ombre scrute la ville avec une méfiance qu’elle ne cache pas et garde le silence jusqu’à ce qu’ils ne soient plus qu’à un lancer de cailloux du bâtiment le plus proche. Elle s’arrête alors et semble écouter attentivement.

-Je n’entends rien. Soit il n’y a personne, soit tout le monde se cache. Par crainte ? Pour tendre un piège ? Il va falloir avancer pour le savoir. Mais inutile de risquer deux vies!

D’un geste souple et élégant, elle se laisse tomber de cheval. Posant une main sur la jambe de Myria elle s’assure que celle-ci ne la suit pas.

-Suivez moi à bonne distance. Si je suis en difficulté vous pourrez toujours venir m’aider, mais si.. je venais à être incapable de bouger.. pour quelque raison que ce soit. Repartez au galop pour rejoindre la caravane et filez vers le prochain village. Vous m’avez fait une promesse, j’espère pouvoir compter sur vous.

Elle guette l’assentiment de son amie, refusant visiblement d’aller plus loin sans l’obtenir.



Pendant ce temps, Eléonore s’agite dans les chariots de la caravane. Elle jette des coup d’oeils anxieux vers les deux jeunes femmes, puis marmonne des commentaires vagues sur la stupidité de la curiosité, ou sur le manque d’écureuil dans un milieu aussi sec et dénué d’arbre, notamment de noisettes. Goby qui ne sait quoi faire pour la calmer s’en tient à bonne distance, sans doute de peur de se faire tirer les oreilles. Lumière reste silencieuse, scrutant le village avec un calme que l’on devine forcé.
Les chevaux eux même s’agitent tant le moral du groupe est pesant.


[Myria, post obligatoire. Les autres sont invités à le faire, mais je n’attendrai pas trop longtemps avant de poster la suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Dim 11 Juin - 23:10

J'allais aller avec Ombre, et je pris des vêtements couleurs sables dans mon sac pour être plus discrète dans le désert. Je me changeai sous une couverture, autant pour l'intimité que pour éviter d'avoir le soleil sur ma peau nue et sur les cicatrices que je voulais cacher... Je ressortais avec un pantalon taille haute attaché à mes chaussures, et une tunique dont je serrais la ceinture bas pour qu'elle soit par dessus le pantalon. J'avais une capuche pour cacher mes cheveux qui étaient simple à reconnaitre de loin dans cette étendue de sable...

Je quittais le chariot en souriant à mes compagnons, pour les rassurer, évitant néanmoins de croiser le regard la halfeline...

J’avançais avec précaution en suivant Ombre. D'un signe de tête, acquiesçait son ordre, et la suivait de loin sur le cheval. J'avais du mal à l'idée d'abandonner Ombre en cas de soucis, mais je n'étais pas assez grande pour me pencher du cheval pour la récupérer en cas de souci de toute façon. Je n'avais pas le choix de l'abandonner si jamais quelque chose de mal se passait... C'est les risques de l'aventure malheureusement...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Lun 12 Juin - 23:34

Myria:
 

Les autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Lun 19 Juin - 21:06

C'était idiot. Enzu aurait pu inspecter ce village sans que personne ne soit mis en danger. Il lui aurait suffit d'inspecter le village sous sa forme fantomatique.

Tout cela parcqu'il ne voulait pas dévoiler son secret. N'avait-il pas promis à Myria et à Ombre qu'il le leur révèlerai ? A quoi bon repousser l'échéance ?

Mais il était trop tard. Maintenant le groupe était séparé et Myria et Ombre était probablement en danger.

Les chevaux et la halfeline se mirent à se comporter bizarrement. Bon, le gobelin aussi, mais ça n'avait rien d'inhabituel.

Inutile de lui dire de prendre son arme, Enzu avait toujours sa chaîne à portée de main.

Qu'est-ce que Eleonore avait aperçu ? Enzu se mit à observer le paysage attentivement. Des silhouettes dépassant des dunes et se déplaçant étonnamment vite. Qu'était-ce ? Des orcs ? Enzu n'était sûr de rien, il n'avait aucune idée des dangers qui vivaient dans cette région du monde.  

"Combien en comptez-vous ? "
demanda-t-il à Eleonore tout en indiquant la position approximative d'où il avait aperçut les silhouettes pour que ses autres camarades soient également sur leur garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Lun 19 Juin - 21:40

Éléonore lui jette un coup d’œil étonné.
-Compté? Ils se déplacent pour qu'on ne le sache pas. Trois, ptet quatre groupes. De combien? J'en sais fichtre rien. Mais ils veulent nous encercler. Y en a qui sont déjà parti au devant de la caravane, pour nous forcer à faire demi-tour. Y en a ptet déjà d'autres derrières. La seule direction viable semble être le village.. mais vu qu'on sait pas ce qu'y s'y trouve..
Et le temps qu'on manœuvres... avec les chevaux dans cet état... Je sais pas ce qu'ils leur ont fait mais à cette distance c'est étonnant que les bêtes s'emballent autant.


Se rendant compte qu'elle parlait beaucoup et sans doute trop sérieusement.

-Ah! Ptet qu'on peut leur envoyer Goby en diversion.

-Mais... maîtresse.. Pitié, pas ça! Goby tais-toi, tais-toi, maîtresse pas méchante, pas donner aux Orcs Mais mais... si maîtresse marre de Goby?

-Si ça ne suffit pas à leur faire peur, ça pourra au moins leur faire se poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 6 Juil - 10:51

Vosnir n'était pas rassuré à l'idée d'une bataille. Non seulement parce qu'il ne savait et ne voulait pas se battre, mais aussi parce qu'il n'avait pas d'arme. Il répugnait à l'idée d'ôter la vie à un autre être vivant. Il ne savait pas comment faisait Eleonore...

Le courage revint lorsque, au dernier moment, sentant qu'il pourrait tout de même être utile, il gagna l'attention d'Enzu et Eleonore. Il se souvenait des interventions de son père quand il était petit, alors que celui-ci galvanisait les foules. Son éloquence était indéniable, tout comme son incapacité à montrer quelque signe d'affection envers ses enfants.

Vosnir improvisa donc un bref discours pour motiver ses alliés. Ce n'était pas le meilleur discours du monde. C'était juste un hommage.

Cela eut l'air d'avoir un effet positif...

(Assurance)

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Lun 24 Juil - 18:58

Les orcs n'étaient désormais plus très loin et tous parvenaient à les entrapercevoir courir entre les dunes. Les entendaient aussi. Armés et prêts à se défendre, les aventuriers se virent galvaniser par le discours de Vosnir et se tenaient les pieds fermes.

Quand enfin, les Orcs cessèrent leur petit jeu, les aventurier purent découvrir 4 groupes de 5 à 3 individus. Et un dernier qui, semblant plus vieux et moins pressé que les autres, qui levait un bâton d'où pendaient des crânes blanchis. Ils entendirent des hurlement de guerre et l'enfer commença.

Sans le moindre signe avant coureur, le vent leur fouette le visage de dizaines de centaines de grains de sables. En un instant, le monde autour d'eux est devenu une tempête de sable qui les empêche de voir distinctement à plus de 3m d'eux et aussi d'entendre ce qui se passe.


[Merci de me signaler tout ce que je pourrais avoir modifier ou oublier :3]

Résumé de l’épisode Discord :

Ombre et Myria sont entrés dans le village, pour la découvrir saccagée, comme si des combats avaient eu lieu un peu partout, laissant du sang sur les murs blancs, renversant et brisant les étalages qui devaient auparavant border la voie principale.
Ombre décide de prendre les devant et de garder Myria en retrait avec leur monture. Lui demandant de garder ses distances et de n’intervenir que si elle cela n’en valait la peine.
Leur progression se fait dans un silence de mort, tandis qu’elles ne rencontrent ni âme qui vive, ni corps pour témoigner qu’il y en eu.

C’est alors que la rue s’ouvre la place principale qu’Ombre fait signe à son ami de s’arrêter, puis de s’approcher discrètement. La place ne contient rien de bien différent, si ce n’est un cheval qui patiente prêt du puits central. L’équipement et la selle laisse penser que son propriétaire est encore ici. Puisque ce dernier était hors de vue, Ombre prit la décision de s’emparer de l’animal. Les montures étaient des alliés précieux dans le désert et le meilleur moyen de négociation qu’ils pouvaient obtenir.

Alors qu’elle s’avançait vers la bête, Myria se tenant prêt à la couvrir, celle-ci s’agita soudainement en poussant puissant hennissement. Myria pu apercevoir une personne encapuchonnée, d’allure humaine, sortir d’une habitation avec précipitation, chose qui échappe à Ombre qui essaye de maîtriser l’animal.
En apercevant le cimeterre dans les mains du nouveau venu, Myria décide d’intervenir en faisait appel à la puissance de son esprit, tout en criant à Ombre qu’elles n’étaient plus seules.

L’assaut mental frappe le nouveau venu de plein fouet, le faisant reculer momentanément, mais il ne lui faut qu’un instant pour se ressaisir et charger devant lui. Un instant Myria à l’impression que ses pieds quittent le sol, avant que des flammes ne jaillissent derrière lui, soudaines et se dressant hautes comme un mur.
Le cheval de Myria s’affole devant cette apparition soudaine, mais la combattante parvient à le retenir et le calmer. Ombre, grâce au conseil de son amie, s’est écarté du cheval et se voit ainsi épargné un coup de cimeterre qui visait sa gorge.

Myria dégaine sa lame, prête à plonger dans la mêlée si le besoin s’en fait sentir.
L’inconnu redresse son cimeterre, maintenant entre son cheval, qui n’a pas bronché devant les flammes, et une Ombre visiblement peu rassurée. En réponse, la jeune femme lève lentement une main, présentant sa pomme à la verticale.

-Nous ne sommes pas des voleurs, dit-elle en essayant de calmer la situation.

Son adversaire ne faisant pas signe de baisser son arme, mais pas non plus d’attaquer, Myria décide de surrenchérir.

-Elle dit vrai ! Arrêtez !

Le mur de flamme que l’inconnu avait laissé s’essouffle aussi soudainement qu’il est apparu, tandis que l’inconnu maintient sa posture quelques secondes supplémentaires. Finalement, alors qu’Ombre ne bronche pas, il décide de baisser son sabre et de lever sa main directrice contre celle d’Ombre. La jeune femme pousse un soupir d’aise avant d’appeler son amie.

-Tu peux approcher Myria, nous ne risquons rien.

Cette dernière approche, refusant néanmoins de rengainer du moins jusqu’à ce que l’inconnu range son cimeterre de sa main libre, avant de lui faire exécuter une série de signes vifs et complexes qui échappent aux deux jeunes femmes.

-Désolée, je ne sais rien de plus de ce langage. Pouvez vous parler ? Demande Ombre dans une grimace troublée.

La question fait hésiter l’inconnu, qui finit par détacher sa main de celle d’ombre pour les porter a son capuchon et aux nombreux tissus qui entourent son visage, ne laissant apparaître que ses yeux gris. Lentement, il fait tomber sa capuche et dénoue les bandages, révélant progressivement ses longues oreilles pointues, sa peau pâle, ses longs cheveux d’argent et son visage féminin.
L’elfe qui apparaît devant les jeunes femme ouvre ensuite la bouche, mais seul un son roc s’en échappe avant qu’elle ne soit prise d’une toux douloureuse.

Myria, ne sachant pas à quoi s’attendre de l’elfe prend la parole, posant la question qui troublait les deux jeunes femmes et leur caravane depuis un certain temps.

-Que s’est-il passé ici ?

Se remettant avec difficulté, l’elfe arrive finalement à prononcer quelques mots, entrecoupés par d’autres accès de toux, mais compréhensibles.

-Je.. Je ne sais pas. Kof kof. Les villa.. tous.. tous disparuu. Kof .. brûlé kof.. comme.. comme exékof.. exécutés..

Une crise plus violente la plie en deux, tandis qu’Ombre s’exclame.

-De l’eau ! J’oubliais de vous offrir de l’eau.

Elle se précipité alors vers leurs propre monture pour prendre sa gourde et la tendre à l’elfe.

-Tenez, ça devrait vous aider.

L’elfe prend une légère gorgée, qu’elle avale avec grande précaution, comme pour savourer la moindre goutte.

-Vous savez qui a fait ça ? S’enquiert Myria, en observant l’elfe se resaisir.

-Non. Je suis venue dès que.. dès que j’ai vu la fumée. Trop tard, elle indique le sud d’une main, tous morts. J’ai échoué.

-C’est dans cette direction que nous allons.. Le danger s’y trouve ? S’inquiète la petite femme, non sans apercevoir que quelques gouttes de sangs perlent du nez de l’elfe.

-Les corps.. le danger est inconnu. Nous ne l’avons pas vu venir. Le Souffle saurait, répond l’elfe en passant ses doigts sur son nez pour y trouver le sang. L’antidote faiblit..

Ombre se penche vers elle, inquiète.
-Vous avez besoin d’aide ? Nous avons peut-être quelque chose pour vous aider..

-Que se passe-t-il, qu’est-ce que le souffle ? Presse Myria, ne comprenant pas les divagation de l’elfe.
Comme si la question était la dernière chose qu’elle attendait, l’elfe glissa un regard curieux à sur le femme aux cheveux bleus.

-Première rencontre avec un gardien ? Elle retourne ensuite sa gourde à Ombre pour lui répondre. J’ai déjà reçu, vous avez ma gratitude.

-Un gardien ? Questionne Myria, toujours dans l’incompréhension. Qu’êtes vous ?

C’est Ombre qui décide de l’éclairer.
-Les gardiens sont les protecteurs des Oasis. Son épée est preuve de son identité.

L’elfe approuve d’un hochement de tête avant de reprendre, désormais remise de sa toux.
-Je dois trouver la source de ce massacre, avant qu’un autre village ne soit touché. Mais plus important, elle s’approche de son cheval et pose l’une de ses longues oreilles contre son flanc. Azahan a donné l’alarme.

-Les protecteurs des Oasis, répète Myria en rassemblant ses souvenir. Je me rappelle vaguement un légende ressemblant à ça dont on m’avait parlé plus jeune. Cela remonte.. J’ai toujours cru que ce n’était qu’une histoire. Puis, revenant au présent et à ce que l’elfe venait de dire. Azahan est votre cheval ?

L’elfe acquiesce silencieusement à la question. Notant son absence d’intention de donner des explications, Ombre décide de s’en charger.

-Dans le désert, le simple fait de suivre leur trace est synonyme de sécurité. Mais nous avons de la chance que vous puissiez parler.

L’elfe acquiesce encore, toujours concentrée sur son cheval. Notant son attitude étrange, Myria se décide à demander.

-Quels signes l’alarme de votre cheval peut indiquer ?

L’elfe se redresse et répond finalement.

-Orcs. En grand nombre.

Inquiète, Myria se tourne vers Ombre.
-Les autres sont peut-être en danger alors.. connaissant nos capacités, celles des aures membres de notre groupes, serions nous capables de lutter ? Je déteste entendre ça sortir de ma bouche mais, si non, nous ferions mieux de fuir à deux.. Les pouvoirs des gardiens sont ils assez puissant pour s’en sortir ? Je déteste être défaitiste. Il faut qu’on fasse quelque chose !

Ombre semble prise au dépourvu et sans réponse, mais la gardienne la devance.

-Suffisant ou pas, mon devoir est de les chasser.

Elle monte alors sur sa monture et lui donne un coup de talon, sans prendre la peine de se saisir des rennes. De lui même l’animal se dirige au petit trot vers le nord. La direction d’où venaient les deux jeunes femmes. Durant se temps, l’elfe remet en place les tissus autour de son visage et son capuchon.

C’est sans hésiter qu’Ombre reprend place sur son cheval avec Myria.
-Dépêchons nous !
-Le danger a quelque chose d’excitant malgré tout, se prit à avouer Myria.
-N’y prenez pas trop goût, vous finiriez comme moi, répond Ombre avec un petit sourire pas aussi moqueur qu’à son habitude.
-Ca pourrait être une vis qui ne me déplairait pas tant que ça.. En revanche.. C’est la première fois que je vais me battre à mort.. Ca ne me rassure pas trop..
-Le secret, c’est de préférer survivre à tuer. Mais je m’inquiète plus pour Lumière que pour vous.

Sur ce conseil, le petit groupe, désormais de trois personnes quitte le village pour découvrir qu’une micro tempête fait ravage à sa lisière, là où elles auraient du apercevoir la caravane.


La caravane qui est des plus inquiète tandis que la tempête sorti de nulle part les engouffraient. Malgré la situation des plus inquiétantes, les paroles d’encouragement de Vosnir résonnaient encore en eux et les empêchaient de céder à la panique. Au contraire, l’esprit calme Enzu pu en venir à la seule conclusion qui lui semblait viable.

Il ordonna à tout le monde de prendre place dans les chariots et de se diriger vers le village ou loin des Orcs vu que le sable était de plus en plus dense. Malgré l’agitation des chevaux, il assura qu’il arriverait à les faire bouger.
Ne voulant visiblement pas se faire attraper par les Orcs, ils acceptèrent tous de se prêter à son plan. Usant de cette aura qui rendaient les bêtes si peu encline à sa proximité, il causa une frayeur au cheveux bien plus intense que celle qui les agitaient. Leur fit comprendre qu’il ferait bien mieux de le fuir, sans attendre.

Les chariots s’emballèrent et se mirent à dévaler les dunes, personne n’avait le temps de se demander quel chemin était praticable, ils s’en remettaient entièrement au chevaux pour garder le sabot sûr et essayaient de se diriger vers le village.

Au final un premier chariot croise deux montures qui se dirigeaient en sens inverse. Parvenant à calmer les chevaux, le premier chariot retrouve Ombre et Myria, accompagnées d’un inconnu qu’elle présentent comme le gardien. Alors que les autres chariots déboule derrière et finissent par se stopper aussi, tous à l’exception de celui qui contenait Lumière, et que les deux groupes s’expliquent, le Gardien repart au galop, dans la direction d’où venaient les chariots et où se trouvaient certainement les Orcs.

Ombre comprenant que Lumière avait du prendre une autre route demande à Myria de descendre pour s’élancer à sa recherche, même si elle avait plus de chance de trouver une perle dans l’océan.


Inquiet de voir ainsi son groupe se séparer et se sentant toujours coupable d’avoir mis le groupe en danger en gardant son secret sous silence. Enzu décide de se séparer de son attache matérielle pour explorer les environs, demandant a son ami de petite taille de garder un œil sur lui, car il allait être inconscient un certain temps.

Prenant de la hauteur, ne sentant plus la moindre gêne quant aux grains de sables virevoltants, il se mit à parcourir à grande vitesse le désert, apercevant Ombre qui se battait contre la tempête. Il se dirigea donc dans une autre direction, lui faisant confiance pour se débrouiller si elle venait à rencontrer des Orcs. Il croisa alors la gardienne, qui n’était plus loin d’entrer en contact avec les Orcs. Il s’arrêta un instant pour l’observer, s’étonnant de la voir quitter son cheval et fendre au travers d’un groupe Orc, les ignorant pour foncer droit vers la silhouette qu’Enzu reconnu comme celle du sorcier qui avait provoqué cet enfer. Elle semblait être celle qui avait la meilleur maîtrise de la situation et, plus important, Lumière n’était visiblement pas là. Il s’écarta à nouveau, à le recherche des cheveux dorée dans la tempête. Il finit par trouver un chariot qui fonçait bien loin de la destination originale mais qui était parvenu à échapper aux Orcs aussi.
Il progressa vers elle et, décidé à se révéler vint lui donner des indications.

D’abords étonnée, Lumière fini par lui obéir, calmant les chevaux pour les ramener vers la trajectoire qu’une hallucination était probablement en train de lui donner.

La tempête finit alors par tomber, ce qui se révèle être l’oeuvre de la gardienne qui est maintenant la cible d’une grande partie des Orcs.

[Suite à venir]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 1:21

Ce qui reste d'Orc hors combat semble se réunir autour de celui qui doit-être le chef et part à l'assaut des chariots. Les conditions semblant désormais favorables, les aventuriers décident de les attendre de pied ferme.

Ombre rejoint la gardienne pour la soutenir, tandis que les combats prêt des chariots sont aux désavantages des Orcs. Étonnamment, le gros Orcs qui guide les autres se désintéresse des chariot et de la baston. Repérant un Vosnir peu apte à répliquer, il se jette dessus et l'assomme, tandis que ses acolytes retiennent l'attention des autres défenseurs. Prenant son butin sur son épaule, il bat en retraite, abandonnant la majeur partie de ses guerriers pour couvrir ses arrières. Myria arrive néanmoins à le poursuivre.. pour le regretter presque aussitôt. L'Orc n'a rien d'une proie facile et même avec un poids sur une épaule il reste un puissant adversaire, accompagné de deux guerriers habitués aux escarmouche dans le désert. Elle est mise hors d'état de nuire assez rapidement, et rejoint le pauvre Vosnir dans le groupe des enlevés.

Avant que les autres n'aient pu venir à bout des Orcs qui les retenaient leurs amis avaient déjà disparus au milieu des dunes.
Quand tous se furent enfin regroupé, il fut temps de faire un constat.

1) La caravane s'en était tirée indemnes, si l'on omettait la disparition de Vosnir et Myria.
2) Ombre était revenue au côté de la femme qui avait magnifiquement tenu tête à une troupe d'Orc. Nommée Gardienne, cette dernière se révèle être une elfe à la peau pâle sous les innombrables tissus qui la cachent du soleil.

La caravane peut commencer à parler, et accomplir les actions qui l'arrange. Notamment s'interroger sur certains événements, ou interroger la gardienne.

Vosnir&Mirya:
 


[Le spoiler cette fois étaient juste pour attirer l'attention de Vosnir et Myria. Pour la suite, j'invite les différents groupes à poster en même temps à la suite. Vosnir, Myria, vos actions ne seront limités que par le temps qu'il faudra aux autres pour vous retrouver. Donc profitez en un max.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 12:14

Tout mon corps frémissait de froid. Seul mon porte bonheur, mon cristal, chauffait tendrement dans les plis de mes vêtements. Mes yeux peinaient à s'habituer à la lumière...
J'étais endormi ? depuis combien de temps ? Que s'est-il passé... J'ai voulu aider vosnir... Et un orc m'as attrapé...

Je me rapprochais du faible feu et fit un rapide coup d’œil aux alentours. Une tente, à priori assez bien décorée...
Vu les dorures... Il y a de grande chance que j'ai été explosée ici en trésor... Vu la façon dont ils m'ont séparés de mon arme, ils ne comptent pas me garder comme guerrière...

Je n’étais pas seule... Vosnir était la aussi... Et contre lui... Une jeune femme, inconnue... Elle était presque nue, mais je n'en avais cure. Je n'étais pas gênée par le corps d'autres femmes... En revanche, ses cheveux m'inquiétaient.
Au vu de sa coiffure... Cela faisait longtemps que ses cheveux n'avaient pas été entretenus... Je me demande s'il n'y a pas moyen de trouver un brosse parmi tous les colifichets brillants qu'on trouve dans cette tente... Depuis combien de temps était-elle ici ? Je vais la reveiller, elle a la réponse à ces questions.

Je m'approchais d'eux tranquillement, et les secouèrent doucement, comme pour réveiller des enfants. Je pris la peine de bouge la cape de la femme pour éviter que Vosnir ne voit tout, et la poussa vers le feu. Si elle était réveillée, elle comprendrait, et sinon, ça la réveillerai...

"Qui êtes vous? Ou somme nous ? Que faisons nous ici ? Depuis combien de temps êtes vous la ? Enfin... Pourquoi et-es vous presque nue ?
J'avais peur que les orcs reviennent et exigent la même chose de moi...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 13:21

La jeune fille se réveille avec réticence. En l'observant de plus prêt, tu lui donnerai 14 ans au maximum. Quand elle ouvre les yeux, tu découvres que l'un d'entre eux est munis d'une iris verte, tandis que l'autre est une boule uniformément noire. Elle semble prendre du temps à te comprendre, mais un sourire fini par éclairer son visage.

-Je n'ai pas entendu de commun depuis des jours!

Elle tend les mains vers ton visage.

-Et j'ai enfin trouvé des humains! Vivant je veux dire.. Ces orcs sont inutilement violent.. mais ne craint rien!

Elle redresse son dos, comme pour se donner un air important.

-Tu es sous ma protection!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 13:49

Une voix féminine.

Il faisait tellement froid. Vosnir ouvrit les yeux et fut ébloui par une lumière à côté de laquelle une silhouette semblait s'agiter.

Etait-il mort? Non, il avait bien trop mal au crâne pour cela. Et l'au-delà semblerait bien lugubre si c'était le cas.

Il sentit un mouvement près de lui. Il baissa son regard pour découvrir une autre forme humaine. Sa vision n'était pas encore parfaitement revenue.

La forme se mit à parler. C'était une voix féminine là encore.

Sa vision s'éclaircissait à mesure qu'elle parlait, et ses paroles devinrent plus intelligibles.

Vosnir put discerner une jeune fille à côté de laquelle se trouvait...Myria?

Avaient-ils été capturés par les orcs? Pourquoi les avoir gardés en vie?

La jeune fille affirmait que Myria était sous sa protection. Elle était probablement sonnée elle aussi.

Se concentrant, Vosnir put former les mots:

"Est-ce que... vous allez bien?" adressés aux deux femmes.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 17:53

La jeune fille se retourne en entendant la voix de Vosnir.

-Ah! Il se réveille!

Elle se lève, laissant tomber la cape sans la moindre gêne et pointe Vosnir du doigt.

-Soit heureux! Le monde est vaste et rempli de mâles, mais toi seul pourra te vanter d'avoir été mon premier!

Puis elle regarde de nouveaux Myria, comme si elle attendait des félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 18:33

"De quoi parles-tu?" demanda Vosnir.

Il ne savait pas qui elle était.

"Je m'appelle Vosnir. Qui es-tu?"


_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 19:49

Je laissais Vosnir interagir avec la jeune fille... J'avais plusieurs questions mais j'attendrai mon tour.
Je pris quand même le temps de remettre sa cape sur les épaules de la jeune fille.
"Vous allez attraper froid..."
Je n'ai pas dit mot de plus, je les laissais discuter, fouillant les environs pour essayer de trouver une brosse parmi tout le fourre-tout. (jet de fouille 1D20+intel : 9+1 = 10)

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Jeu 8 Fév - 22:49

Étonnée du manque d'enthousiasme de Vosnir, la joie de la jeune fille retombe. Elle essaye alors de s'expliquer, un peu maladroitement, visiblement non préparée à le faire.

-Eh bien.. tu es le premier avec qui.. avec qui je dors. Mon premier amant.., on m'a dit que je devais en avoir beaucoup.. alors j'ai pensé que ça te ferait plaisir d'être le premier..

Ses joues s'assombrissent tandis qu'elle se tait, complètement embarrassée. Elle resserre la cape autour d'elle et y cache une partie de son visage, adoptant la stratégie de l'autruche.

Myria:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 9 Fév - 20:38

Un peigne... C’était déjà ça. Je pris un objet un peu brillant, assiette/plat/un miroir/... La première chose qui me permettait de me voir dedans, et entrepris de me recoiffer. Il faudrait faire simple. Le coté droit derrière l’oreille, l'autre coté recouvrant son oreille, avec une mèche simple. Une légère pince en acier discrète comme celles que je gardais toujours dans les plis de mes vêtements, placée adroitement sur le haut du coté droit me permet de faire tenir tout ça. Celle si était ornée d'une fleure d'une rose pale.

"asseyez vous." enjoignais-je à la jeune fille un peu fermement. Je m'assis derrière elle et entreprit de la coiffer. "Ne bouge pas, ça risque de te faire mal si tu bouge la tête. Tes cheveux sont dans un état monstrueux, il faut les entretenir... Bon, explique nous tout. Ou somme nous, qui es-tu, et pourquoi es-tu sensé avec beaucoup d'amants ?"

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   Ven 9 Fév - 21:38

A peine plus d'une semaine de voyage, et la caravane avait prit une tournure particulièrement sinistre.

Enzu n'avait jamais rencontré d'orc, mais du peu qu'il savait, ils n'étaient pas connus pour leur hospitalité ou leur tendresse. Il n’arrivait pas à comprendre pourquoi ils avaient pris des otages.

Le désert aurait tôt faire de faire disparaitre toute trace qui aurait permis des les suivre.

Nous n'aurions jamais dus nous séparer... J'aurai dû inspecter ce village.
Bien, ce qui est fait est fait. Ce qui importait, c'était de trouver une piste tant qu'elle était encore tiède. Il fallait agir vite

"Gardienne. Vous connaissez cette région bien mieux que nous. Est-ce ces orcs qui ont fait déserter ce village ? S'ils opèrent depuis un certain temps, a-t-on une idée de l'endroit où se trouve leur campement ?"

Il était hors de question qu'il laisse ses nouveaux compagnons mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie II   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'autre côté - Partie II
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» autre fois impots
» Allaiter d'un seul sein
» L'achat du "Billet" (1ère partie)
» Comment fait on pour avoir constament une photo ou autre ...
» Le Bulot... une autre image de la Normandie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Medieval Fantastique :: Aventures-
Sauter vers: