Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les légendes d'Alcarimacia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Les légendes d'Alcarimacia    Dim 19 Juin - 0:09

Personnages :

Je vais vous demander de faire des personnages niveau 2, pas d'équipement. Races, classes et religions au choix, taille M de préférence. Si vous souhaitez faire un lanceur de sort, je vais vous demander d'avoir des sorts spécialisés (un élément, une application précise...) , quitte à faire des sorts maison si ceux de Gemmaline ne correspondent pas.
Vous avez le droit à un archétype si vous le souhaitez.

La seule contrainte concernant le background est qu'il doit se terminer par la mort prématurée de votre personnage (maladie, combat, poison etc...).


Localisation : ???

Vous ne vous souvenez plus très bien des derniers instants que vous aviez vécu. Que s'était-il passé en cet instant ? Tout ce dont vous vous souvenez, c'était de vous être engouffré dans une noirceur infinie. Un tunnel qui vous semblait sans fin.

Les notions de temps et d'espace vous étaient devenues étrangères. Combien de temps s'était-il écoulé ? Combien d'heures, combien de semaines... Combien d'années ? Seules les ténèbres vous avaient tenu compagnie.

En cet instant, vous n'étiez même plus vraiment sûr de pouvoir continuer à penser. Vous n'étiez plus sûrs d'exister. C'est alors que vous l'avez atteinte. La lumière au bout du tunnel.

C'est un sol de pierre froid et un vent puissant qui réveilla. Il vous fallu un certain temps avant de reprendre le contrôel de vos corps engourdis. Un instant de plus pour vous rendre compte que vous étiez entièrement nus.

Vous êtes étendu à même le sol, dans ce qui ressemble à une bâtisse circulaire de pierre située en extérieur. Le vent qui souffle et la proximité des nuages vous font penser que vous vous trouvez à haute altitude. Des murs finement sculptés font un demi cercle autour de vous, devenant de petits murets sur le demi-cercle restant et vous offrant une vue imprenable sur le ciel.

Vous n'êtes visiblement pas seuls, d'autres [aka les autres membres du groupe] sont étendus sur le sol retrouvant peu à peu leurs esprits.

Une silhouette est assise sur un muret de pierre en périphérie de la salle, les pieds se balançant vers l’extérieur, son dos faisant face au centre de la salle où vous vous trouvez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mar 21 Juin - 18:35

PJ: Arin Finalen

Cause de la mort: Ici



Un étrange sentiment parcourut le corps d'Arin. Il avait cru mourir, mais pourquoi était-il toujours là? Son âme avait-elle rejoint Arvandor et Hanali Celanil?

Non, l'endroit ne ressemblait aucunement à un palais de cristal. Dommage, il aurait aimé pouvoir admirer l'endroit.

L'étrange sensation qu'il ressentait venait du fait qu'il était nu. Et il n'était pas tout seul! Il pouvait voir deux humains, nus aussi, l'un d'eux particulièrement musclé.

La vue ici était magnifique. Mais qui était cette personne, de dos, assise sur le muret?

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mer 22 Juin - 16:59

La mort est souvent décrite comme un voyage qui emmène au royaume des morts. L'endroit ou votre Dieu vous accueil et vous garde. Les magiciens parlent d'un plan spécifique vers lequel votre âme est envoyée.
Dans la plus-part des description les Dieux son impliqués. Quelle est la place des noms croyants ?

On parle également de royaumes qui diffèrent en fonction de l'individu. Un guerrier ne se reposera pas au même endroit qu'un magistrat.
Et la façon dont l'on meurt change t'elle l'endroit ou nous arrivons ? Un criminel exécuté arrivera t'il dans un endroit moins pénible d'une victime innocente ?
Existe-il un plan, un lieu pour ceux qui ont du agir par nécessité, malgré l'once de mal dans ces actions ?
Et ma sœur finira t-elle dans un monde ou elle sera en phase avec les autres morts ?

C'est ce qu'elle aurai voulu...

Extrait du journal de Clay Asurmen


Ses yeux s'ouvrirent. C'était donc ça la mort ? Cela semblait bien réèl. D'un regard rapide il compris qu'il n'étais pas seul et porta sa main à sa ceinture afin d'être prêt à dégainer sa masse... Masse qui n’étais pas la, au même titre que tout le reste. Il était nu.

Analysant rapidement les personne dans la pièce, il en compta 3.
Un homme fin, maigre, à la peau dorée et aux oreilles pointues, pas de doute : un elfe.
La deuxième personne était probablement un homme, mais sans que Clay ne puisse en être sur, il n'en voyais que le dos...
La Dernière lui étais bien trop familière. Marianne. Elle semblait se réveiller elle aussi.
Il marcha pour se placer du mieux possible entre sa sœur et les deux hommes, espérant que sa musculature suffirai à les dissuader de s'approcher.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mer 22 Juin - 23:10

Marianne ouvre les yeux sur un monde nouveau. Ce bâtiment ne ressemble en rien à la bibliothèque qu'elle aime tant, pas plus qu'il ne semble s'agir de sa chambre, du bureau de son père, de la salle d'arme où elle observait parfois son frère s'entraîner, du jardin où elle s'amusait à invoquer des amis éphémères.. d'aucune pièce dont elle eut le souvenir.

Elle cligna des yeux deux fois, lentement, avant de considérer qu'elle observait le plafond et qu'elle était allongée sur un sol de pierre. Elle ne regardait pas souvent les plafonds, peut-être était-ce bien chez elle après tout. Quand elle se redressa pour regarder autour d'elle, elle fit le même raisonnement et arriva au même constat. Elle n'était nulle part de connu.

Son regard avez croisé un certains nombre de silhouettes, mais elle n'y préta pas tout de suite attention, elle essayait d'abord de comprendre le commencement. Que faisait-elle ici? Elle ferma les yeux pour réfléchir à ce qu'elle avait fait avant.
Avant de mourir.

Des larmes coulèrent de ses joues tandis qu'elle revoyait son frère, mourir bravement dans un ultime sacrifice pour la défendre. Elle avait été lente à comprendre, comme toujours elle était lente à tout. Si elle avait compris plus tôt, il serait peut-être là avec elle.
Mais elle ne sait pas où est ce là? N'avait-elle pas perdu sa tête ce jour là?

Ses doigts glissèrent sur son cou, il était bien là, c'était incontestable. Si son cou était toujours là, qu'y avait-il d'autres qui l'était aussi?
Son grimoire avait disparu, elle aimait beaucoup se livre puisqu'il contenait les arcanes dont elle avait le secret. Ses vêtements aussi n'étaient plus là, mais elle était curieuse de savoir s'ils auraient été tâchés de sang, si toutefois ils étaient restés. Mais ils n'étaient pas là, elle ne pouvait pas le savoir.
Elle regarda alors autour d'elle. Elle n'avait toujours pas sa maison, l'architecture était bien trop différente, elle n'était certainement pas de la baronnie, pas plus que du royaume à ce qu'elle pouvait en juger. L'état ne laissait pas non plus attendre que le bâtiment soit toujours habité. Pourtant elle observait toujours des silhouettes.

Enfin, elle était curieuse de savoir qui était ces gens qui étaient là eux aussi. Elle reconnu rapidement le dos de son frère ce qui la soulagea et lui tira d'autant plus de larmes. Oubliant de se questionner sur le reste des individus, elle saisi la main de son aîné pour qu'il se tourne vers elle.


-Je ... Je suis désolée..

Elle ne savait pas quoi dire de plus. Elle avait pourtant la certitude qu'il aurait pu s'en sortir sans elle. Elle était peut-être lente, mais elle était aussi intelligente, assez pour savoir qu'il aurait pu s'enfuir et éviter un combat défavorable.. si elle n'avait pas été un fardeau pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Jeu 23 Juin - 5:17

Les minutes passaient et chacun remettait lentement ses pieds dans la réalité. Qu'il s'agisse des deux frère et sœur qui vivaient des retrouvailles touchantes ou bien de l'elfe qui s'émerveillait de la vue, tous étaient en parfaite santé. Aucune séquelle ne persistaient sur leurs corps meurtris, pas même une cicatrice en lieu et place des blessures qui avaient causé leurs morts. Ils ne ressentaient ni la fatigue d'une journée de travail, ni les élancements d'une nuit difficile. Il y aurait fort à parier que, physiquement parlant, ils ne s'étaient jamais aussi bien sentis de leur vie, à l'exception de l'air un peu frisquet que leur plus simple appareil ne permettait pas vraiment d'affronter.

La personne assise sur le muret attendait patiemment que leurs esprits leur reviennent.
Le vent qui soufflait sur ces hauteurs rendait la circulation des sons difficile, mais une oreille attentive aurait pu l'entendre chantonner.
Bien qu'aucune parole n'était décelable, l'air rappelait celui d'une comptine pour enfant, de celles que l'on chante les soirs d'été en tenant la main de ses compagnons.

N'en fasse défaut à certains yeux qui n'étaient plus habitués à la lumière, un visage qui avait tout de celui d'une femme se tourna vers le groupe.
Un regard doré et un sourire malicieux se posèrent sur eux.  

"Tout le monde est là ?"

Elle prit son temps pour se relever et se rapprocher du centre de la pièce. Son pas était léger et élégant, ses pieds nus se posaient sans un bruit sur la roche.
Les quelques paroles de sa chanson moururent.

Elle avait beau être le seule personne habillée de la pièce, ce qu'elle portait n'avait rien d'une tenue.
Une série de bandages entourait sa peau cuivrée depuis ses cuisses jusqu'aux épaules. Les bandages s'enroulaient sans réelle tension autour de ses cuisses et de son torse, si bien qu'ils ne dissimulaient que peu la poitrine généreuse et les formes voluptueuses de la dame.
Les bandages  étaient retenus sur son corps par une force inexpliquée. Ils trouvaient leur extrémité en deux points autour de chacun de ses bras. Le vent ne semblait pas les affecter mais ils étaient mus par un léger mouvement à quelques centimètres au dessus de ses mains.
Le seul vêtement qu'elle arborait était une cape fine tissée de noir. Elle lui descendait jusqu'au niveau des avant-bras et était relié au niveau de son cou par une chaîne argentée.

Ses traits fins et ses yeux dorés étaient couronnés par une chevelure d'argent. Ses cheveux descendaient depuis le sommet de sa tête jusqu'à ses épaules en des mèches rebelles.


"Il n'y a que vous ? Je pensais ramener quatre ou cinq personnes..." Elle esquissa une moue.
"Bah, ça n'a pas d'importance. " Elle repoussa ces quelques inconvenances de la main. A cet instant, le vent cessa de souffler. Un silence dévorant s'installa dans la pièce.

"Bienvenue, bienvenue ! " Elle invita le groupe à se relever, la timidité de certains membres face à leur nudité ne fit qu'accentuer son sourire.
"Il faut éviter les secrets pour garder un groupe uni non ? Après tout, les vêtements ne sont qu'un outil pécheur utilisé par les humains pour se dissimuler des dieux. "

Elle poursuivit  tout en effectuant une légère révérence."Je suis Teysera. Enchantée.
Je vous en prie, prenez une chaise. Je suis sûre que vous vous posez une multitude de questions."


Elle tendit le bras derrière elle, quatre chaises s'étaient formées dans la pièce qui était vide quelques instants plus tôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Jeu 23 Juin - 9:51

Les deux autres humains devaient se connaître, puisque la femme prit la main de l'homme en s'excusant. Ils avaient l'air tout aussi déboussolés qu'Arin. Venaient-ils de mourir aussi?

L'endroit était magnifique. Où se trouvaient-ils? Cette silhouette étrange sur le muret bougea enfin après ce qui sembla être des heures.

Mais avait-il encore la notion du temps? Peut-être plus... le souvenir de sa mort résonnait comme un écho lointain, comme un souvenir. C'était presque dérangeant d'y penser...

C'était une femme. Elle avait les yeux dorés, les cheveux argentés. Elle ne ressemblait pas aux humains qu'on trouvait partout à Eciliven.

Elle était très finement vêtue, de manière plutôt atypique.

Elle s'enquit de leur présence, avant de les saluer. C'était donc elle qui les avait amenés ici. Elle commençait à parler de 'groupe uni', elle les avait donc réunis pour une raison...

Elle fit un commentaire assez troublant sur les vêtements, avant de se présenter. Ils pourraient poser toutes les questions qu'ils voulaient. Assis, de surcroit.

Oh, des questions, Arin en avait, et il ne se fit pas prier.

"Bonjour, je suis Arin. Je me souviens être mort. Je suppose que vous nous avez ramenés à la vie, ou quelque chose dans ce genre là? Si c'est le cas: pour quelle raison, et pourquoi nous?"

Disant cela, il prenait place sur l'une des chaises.
Il savait que la résurrection impliquait un niveau de magie très avancé, et se dit qu'elle devait être puissante si elle pouvait faire ça.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Jeu 23 Juin - 11:14

J'ai déjà du écrire ce que je pensais de la magie dans une de mes pages... Mais les récents événements m'ont conforté dans mon idée : les mages devraient être parqués et contrôlés.
L'homme que j'ai tué ce matin ne le prouvait que trop bien... Un marchand étais venu m'alerter de cris de douleurs dans une maison alors que j'accompagnais mes hommes pour un tour de garde de routine.
Dans la maison, une famille avait été mutilée, le sol étais maculé de sang, des membres traînaient de ça et la.... Un spectacle horrible. Au fond de la cave j'ai pu trouver un homme, à peine encore humain. Tout prouvait qu'il avait effectué un rituel d'invocation, et qu'il avait échoué son emprise sur le démon. L'homme avait pris des traits immondes, ses yeux étaient vitreux, ses ongles noircis transformées en griffes, des bout de chairs avaient été mangés, comme par de l'acide. Les Cris gutturaux qu'ils poussait, et l’agressivité avec laquelle il se battait nous donna du fil à retordre, et la moitié de la patrouille s'est retrouvé blessée.
Je me suis renseigné sur cette famille, le père de famille était un marchand tout ce qu'il a de respectable. Un alchimiste reconnu, et ses sorts avaient parfois sauvés des vies... Mais il en avait pris. Et en aurai pris d'autres si je n'avais pas été la. S'il avait été contrôlé, et sa pratique interdite sauf en cas de nécessité, tout se serait mieux passé. Même si pour cela il aurai fallu retirer les libertés des mages.
Les mages sont dans tous les cas trop nombreux, et ont trop d'influence pour que mes avis soient appliqués... Mais je ne cesse pour autant de penser que c'est la fibre magique de Marianne qui a façonné l'expression d’absence qu'elle a toujours sur elle...

extrait du journal de Clay Asurmen

Clay senti une petite main prendre la sienne, et c'est en se retournant qu'il put apercevoir sa soeur en larmes.
"-Je... Je suis désolée..."
Elle lui faisait de la peine. Il pris sa main plus fermement et l'aida à se relever. Ils se connaissaient trop bien pour ne pas savoir pourquoi elle pleurait : elle se sentait coupable. Il aurai pu s'en tirer si il n'avait pas eu à la protéger... C'était vrai...
"-J'aurai protégé quelqu'un d'autre de toute façon. C'est ma faute, j'ai échoué. Ne t'inquiète pas."

Ses yeux l'avaient trompé : la personne assise sur le mur quelques temps plus tôt était une femme. Elle avait des formes attirantes et voluptueuses, qui auraient pu faire pâlir de jalousie une bonne partie des nobles pouponnées qu'on trouvait dans les bals de la baronnies. Mais Clay savait résister aux plus aguicheuses avances et suggestions. Nombre femmes pauvres étaient prête à tout faire pour qu'il leur fasse un enfant, afin qu'elles accèdent à la noblesse... Engendrer un bâtard était rarement bien vu.
Non, ce qui capturait le regard de Clay n'étaient aucunement la poitrine si peu couverte de la femme, mais de qui couvrait à peine son corps : une série de bandage qui n'avaient aucune attache, et qui par conséquent ne tenaient que par magie.
La magie était parfois offerte par les Dieux, et elle était d'une telle pureté qu'un usage maléfique de celle-ci ne dépendait que de son utilisateur. La magie profane était, elle, dangereuse. Il fallait savoir d'ou cette femme tirait sa puissance...

Elle émit quelques idées par rapport à notre nudité... Les vêtements seraient des outils pécheurs pour se dissimuler de Dieux ? Était-elle un religieuse bien trop extrémiste ? Ou une apostate moqueuse ? Ces deux catégories de personnes pourraient prêcher ce genre d'idée...

Elle fit apparaître quelques chaises, mais Clay ne voulait pas s’asseoir... Pas avant de corriger ses doutes.
"-Etes-vous mage ?" dit-il, sur la défensive et ajouta : "Et ou sont nos armes et armures ? Elle servent également à nous protéger. En aucun cas elles ne me servent à me cacher des Dieux. Je ne me pardonnerai pas d'entacher ma foi en cachant quelque chose à Velve.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Jeu 23 Juin - 19:16

Les autres silhouettes commençaient à agir et Marianne se souvint que c'était justement des silhouettes qui les avaient tués la dernière fois. Mais ce n'était pas les mêmes, celles ci n'avaient pas d'armure et n'arboraient aucun blason, du moins aucun qui lui soit visible. Une seule était vêtue et ses vêtements étaient pour Marianne de la plus grande fascination. Il lui était évident que quelque chose clochait dans leur constitution, ils bougeaient à un rythme que ne leur imposait ni le vent, ni même les mouvement de celle qui les porte. Avant d'y penser, elle se mit à murmurer une incantation, pointant la jeune femme du doigt.

[ Détection de la magie, Universel lvl0, concentration de deux rounds. Objectif: déterminer la présence ou l'absence d'aura magique autour de la femme ]
[ Jet éventuel d'art de la magie pour identifier les auras. 10(1d20)+5 = 15 ]

Des informations affluaient à elle, tandis que des mots étaient échangés et que des chaises apparaissaient de nulle part. Elle n'avait pas besoin de déchiffrer les résultats de son sort pour déterminer que la silhouette avait une influence anormale sur l'environnement mais elle avait hâte de découvrir à quel point.
Son frère ne semblait pourtant pas à l'aise du tout et elle ne comprenait pas pourquoi. Avait-elle encore rater quelque chose d'essentiel? La silhouette était-elle un ennemi? Marianne se cacha derrière la puissante stature de son frère, soudainement inquiète.
Elle ne voulait pas le laisser à lui même, pas encore une fois. Mais cette fois là, elle était encore plus désemparée.. Le seul sort auquel elle pouvait penser, elle l'avait déjà jeté et il était de nature purement divinatoire.


-Frère, sommes nous menacés?

Elle avait peur que cette question ne le gêne, mais en regardant leur potentiel ennemi, il ne s'agissait que d'une femme d'allure frêle, donc probablement d'aucune menace physique pour lui. En revanche, selon ce que sa précédente détection venait à lui apporter, les choses pourraient être toute autre.

Sagement, elle resta en retrait, attendant le jugement de son frère, qu'elle savait réfléchit et toujours tourné vers le mieux. Il n'y avait sans doute pas de décision plus sûres que celles de son frère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Jeu 23 Juin - 22:47

Marianne:
 

Teysera s'adressa d'abord à Clay.
"On m'a plus souvent appelée sorcière que mage, mais je ne suis pas certaine d'approuver les catégorisations de vous autres.
Vous vous afférez sans cesse à placer tout le monde dans des cases, si bien que vous en oubliez les personnes à qui vous parlez. S'il fallait trouver une appellation alors Teysera serait le terme approprié, tout comme Teysera serait le nom à employer.  "


Concernant la remarque du gardien sur les vêtements, elle les repoussa du revers de la main
"C'est là que les vivants se sont mépris. Ils ont créé les vêtements pour se dissimuler, je n'ai jamais dit que ce fut efficace. Ce ne serait pas la première fois qu'un objet est utilisé dans un but qui n'était pas son usage premier.

Vos effets personnels sont détruits, volés, pillés. Dispersés aux quatre vents dans un état dans lesquels vous ne voudriez pas les voir. "


Teysera renouvela son invitation à s'asseoir aux deux jeunes gens d'une geste du bras tout en prenant elle-même place. Elle porta son attention vers l'elfe dont la question était resté en suspens tout en croisant les jambes.


"Oui, vous êtes morts, désolée de vous l'apprendre. J'espère que ça n'a pas été trop douloureux.
Mais c'est finis, vous êtes de retour parmi les vivants.

Pourquoi vous ? Eh bien, la vrai question est pourquoi pas vous ?
La vie est cruelle et emplie de regrets. Je vais vous le demander, mais pourquoi êtes vous morts ?
Y aurait-il justice à payer de sa vie le sacrifice d'une famille définitivement perdue pour le salut du plus grand nombre ?
Était-ce répréhensible de défendre foyers et amis face à des mercenaires sanguinaires et de le payer de son propre sang ?
Quel mal justifiait de finir égorgée dans sa propre demeure pour seul crime d'avoir appartenu à une famille controversée ?

Et pourtant nous y voilà, vous êtes morts. "

A aucun moment de son discours, le sourire de Teysera n'avait quitté son visage.

"Vous vous demandez pourquoi vous ? Eh bien parce que ça ne m'a pas coûté grand chose, et parce que je sais que des personnes qui n'ont plus rien à perdre sont capables des plus grands exploits."


"Voyez-vous, j'aurai besoin que vous accomplissiez quelque chose pour moi.
Peut-être voudriez-vous un endroit sûr, un lieu que vous pourriez appeler votre maison. Un lieu où amis et famille serait en sécurité, où chacun serait libre de vivre sans la crainte des lendemains. "


Teysera se releva de sa chaise qui disparut dans un nuage de paillettes  avant se diriger de nouveau vers la vue ensoleillée.


"Loin au sud-ouest du continent, par delà les mers et les océans se trouve une île qui a disparu des cartes, portant un nom qui est tombé dans l'oubli.
Mais pourtant, sur cette île se trouve une cité dont la mémoire persiste. Si elle fut appelée la Cité des Brumes, elle portait autrefois un autre nom. "


Elle se retourna pour faire face au groupe. " Alcarimacia ! " Ce nom sonna comme un chant envoutant, évoquant les grandeurs immenses d'un temps révolu.
Les gravures sur les murs commencèrent à se détacher et se mouvoir, se réunissant dans la pièce en une vision utopique.
Des dragons volaient autour d'une cité de pierre. De riches marchants vendaient sur les places publiques tandis que les poètes et les peintres développaient leur art au milieu de tous. Des bibliothèques contenant des milliers de livres et empreints d'une connaissance sans limites. La plupart des races connues étaient présentes, certaines qui avaient disparues de la surface du globe depuis longtemps y était présentes. Partout, la paix et la beauté fleurissait dans des structures grandioses.


Lorsque la vision cessa, Teysera leur tendait les bras, comme pour les inviter de se joindre à elle. Son sourire n'avait probablement été aussi radieux qu'en cet instant.
" Et, de la même manière que je vous ai ramené de chez les morts, vous ressusciterez Alcarimacia. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Ven 24 Juin - 12:16

La jeune fille appelait l'homme "frère". C'était donc ça qui les unissait.
Elle demandait si ils étaient menacés. Au pire, c'était mieux que d'être morts...quoique...

L'homme musclé et Teysera débattirent un peu plus sur le bien fondé des vêtements. Peu importait leur origine, en somme, ce qui comptait, c'était l'utilisation qu'on en faisait à présent.

Teysera répondit finalement à Arin. Ils étaient bien morts, et pas de manière agréable pour tous. Et elle leur avait rendu la vie. Elle en parlait comme si c'était quelque chose de commun. La raison qu'elle invoquait, c'était qu'elle le pouvait. Non, elle avait forcément d'autres raisons. Personne ne fait ça de manière purement altruiste.

En effet, elle confirma les pensées d'Arin quelques instants après.
Elle leur conta l'histoire de cette île cachée ainsi que de la cité qui y trônait. Alacrimacia. Quel doux nom.

Elle avait le don pour la mise en scène! Les trois ex-macchabées purent admirer la grandeur de la cité d'antan.

Arin ne put s'empêcher de lâcher un "Wow".

Teysera leur proposait de ramener Alacrimacia à la vie! Rien de moins que ça!

Evidemment, Arin fut conquis par l'idée. Une cité si merveilleuse, c'était une idée folle, mais tellement tentante!

"Vous m'avez convaincu."
dit-il à Teysera de sa voix mélodieuse, "Mais comment allons-nous nous y prendre?"

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Ven 24 Juin - 15:39

Il faut faire attentions aux légendes. Les chimères qu'on voit dans les livres, dans les contes, les chansons sont rarement réelles. Combien de rêves brisés ? Combien de personnes se sont pris pour des héros en allant à la recherche de trésors enfoui, de monstres légendaires, de cités cachées ?
Tout ça pour rentrer bredouille, voir ne jamais rentrer, retrouvés deux jours plus tard morts de froids dans une grotte, à moitié dévorés pas un chien sauvage.
Les légendes sont faites pour en rester. Les héros sont les êtres vivants qui aident les gens, pas des aventuriers qui trouvent des objets magiques, ou sauvent le monde d'un monstre énorme qui va tout détruire : il faut laisser les légendes aux histoires.

Extrait du journal de Clay Asurmen


Elle se disait sorcière. Cela ne changeais rien pour Clay. C'était une magicienne, elle étais donc à surveiller.

Les reproches de Teysera ne plurent pas à Clay. Elle bafouait ses idéaux.
"-Oui. Je met les gens dans des cases, car c'est la façon la plus juste de faire. Je ne devrais pas traiter deux personnes qui ont commis le même crime différemment parce que l'un des deux est plus riche que l'autre, pas plus que je ne me comporte d'une autre façon avec vous qu'avec une autre magicienne, ou sorcière comme vous aimez à vous appeler. Votre magie est aussi dangereuse que la magie d'une autre utilisatrice de magie... Il glissa un regard rapide vers sa sœur Vous êtes donc dans la même case que toutes : dangereuse. Dois-je pour autant ne pas vous faire confiance, ne pas vous apprécier ? Seul le destin nous le dira."

Il ignora son commentaire sur les habits, trouvant se début futile, tout comme il ignora la nouvelle invitation à s'asseoir, et croisa ses bras sur son torse bombé, restant fièrement debout.
Elle répondit à la question importante : ils avaient donc étés ressuscités par la sorcière parce qu'elle avait besoin d'eux.

"Y aurait-il justice à payer de sa vie le sacrifice d'une famille définitivement perdue pour le salut "
Elle marquait un point. Clay et sa famille étaient morts parce qu'il avait choisi de sacrifier la famille malade pour éviter l'infection de toute la ville. Peu l'avaient soutenu, mais il assumait son choix sans regrets. Il aurai du être le seul à en subir la vengeance de la baronnie.
Mais Clay n'avait aucune confiance envers la sorcière. Elle pouvait dire ça pour essayer de le calmer sans le croire, autant qu'elle pouvait croire en ce qu'elle disait...

Clay hésitait. Il ne savait pas quoi penser de la femme... Elle calculait tout ce qu'elle disait, et rien ne prouvait qu'elle ne parlait pas dans le but d'avoir le soutien de tout le monde...
C'est ce qu'elle voulait en effet, le soutien des trois personnes présentes ici, le soutien pour qu'ils puissent effectuer la mission qu'elle leur confiait.

Elle voulait que l’équipe nouvellement formée fasse revivre une cité... Clay n'avait aucune raison de le faire. Cela n'apporterai rien au monde, mais si Marianne décidait d'y aller, il la suivrait, pour la protéger des autres et d'elle même.

Teysera montrait une vision de la ville qu'ils devaient faire revivre... La vision pouvait paraître idéale : la richesse, les dragons, la culture,... Mais Clay appréhendais cette mission. Ils n'auraient de toute façon pas vraiment le choix de la faire, nul doute qu'ils se rassembleront à trois, et feront leur possible pour ça... L'elfe était déjà attiré par cette vision... et nul doutes que ce n'tait qu'une question de secondes avant que cela ne créé le même effet sur Marianne... Clay la suivrai... Même s'il fallait laisser les légendes aux histoires...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."


Dernière édition par Lévind le Lun 27 Juin - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Ven 24 Juin - 20:06

La magie était partout, dans une puissance et une diversité qu'elle n'avait jamais connu. Elle était partout et en même temps elle était surtout autour d'elle. Cette magie était trop brillante, trop forte, trop vive, Marianne manqua d'en tomber, mais se résolu à tenir debout, derrière son frère qu'elle n'abandonnerait pas cette fois.
Au moins, elle était fixée maintenant. Cette femme n'avait pas besoin de force physique pour être une menace et elle n'aurait sans doute pas besoin de bouger pour éliminer ce qu'elle considérait comme une menace. Si elle n'était pas une amie, alors ils seraient tous morts depuis longtemps, d'ailleurs ils l'étaient déjà avant qu'elle ne les ramène, car il n'y avait plus de doute que la magie avait été la cause de leur retour.

Cela faisait beaucoup de choses à réfléchir, aussi Marianne ne s'offusqua lorsque son frère ignora sa question. S'il avait préféré ne pas répondre, c'est qu'il avait une bonne raison, elle n'en doutait pas. Il était toujours le premier à la protéger et même devant une mort assurée, il ne l'avait pas abandonnée.

Mais les discussions qui avaient lieu semblaient quelques peu trop touffu pour Marianne. Il se mêlait des choses qui n'avaient que trop peu d'intérêts pour elle. Elle cru discerner des questions, des propositions, des raison peut-être même une promesse.. Elle n'en retenu que peu de choses et elle commençait à analyser tout ce qui s'était dit pendant son manque d'interaction.
Elle était généralement douée pour disparaître en société, faute au temps qu'il lui fallait pour trouver quelque chose à dire, temps souvent trop long car les sujets changeaient avant qu'elle ne soit prête.

Là, en revanche, tandis qu'elle observait distraitement une jolie cité qui n'existait apparemment plus, peut-être à cause des trop nombreuses races, dont certaines qu'elle savait puissante grâce à ces livres, qui l'habitait, le cerveau de Marianne s'arrêta sur deux notions qui lui semblaient soudainement mal accordées.


-Il n'y a que nous.. Et vous pensiez en attirer plus. Ce n'est pas pourquoi pas nous, n'est-ce pas? C'est juste que c'est nous qui sommes arrivés.. Vous savez qui nous sommes, mais le saviez vous avant?

Le regard un peu perdu dans le vide, Marianne énonçait sa théorie alors qu'elle se finissait dans son esprit. Elle était puissante, elle n'en doutait pas. Elle parlait bien aussi, il suffisait de voir la dernière silhouette, qui n'était peut-être pas humaine au vues de ses oreilles, s'enflammer à l'idée de la suivre. Elle n'en avait cependant pas dit assez.
Elle offrait des rêves, mais elle devait en donner plus si elle voulait que le frère de Marianne la suive. Marianne voulait y aller, l'opulence de la ville promettait bien des secrets magiques et au moins une bibliothèque bien remplie, rassemblant des œuvres de nombreuses cultures qui sont parvenues à s'assembler. Elle rêvait déjà d'y plonger le museau.

Mais si son frère montrait tant de doutes, alors elle devait avant tout éclaircir les points d'ombres dans cette histoire. Elle venait d'en énoncer la surface, le fond était en revanche bien plus inquiétant.


Si vous en attendiez plus, si ce n'était pas spécialement nous que vous espériez.. Pourquoi êtes-vous assuré que nous y parviendront? J'ai bien peur de ne pas être à la hauteur de vos attentes. Je ne doute pas de la valeur de mon frère, mais réscussiter une citée me semble au delà de ses moyens.. Quant à votre dernier invité, je ne sais rien, mais bien des hommes capables se révèlent peu efficaces nus comme des vers..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Ven 24 Juin - 23:05

Clay n'était visiblement pas décidé à accorder sa confiance aussi facilement. Sa dernière remarque n'avait cependant pas ébranlé l'humeur de Teysera.
"J'ai l'impression que vous n'avez pas bien compris ce que je vous ai dit. Votre étroitesse d'esprit finira par vous jouer des tours. Vous vous retrouverez trahis par vos préjugés, les personnes que vous croyiez connaître agiront d'une manière que vous n'auriez pas cru possible. "

S'ils semblaient enthousiasmés par la vision de la cité perdue, la méfiance du groupe envers la sorcière ne semblait pas décroitre pour autant. Si ce n'était de la méfiance, du moins étaient-ils perplexes quand à leur moyen d'arriver à bien de se mission.  

"Mais comment allons-nous nous y prendre?"
La question était légitime.
"Je l'ignore. Comment vous y prendriez-vous ? Vous pourriez monter une expédition, retrouver l'île perdue au milieu de l'océan et libérer la cité du mal qui l'accable. Qu'en sais-je ? C'est votre mission. Vous ne voudriez pas que les choses soient trop simples. "

Teysera dévisageait chacun des trois protagonistes. S'attendait-elle à quelque sorte de protestation ? Au final, la personne qui s'adressa à elle était celle dont elle attendait certainement le moins la contribution.

Marianne, qui se cachait derrière sin frère depuis le début de l'entretien, prit la parole . Elle n'était peut être pas très douée pour formuler ses pensées, mais du moins savait-elle additionner deux informations.

Teysera se laissa tomber sur le muret qu'elle avait quitté lorsque le groupe s'était réveillé.

Le raisonnement de Marianne pris un certain temps à s'exprimer, mais à la fin de celui-ci, le sourire de Teysera se mut en un rire léger. Elle pencha sa tête vers l'arrière ciel tout en balançant ses jambes devant elle.

"La demoiselle serait-elle en mesure de s'adresser à quelqu'un sans passer par son frère, hmm ? "

Elle se redressa et perça du regard la jeune femme.
"Oui, il n'y a que vous. D'autres auraient pu venir. Une jeune femme dont la voix l'a abandonné depuis la naissance. Un danseur esclave aux cheveux blonds éclatants. Une femme aux cheveux d'Azur que l'acier a déposséder de ses ailes. Mais ceux là n'étaient pas mort, aussi n'ai-je aucune emprise sur eux.

Beaucoup d'autres étaient candidats. Un assassin mort de son propre poison, tentant de sauver la femme qu'il aime tout en condamnant son ami. Un mage enquêtant dans une cité du désert, emporté par des chaînes que son organisation avait elle même fabriqué. Une jeune femme aux cheveux de flammes, emporté par un sort qui condamna son village.

Ceux là n'avaient pas la volonté de revenir. Voyez-vous le flot des morts est confus, difficile à démêler. Les personnes qui sont liées se trouvent généralement plus proches les unes des autres. Ce n'est pas un hasard si votre frère et vous êtes là tout les deux là.

Vous connaissais-je avant aujourd'hui ? Disons pas autant que je vous connais maintenant. En espérais-je d'autres ? Non. Contrairement à ce que vous pensez, mes attentes ne sont pas vraiment importantes. Ce qui importe ce sont les vôtres, de ce que vous ferez du temps qui vous est imparti. Vous seriez surprise de ce qu'une personne peut accomplir.

Si vous échouez, ma foi... Ce sera davantage un problème pour vous que pour moi."


Là dessus, le sourire de Teysera repris de plus belle.

"Ceci dit, je ne suis pas cruelle au point de vous envoyer partir à l'aventure nus comme des vers. Quoi que l'expérience pourrait s'avérer intéressante.

Aussi, demandez. De quoi avez-vous besoin ?"


Dernière édition par Atsai le Jeu 30 Juin - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Lun 27 Juin - 12:19

La réponse de Teysera inquiéta un peu Arin. Elle ne savait pas non plus comment ils allaient procéder. Lui non plus n'en avait aucune idée. Il pensait que quelqu'un qui irait jusqu'à ressusciter des personnes spécifiques aurait une sorte de plan, ou au moins qu'elle y aurait pensé. Se reposer sur l'avis d'individus qui venaient tout juste d'apprendre le nom de la cité était quelque peu insensé et surtout très risqué.

C'était apparemment leur mission. Arin se demanda quelle niveau de contrainte ils avaient à s'y soumettre. Il n'aimait pas du tout être contraint.

La jeune fille enfonça le clou en disant qu'elle ne se sentait pas capable d'une telle chose. Évidemment, si on ne leur fournissait pas les moyens, ça serait autrement plus délicat...
Elle souligna en outre le fait qu'il n'y avait qu'eux, et que Teysera ne les avait pas forcément choisis.

Cette dernière répondit que bien d'autres gens auraient pu être présents. Elle cita notamment la description de deux personnes qu'Arin connaissait. Silin et Neziel. Comment les connaissait-elle? Avait-elle une sorte de carte magique chez elle pour surveiller les vivants et leur rendre la vie quand bon lui semblait?

Elle affirma que ces deux là n'étaient pas morts. Cela soulagea grandement Arin. Cela voulait aussi dire qu'ils étaient encore vivants à cette époque. Mais quelle était cette époque? Venait-il juste de mourir, ou était-il mort depuis des siècles. Pas des siècles, du coup, se rassura-t-il...

Teysera citait d'autres exemples qu'Arin tenta de reconnaître en vain.
Elle parlait ensuite de leur "temps imparti". Quoi? Ils avaient une limite de temps pour cette mission? Etant un elfe, Arin ne s'était jamais vraiment soucié du temps qui lui restait à vivre. Mais si la sorcière les avait ressuscités temporairement... Pouvait-elle faire ça?

Elle leur proposa ensuite de leur fournir de quoi accomplir leur mission. Arin n'avait aucune idée du matériel requis pour redonner la vie à une cité disparue depuis des siècles...

"Je ne sais pas du tout ce qu'il faut pour accomplir ce genre d'exploits. Bon, déjà, il nous faudrait un bateau, je suppose, ou un autre moyen d'accéder à cette île. Téléportation, peut-être?" dit-il en plaisantant. Ou pas. Il ne savait pas à quel point cette sorcière était puissante. "Avec un bateau, il nous faudrait un équipage pour le diriger."

Puis, se tournant vers ses deux compagnons d'infortune, il demanda:

"D'autres idées?"

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Lun 27 Juin - 13:05

Dès fois, quand je passe du temps avec ma sœur, je me demande si la famille n'aurai pas du lui laisser un peu plus de liberté. Nous avons cachés Marianne car elle ne correspondait pas aux codes de la noblesse. Perdue, lente, en phase avec le reste du monde, il était inconcevable qu'elle puisse se débrouiller seule...
Et nous avons du coup inhibé ses choix. Aurait-elle pu apprendre à vivre normalement si nous ne l'avions pas enfermé ?
Elle n'avais que ses livres, et j'étais vraiment la seule personne à aller lui rendre visite. Les parents étaient satisfait de la situation : plongée dans ses bouquins, elle ne gênais personne... Mais au fond elle n'as pas appris à vivre en société. Elle ne parlais qu'à moi, et ses longues journées de lecture lui ont fait comprendre qu'elle possédais une fibre magique... Aurait-elle été mage si on lui avais permis de vivre avec nous ?
Au fond, entre Marianne qu'on força à vivre recluse pour ne pas qu'elle fasse honte à la famille, et moi qu'on obligea à appliquer les codes de la noblesse car je suis destiné à porter le flambeau des Asurmen, lequel est le plus libre ?"

Extrait du journal de Clay Asurmen


Clay ignora les nouvelles provocation de la sorcière, et attendit les explications.
La sorcière elle même semblait ignorer comment procéder. Clay s’apprêtait à protester. La sorcière se jouait d'eux, c'était évident ! Elle leur donnait une mission dont elle ignorait les moyen qu'il fallait utiliser pour l'accomplir. Soit elle se moquait d'eux, soit elle savait des choses qu'elle ne voulais pas dire.
Mais avant qu'il ouvre la bouche, Marianne émit une réclamation.
Elle réstais fidèle à elle même : elle s'exprimait avec difficulté, cherchant ses mots, et montrait un manque de confiance en elle. Mais ses dires étaient légitimes. Nous étions nus, et ne savions même pas quoi faire.

La réponse de la sorcière manquait de sens, elle parlais de gens morts, vivants, les inventait-elle ? Ou existaient-ils réellement ? Tout ça ne devait-être qu'une façon d'étaler sa puissance...

Clay attendis ses derniers mots avant d'emmètre ses doutes. La sorcière nous demandait ce que nous voulions pour mener à bien cette mission.
L'elfe pris la parole. Il voulais un bateau pour aller trouver l'île. Il eu ensuite le culot de leur demander leurs idées
Clay ne comprenais pas le manque de logique dans les pensés de l'elfe. Était-il idiot ? Avait-il une seule fois voyagé ?

"-Etesvous sensé ? Vous rendez vous compte de ce que vous venez de dire ? La seule idée qui vous viens, c'est un bateau ? Pour vous c'est une priorité ?!
Si nous devons partir en mission, il nous faut de l'equipement, des armures, des armes, des vivres, des tentes, des sacs, une carte,... Des indications...
Vous voulez vous jeter dans l'inconnu sans rien prévoir... Nous ne savons même pas ce que nous cherchons, ni ou le trouver. Et mes avis que la dame enroulée dans ses bandelettes en sait bien plus qu'elle veut bien nous l'avouer...

Clay lança un regard agressif à Teysera, attendant plus d'informations quand à leur mission.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Lun 27 Juin - 17:46

Marianne fut surprise par la question de l'inconnue. Elle ne sut que répondre car la réponse lui semblait évidente. Elle était doté d'une bouche, comme tout les être humains et la majorité des être vivants qui n'étaient pas des plantes. Elle appartenait de plus à une race intelligente reconnue pour ses capacités sociétales et sa communication par la voix. N'ayant aucune malformation ou blessure affectant ses fonctions vocales, comment aurait-elle pu être incapable de parler? Si elle le pouvait, pourquoi aurait-elle eu besoin de son frère pour s'exprimer?
Il était évident qu'elle s'était méprise sur le sens de la question ou peut-être avait elle raté un autre de ces détails qu'elle ne percevait pas toujours. Elle jeta un regard de détresse à son frère, espérant qu'il lui explique où son raisonnement avait fait erreur, mais il semblait bouillonner d'impatience et de colère, aussi se garda-t-elle de le déranger.
Tout les mystères étaient loin d'être éclaircis et la quête semblait plus inaccessible à mesure qu'ils en parlaient.

Loin de se démonter, l'elfe essayait de penser à ce dont ils avaient besoin. Clay n'avait pas tort quant à sa remarque. Avoir un bateau dans une grottes perdu on ne sait où ne risquait pas d'être utile, même avec un équipage. Si encore ils étaient au bord de l'eau. La téléportation était en revanche une meilleure idée, mais sûrement tout aussi stupide. Si elle avait pu les envoyer là bas, elle les aurait tout simplement ressuscité sur place.

Les revendications de son frères étaient celle d'un soldat de métier. Le nécessaire à la survie quelque soit la situation et de quoi voyager. Ce n'était pas un mauvais choix, mais cela semblait un peu léger pour l'ampleur de leur objectif.


-Un voyage ne se prépare pas en une heure.. Peut-être pourrions nous en discuter? Avant d'atteindre la cité, il faut être sûr que l'on a ce qui faut. Certaines reliques peuvent faire des choses formidables, sinon bien des créatures sont tout aussi capables. Nous devons savoir ce dont nous avons besoin avant de le réclamer.
Il faut préparer notre voyage. Avec des cartes, avec des écrits historiques, avec des rapports de voyage et avec de l'encre et du papier. Oui, il faut forcément rechercher, réfléchir et faire une liste. Quelle quantité peut-on demander, combien de temps pourrons nous demander et quelles sont les limites que vous nous offrez?


Ils manquaient de bien trop d'informations. Si elle avait sa bibliothèque, elle pourrait sûrement trouver beaucoup de choses, si le nom de la cité n'avait pas été oublié, alors on devait forcément la mentionner quelque part, sa chute avec peut-être.
Toutes ses pensées confuses l'avaient faite parler sans qu'elle y prenne vraiment garde. Elle savait que son raisonnement était égoïste et bien trop exigeant pour être pris au sérieux. Son frère était droit et intelligent, mais il était avant tout homme d'action qui ne se perdait pas en délibération.
Par ailleurs, il n'était pas du genre à se perdre dans des quêtes fantasmagoriques non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mar 28 Juin - 5:34

Teysera sembla prendre un malin plaisir à regarder les deux hommes de la pièce se disputer. Elle pris une expression outrée lorsque Clay lui fit sa remarque.

"Je n'en sais pas plus que vous. Le destin de la cité m'est inconnu, son accès m'a été interdit. Mais je le sais. La porte m'a été fermée au nez, mais la porte existe toujours. Elle est là, quelque part."

Elle agita le bras dans une direction, qu'une personne au fait des mouvements solaires aurait déterminé comme le sud.

Marianne exprima ses pensées tout haut. Si au début elle écouta attentivement son flot de paroles, elle prit un air agacé lorsque la jeune fille aborda les recherches, les livres, les documents.


"Barbant... Bon, nous allons faire ça bien.
Je vous laisse 20 minutes."


Une liasse de feuille, un encrier et une plume, ainsi qu'un immense pavé de bien 2000 pages intitulé "Contes et Légendes de Zerakhatia " apparurent à proximité de Marianne. Une dernière page tomba lentement sur la liasse, sur elle figurait une carte : celle du continent tout entier...

"C'est offert.

Concernant le volume et la valeur, je dirais qu'il n'y a pas vraiment de limite précise... Disons que si ça me demande trop d'efforts, vous n'obtiendrez pas ce que vous voulez. Quelques conditions néanmoins :
Je ne pourrai pas vous fournir la moindre nourriture qui soit originaire d'êtres vivants.
Je n'altèrerai pas votre condition actuelle de quelque manière que ce soit.
Et enfin, je ne peux pas vous créer d'équipage, de groupe, de troupe ou quel que soit le nom que vous pourrez employé pour désigner plusieurs personnes : Les alliés et les ennemis que vous vous ferez seront de votre fait. "


Un amas de sable se matérialisa en hauteur à proximité du plafond, prenant la forme d'une clepsydre se vidant en un mince filet de sable directement sur le sol.

"Ah, et une dernière chose. " Teysera revêtit le sourire qu'elle avait quitté quelque instants plus tôt.
"Soyez précis. "


Dernière édition par Atsai le Jeu 30 Juin - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mar 28 Juin - 16:23

Je ne comprend pas pourquoi mes parents cherchent tant à m'apprendre comment diriger. Je n'ai pas envie d'être un chef dirigeant. Ne peut-on pas être un roi, un baron tout en étant un ami ? Aider son peuple en l'aimant ? Sans juger ? Donner une chance à chacun ?
Au lieu de tout ça, on m'apprend à juger, à envoyer en prison, à punir, à me battre pour tuer ceux qui vont le mériter.
Je résiste à chaque fois, j'essaye de donner mon avis, et je sais que jamais je ne changerai ! Je n'agirai pas selon les façons qu'ils essayent de m'obliger à utiliser !
Je ne comprend pas pourquoi ils continuent, à chaque fois ils me répètent que je comprendrais en grandissant. Je suis certain qu'ils ont tort !

Une annotation gribouillée est visible en bas de la page.
Ils avaient raisons. C'est étrange d'observer à quel point j'ai changé en quelques années. J'étais jeune... Jeune et idiot.
Extrait du journal de Clay Asurmen

Clay ne laissa pas le temps aux autres de s'exprimer. Il étais le seul dans cette équipe nouvellement formée qui possédais les épaules pour assumer le rôle de chef.
Il bomba le torse, croisa ses bras sur sa poitrine et pris rapidement la parole.
"Très bien, faisons ça efficacement. Marianne, note ce que je demande s'il te plait. Si vous pensez que j'oublie quelque chose d'important, attendez que j'ai fini."

Il toisa du regard ses deux interlocuteurs, afin d'être certain qu'ils aient bien compris.

Il se mis à parler avec la voix d'un homme habitué aux préparatifs de voyages.
"Nous gardons donc le livre qui concerne les légendes et la carte. Traitons d'abord ce que vous pouvez nous fournir.
Il nous faut en premier lieux des armes et armures. Une masse, une armure lourde pour ma part. Un... un grimoire pour Marianne, et je laisserai l'elfe dont je ne connais pas encore le nom ajouter ce qu'il demande.
Il nous faut des vêtements qui peuvent palier à toutes situations. Il nous fait des habits de voyages, et des habits légers et d'autres plus protecteurs car nous ignorons les températures que nous aurons à affronter.
Il nous faut de fait des sacs afin de tout transporter. Je suppose que vous avec assez de maîtrise de la magie pour créer ces petits sacs dont ni taille ni le poids n'handicape leurs porteurs, malgré tous les objets qu'ils y ont stockés ? Sinon des sacs classiques feront l'affaire.
Il nous faut tout équipement nécessaire pour survivre : tente, couvertures, silex pour faire du feu, collets pour chasser les lapis, canne à pèches. Il nous faut des torches, de la corde solide et des gourdes.
Il nous faut par conséquent de quoi gérer notre équipement : fils et aiguilles, des morceaux de tissu, de toile, et de cuir tanné d'avance pour réparer les vêtements et les armures. Je pense que c'est tout en ce qui concerne l'équipement pure."


Il fit une pause pour laisser le temps à sa sœur de tout noter.

"Occupons nous maintenant de ce que vous ne pouvez fournir malgré vos pouvoir : Il nous faut des montures, des hommes, des moyens de transport, des vivres. Tout cela peut s’acquérir facilement si tant est que l'on soit proche d'une ville. Il nous faut donc de l'argent. Une somme assez conséquente, je vous laisse l'imaginer : de quoi payer des hommes, et les hommes coûtent cher. Il nous faudra au moins 5000 pièce d'or. Et cela en chaque devise existante : nous ne savons pas ou nous allons atterrir, nous ne pouvons donc prévoir qu'elle monnaie ils comptent utiliser. Il nous faut par conséquent des bourses pour tout porter. Puis-je à nouveau faire confiance pour avec ces bourses magiques extensibles qui ne pèsent rien ?
Je pense avoir englobé tous nos besoins. Ajoutez ce qui vous semble nécessaire, mais n'en demandez pas trop, Dame Teysera la Sorcière a peut-être beaucoup de pouvoir, mais rien ne sers de lui demander ce qui n'est pas utile."


Il se tut, et laissa ses compagnons ajouter leurs idées, en espérant que leurs demandes seraient intelligentes.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mer 29 Juin - 1:17

Marianne rougit lorsque leur interlocutrice réagit à ses pensées. Non seulement elle avait été entendue, mais elle avait aussi réussi à déranger son auditoire imprévu. Pourtant, sa requête avait été écoutée. Un livre imposant était devant elle, accompagné du nécessaire pour qu'elle puisse écrire. Mais elle n'avait que 20 minutes, elle n'aurait pas le temps de feuilleter le manuscrit en si peu de temps. Une semaine aurait sans doute tout juste suffit, et c'était à l'époque où elle n'avait pas d'autres occupations que de dévorer une bibliothèque toute entière.

Elle se sentait perdue. En avait-elle trop demandé?
Heureusement, son frère prit la parole et les choses en main. Il savait ce qu'il était important d'accomplir et d'obtenir en premier, il fallait le reconnaître.

Elle se saisit rapidement de la plume pour commencer à lister tout ce qu'il désirait, y ajoutant des précisions au passage. La dame avait demandé d'être précis après tout.


Liste:
 

Quand son frère eut fini, elle lui présenta la liste, pour confirmer qu'elle n'avait rien oublié et la tandis ensuite à leur compagnon pour qu'il puisse jauger ce que Clay aurait pu oublier de demander.
Marianne avait besoin de plus de réflexions de son côté, mais au moins avait-elle une question pour son frère.


-Pas de bouclier?

La plupart de leurs soldats en avaient, elle savait qu'un bouclier pouvait sauver son propriétaire, tout comme son poids pouvait vite se révéler un fardeau. Mais s'il était correctement assisté, Clay serait assurément en plus grande sécurité avec un bouclier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mer 29 Juin - 14:47

Arin fut surpris quand à la réaction du jeune homme. Certes, il portait bien la colère sur son visage, mais il n'avait pas l'air très malin...

Il citait des choses évidentes comme si Teysera n'avait pas envisagé qu'ils en auraient besoin. Il parlait de se jeter dans l'inconnu sans rien prévoir. Evidemment, Teysera aurait prévu le matériel nécessaire à leur survie, et elle demandait simplement comment ils comptaient procéder pour faire revivre la cité. Le jeune homme charmant était juste à côté de la plaque, il cachait son ignorance sur le sujet avec des affirmations terre-à-terre... Arin eut un petit sourire amusé.

La jeune fille demandait des choses plus réfléchies. Il semblait qu'elle n'était pas aussi limitée que son frère. Elle mentionnait le besoin de rechercher et de réfléchir à l'avance. Oui, ils n'auraient pas le choix...

Teysera répondit qu'elle n'en savait pas plus qu'eux. Pourtant, elle parlait d'une porte. Etait-ce une porte physique ou métaphorique?

Répondant à Marianne, elle précisa qu'ils avaient 20 minutes. Pour TOUT planifier? Mais quelle inconscience!

Teysera fit apparaître un gros livre devant la jeune femme.

Elle posa ensuite quelques règles. En gros, elle ne voulait pas faire trop d'efforts. Cette sorcière était soit incroyablement stupide, soit ultra-confiante en leurs capacités. Ou alors elle se fichait bien de la mission qu'elle leur avait confiée. Oui, probablement, puisqu'elle n'y mettait même pas du cœur...


Le jeune homme croisa les bras comme pour cacher ses pectoraux. il prit ensuite la parole. Il précisait qu'Arin devait demander armes et armures. Il ne comptait pas vraiment se battre, sauf si il était obligé. Son corps suffirait probablement à repousser la plupart des dangers mineurs...
Il semblait ne pas avoir entendu lorsqu'Arin s'était présenté, probablement encore déboussolé par leur résurrection.

Il continua son énumération d'objets dont ils auraient besoin. Il citait encore des choses évidentes, mais au vu de l'implication émotionnelle quasi inexistante de Teysera vis-à-vis de cette mission, elle n'avait probablement rien prévu. C'était presque risible...

Il leur demanda ensuite d'ajouter ce qui leur semblait nécessaire, tandis que sa soeur finissait d'écrire la liste sur le papier.

Elle fit remarquer l'absence de bouclier.

Arin n'avait pas eu le temps de parler, devancé sans concession par le jeune guerrier. Il ne se fit pas prier:

"Je vais me présenter à nouveau" lui dit-il, "je suis Arin, fils de Derin, Céladrin de la forêt d'Elindel" dit-il d'une voix amusée.

Prenant son souffle.

"J'ai avant toute chose une question à poser à notre 'hôte'. Vous parliez de 'porte', était-ce métaphorique? Car sinon, vous avez déjà été là bas; et vous pouvez nous donner des précisions sur l'endroit. Ça serait très utile si vous voulez vraiment nous voir réussir notre quête"
insista-t-il avec un ton presque accusateur.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mer 29 Juin - 19:45

Teysera prit quelques instants pour regarder la sablier qu'elle avait fabriqué. Les deux tiers du volume de sable semblait s'être déversé dans la pièce.

"Arin Céladrin de la forêt d'Elindel."

Elle posa ses yeux dorés sur l'elfe. Son sourire s'élargit.

"La porte était métaphorique, mais j'ai bien vu de mes yeux Alcarimacia. C'était une époque ancienne, et... comment dire. Je n'étais pas vraiment Teysera à l'époque.  
Ces souvenirs sont flous, je ne peux pas vous dire l'époque, pas plus que je ne pourrais vous dire quand et comment la chute de la cité s'est déroulée. Ce que les historiens et les cartographes vous ont laissé au fil du temps vous renseignera bien mieux que moi.

Je peux seulement vous dire que la grandeur de la cité attirait la majeure partie des races connues. Qu'au centre de la cité se dressait le palais royal dont les tours d'or blanc étaient visibles des quatre coins de l'île, que son port et ses marchands était le centre économique de l'océan tout entier, et que les connaissances qu'elle gardait en son sein ferait pâlir de jalousie les bibliothécaires d'Ankherraz."


Teysera jeta un coup d'oeil discret au sablier qui s'écoulait toujours avant de revenir à Arin, comme pour lui signifier qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Ven 1 Juil - 13:49

Sois parfait, ne faillis jamais, reste concentré, ne montre pas de faiblesse. Ce sont les conseils que l'on m'as toujours donné. Je dois les appliquer, ne jamais rien laisser au hasard, contrôler, retenir, diriger, c'est ce qu'on demande à un chef...
Ectrait du journal de Clay Asurmen

"-Pas de bouclier ?"
Clay perdit de sa concentration lorsqu'il entendit sa sœur parler. Elle avais raison, il l'avais oublié. Il s'en voulais, cet oubli n'étais pas pardonnable, il aura pu lui coûter la vie, et celle de sa sœur par la même occasion !
Il se sentais faible, ridicule, il avait toujours un bouclier sur lui, pourquoi l'avoir oublié, ce n'etait pas digne de lui, il aurait du y penser.
Il perdit un peu de sa force, et fit un pas non assuré en arrière lorsqu'il accusait le coup. Marianne ne voulais pas à mal, et l'erreur allais être réparé, c'était l'important, il ne fallait pas se concentrer sur ce souci, il fallait avancer.

L'elfe et Teysera discutaient, il semblait que clay avait encore raté le prénom de l'elfe. "...in Céladrin de la foret d'Elindel." furent les seuls sons qu'il avait distingué de la voix de teysera. Une autre erreur.

"Oui, Marianne, ajoute un ecu d'acier." Dit il bas à sa soeur alors que la sorcière vantait la magie de sa cité.
Clay se redressa, et s'approcha de l'elfe une fois son dialogue terminé. "Avez vous quelques chose à ajouter ?" dit-il d'une voix qu'il voulait assurée.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mar 5 Juil - 10:11

Teysera expliquait un peu plus en détail ce qu'elle savait. Elle disait ne pas être "Teysera" à l'époque. Quel âge avait-elle? Peu importe, elle était plutôt bien conservée...

Le frère de Marianne semblait hautement perturbé par ce que sa soeur lui avait dit... Il pressa Arin pour ajouter d'éventuels objets.

Abhorrant l'idée de voyager chargé, Arin répondit de la manière la plus simple:

"Rien de plus à ajouter"

L'homme en avait déjà suffisamment ajouté...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Mar 5 Juil - 21:33

Marianne se sentait mal à l'aise. Elle pensait s'être rendue utile, son frère avait même accepté sa proposition, ce qui lui avait fait chaud au coeur. Elle ne s'était jamais senti aussi utile qu'en faisant cette liste. Pourtant, leur compagnon l'ignorait totalement, préférant parler à l'inconnue qui les avait ramener à la vie.
Certes, elle avait l'habitude de ne pas être remarqué, voir d'être ostensiblement ignorée, mais c'était dans une autre vie, dans un autre milieu. Qu'un parfait inconnu, qui allait partager une aventure avec elle et sur qui elle devrait par la suite compter, ne daigne pas la regarder, ou même jeter un oeil à la liste qu'elle avait faite... est-ce qu'il voulait la remettre à sa place?
Non, il ne la connaissait pas, il ne pouvait pas savoir qu'elle était sa place à l'époque.

Etait-ce son destin d'être ignorée par tous? Excepté son frère, qui la portait comme un fardeau derrière lui. Même après sa mort, n'avait-elle pas le droit d'être appréciée, d'avoir des amis qu'elle n'invoquait pas elle même?
Ce Celadrin n'était après tout qu'une autre rencontre passagère. Ils n'étaient pas encore partis et elle le voyait déjà l'oublier dès lors que leur quêtes seraient finis. Aura-t-il même prit conscience de sa présence d'ici là?

Gardant cette douleur pour elle, elle reprit la plume pour y ajouter quelques éléments.



  • Liste complète de composante matérielles [je vais avoir du mal à détailler, y en a beaucoup :3]
  • Petit surplus de composante, à hauteur de 100 po [invocation de familier]
  • Un bâton solide et bien taillé, permettant à une femme humaine de taille moyenne de s'y appuyer et de le porter.
  • La connaissance du temps qu'il est imparti aux membres de la quête pour parvenir à leur fins
  • La localisation actuelle des membres de la quête, indiqués sur la carte précédemment citée.
  • Des conseils avisés, autant qu'il puisse en être donnés.


Les dernières idées lui passaient par la tête sans qu'elle ne prit vraiment le temps d'y réfléchir. Elle hésita cependant sur la dernière.

-Quel jour sommes-nous.. ?

Voulait-elle vraiment savoir depuis combien de temps elle était morte? La dame ne leur en avait rien dit. Elle avait laissé entendre des possibilités, mais elle s'était tout de même gardée de le préciser.
Son frère irait-il chercher vengeance, s'il apprend que les assassins vivent toujours, que le sang tâche encore notre manoir? Si le temps n'a pas assez coulé pour le délivrer de ses devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    Sam 9 Juil - 6:09

"Selon le calendrier Zerakhatien, nous sommes le 9è jours du mois des calamités, connus sous le mois d'Août pas la plupart d'entre vous. Il s'agit de la 49è année du règne du roi Azarot IV protecteur de la péninsule de Korris, gardiens des pics du Dimes, plénipotentiaire des Non-Mourants. Par la grâce d'Azbrat... et cetera, et cetera... Cela fait 34 ans qu'Arles Arelona el' Fallis a pris possession de la cité d'Ankherraz, 2116 ans que les Six ont fondé Arl'Gamesh. Val'Suga est en guerre civile depuis 6 ans."

Les dernier grains de sable qui composaient le sablier improvisé se dissipèrent dans la salle jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que poussière.

"Bien, votre temps est écoulé. Alors, êtes vous sûrs de ce que vous avez souhaité ? " Le sourire de Teysera s'étira en une forme malicieuse, ses doigts se refermèrent sur la liste que Marianne avait écrite quelques instants plus tôt. Elle étudia avec attention chacune des demandes du groupe puis leur lança un regard dépité.

"Tout cela m'a l'air terriblement raisonnable. Aucun d'entre vous ne veut une montagne d'or, un magnifique palais ou une potion qui arrête le vieillissement ? "

"Bah, j'ai passé l'époque d'offrir des cadeaux empoisonnés aux souhaits mal formulés, mais c'est terriblement ennuyeux..."
L'expression de la sorcière repris rapidement sa malice.
"M'enfin, ce sera sûrement d'autant mieux pour votre quête.

Cependant..."

Dans un mouvement qui défia la logique, qui semblait n'être qu'un simple pas, Teysera se retrouva entre Clay et Marianne séparant de son corps frêle le frère et la sœur.
Ignorant allègrement la montagne de muscle, elle faisait face à la demoiselle.

" Je suis navrée ma jolie, mais ton Ami est mort. Tu ne l'as peut-être pas sentit..."
Sur ces mots elle s'approcha encore davantage, Marianne était en mesure de sentir l'odeur enivrante de la rose et la chaleur sèche du corps de la sorcière. Ses lèvres rosées étaient dangereusement proches. Ses yeux dorés reflétaient le visage de la jeune femme dénudée.
"Tu ne seras pas en mesure de le ramener. Pas avant qu'un an et un jour ne se soient écoulés. Pas avant que ta quête ne soit achevée. Aucun composant ou sort ne te permettra de le ramener."

"Mais moi, je le peux. Il te suffit de le demander. "

Elle approcha sa main aussi proche qu'il était possible sans néanmoins entrer en contact avec Marianne, l'invitant à s'en saisir. Son plus beau sourire éclairait son visage.


Dernière édition par Atsai le Sam 9 Juil - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les légendes d'Alcarimacia    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les légendes d'Alcarimacia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Légendes dans la Marine
» Mystères et légendes en Normandie.
» Ces légendes qui hantent les cascades de Mortain (50) ...!!!
» Cherche Légendes Normandes
» Légendes Québécoises.........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Medieval Fantastique :: Aventures-
Sauter vers: