Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brask Dert, Homme à tout faire ou presque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Brask Dert, Homme à tout faire ou presque   Mer 27 Jan - 19:46

Nom : Brask Dert
Age : 25 ans
Description physique :
Si je devais me décrire, je commencerai par souligner que j'ai un physique des plus avantageux, qui ne suffit pas à compenser mon caractère de merde. Sur ce dernier point je vous laisse la surprise.
1m92, plutôt grand n'est-ce pas? Mais sans doute pas assez par rapport à d'autres. Une bonne taille néanmoins, s'accompagnant d'un corps qui ne s'expose pas par son volume mais ne cache pas non plus une musculature taillée pour l'efficacité. Oui, je suis plutôt sportif.
Cheveux bruns, bien coupés mais rarement coiffés, ils ne sont en général pas assez rebelles pour que je m'en occupe, sinon.. je les coupe. Simple et efficace, n'est-ce pas?
Mes yeux son gris, une couleur pâle certes attirante, mais qui ne supporte que mal le soleil. Je les cache donc souvent derrière de simples lunettes de soleil. Toujours aussi simple, n'est-ce pas?
Enfin, mon visage.. quand il ne grimace pas ou ne se montre pas aussi froid que la mort, c'est qu'il sourit à une de ces dames.

Origine : Né et a vécu en France

Metier/passion : Eh bien, mon métier et plutôt simple aussi. Les gens me payent pour que je me débarrasse de ce qui les encombres. Un peu comme un éboueur en somme. Le terme exact est plutôt tueur à gage toutefois.
Bien sûr, je ne déclare pas mes impôts.

Ma passion, s'il faut en choisir une, c'est de râler sur tout ce qui m'entoure. La deuxième, s'il en faut une autre, c'est de trouver quelques beautés pour leur faire la cour.

Capacite  :
- Couverture : Non, je ne suis pas vendu avec le matelas et l'oreiller. Je suis simplement capable de me faire passer pour ce que je ne suis pas. Avec talent, tant qu'il s'agit de faire croire.
- Imaginatueur : Un joli mot n'est-ce pas? Je l'ai inventé tout seul. J'invente beaucoup de choses, normalement des manières de tuer les gens. J'utilise aussi souvent le poison, les animaux, les armes, les explosifs, les clochards et les pommes. C'est dangereux une pomme.
- Homme d'arme : Je manie à peu près toute les variété d'armes à feu. Du moins j'en connais suffisamment pour pouvoir le prétendre. J'aime bien prétendre.
- Contacts : Je ne produis pas moi même mes armes, mes poisons, mes contrats, mes caches, mes équipements.. bref, pour toute sorte d'occasion, j'ai des contacts. Parfois fiables, parfois non. Mais en cas de besoin je peux tenter ma chance avec eux.

Histoire:

Tout à commencé assez simplement en soit. Mes parents étaient des gens charmants. Ils étaient honnêtes, autant que peuvent l'être les hommes et pleins de bon sens. C'est ce que je pense, puisqu'ils ont eu l'intelligence de se séparer de moi à ma naissance. Quel bien aurait pu leur faire une bouche supplémentaire à nourrir? Mais du fait de l'absence d'autorité affective, je n'ai pu que grandir pleinement et sûrement, me préparant à vivre avec fierté une vie comme la leur. Vouée à faire ce qu'il faut si le besoin s'en fait sentir.

J'aurais pu devenir honnête, autant que peut l'être un homme.

Mon mentor en a voulu autrement. Je ne pense qu'il y ait un autre terme pour le désigner. Il a tant oeuvré dans ce milieu que les noms n'avaient pour lui plus beaucoup de sens. Si je devais en choisir un pour le désigné, ce serait Ted. Le vieux Ted comme j'en parle affectueusement parfois. Bien sûr que j'éprouve de l'affection pour lui. Il m'a montré que le monde avait bien plus à offrir que ce que l'on veut bien en dire. La société, les lois, les morales, ce sont des murs confortables, capitonnés, que l'on nous offre pour éviter de nous blesser. Les uns les autres. Soit même. Mais l'on finit toujours par s'y sentir à l'étroit. Si on fait pété ces murs et que l'on s'en sort vivant... on peut enfin se blesser à son content.
Et donc blesser les autres.

Il m'a prit sous son aile quand j'allais devenir un jeune adulte actif. Et m'a montré les ficelles, m'a appris les astuces, m'a partagé ses contacts. M'a fait rejoindre le réseau qui s'étend derrière les façades. Les faits divers se sont fait moins insignifiants et la vie s'en est trouvée plus amusante. Petit à petit, je me suis senti un peu plus investi dans la vie des gens. Tuer n'est pas quelque chose de trivial et je ne dirais pas que c'est plaisant. Mais parvenir à tuer apporte malgré tout une certaine satisfaction. Tout était dans l'art de la mise en scène, de l'approche et de faire le ménage. Un travail propre, un travail qu'on ne remarque pas. C'est ce genre de choses que j'aime faire.

Mais je crois que le jour où je suis vraiment devenu indépendant, compétant et moi même.. C'est le jour où j'ai tué ce vieux Ted.

Je n'ai appris que bien plus tard qu'il avait lui même payé pour sa tête. Peut-être estimait-il ne plus avoir rien à vivre. Peut-être était-il effrayé que je finisse par le faire de mon propre chef.
Le sourire qu'il m'a offert quand j'ai accompli mon oeuvre. C'est le plus beau sourire que je ne verrai jamais.
Celui d'un père plein de fierté. Je crois.
Il ne pourra pas en dire le contraire, de toute façons.

Je ne suis pas pressé de prendre un apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
 
Brask Dert, Homme à tout faire ou presque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh god, je peux tout faire..enfin presque [With Aloha]
» perdre tout espoir, c'était cela la liberté. (ben)
» un jour comme les autres apres tout...
» Gendarmes à tout faire
» Votre homme tout épilé, c'est ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Contemporain :: Personnages-
Sauter vers: