Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le festival de Clearbones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Le festival de Clearbones   Jeu 21 Jan - 13:47

Localisation : Désert du Nevada, au pied, du coté Ouest des montagnes de Belted Range. Deux heures dix en voiture de la ville de Rachel, plus proche ville à la ronde.

Le festival de Clearbones se dressait la, dans cet endroit d'habitude vide. Chaque année des centaines de milliers de personnes venaient danser, manger, boire, et s’amuser dans ce festival toujours grandissant.
Des foules circulent, entre les attractions, entre les scènes, entre les kiosques. Les endroits volontairement laissé sans activité ont vite été comblés de par les tentes des touristes.

Nous sommes en milieu d’après midi, pas encore 16 heures. Le soleil est encore haut. Il n'y a que peu de vent, cela implique une forte chaleur dans le festival, mais évite le sable du désert de trop se disperser et d'engendrer une tempête.

Les groupes des différentes scènes sont tous synchronisés, et nous sommes pendant la période de pause de 15 minutes entre chaque groupe. Cela permet aux visiteurs de changer de scène afin de trouver un groupe plus adapté à leurs goûts.
Alors que vous vaquez à vos occupations, vous pouvez croiser des gens de tout horizon, de toutes nationalités, de tout niveau social.


[Je vous laisse vous introduire, et décrire ce que vous faites au festival, et les raison qui vous y ont amenées]

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Jeu 25 Fév - 1:33

La journée débutait à peine. Lucy s'était réveillée de bonne heure pour pouvoir profiter un peu du festival avec Anna, pendant que son frère se reposait de la soirée de la veille.

L'endroit était vraiment gigantesque, et elles faillirent par deux fois perdre leur chemin. Mais ça valait le coup, et ça faisait une bonne pause entre les représentations.

L'après-midi fut plus tendu, la synchronisation des groupes était assez stricte et ils n'avaient pas autant de liberté que durant leurs concerts habituels. Mais les sourires et les cris enthousiastes des spectateurs eurent tôt de dissiper cette tension et de conforter les membres d'Hydrogen.

"On fait quand même le plus beau métier du monde" dit Mikael lors de la pause de quinze minutes qui servait au public de changer d'endroit, et accessoirement aux membres des groupes de se relaxer un peu. Tout en disant cela, il croquait à pleine dents dans une pomme.

"Ouais, ça fait plaisir de voir qu'il y a autant de monde qui est venu nous voir!"
répondit Lucy.

"Bon du coup, la prochaine qu'on va chanter, c'est "Clone", ça fait un moment qu'on l'a pas chantée celle là Smile" interrompit Anna.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Jeu 25 Fév - 16:00

Aika se réveillait avec peine. Des rayons de soleil aveuglant d'une matinée déjà bien avancée perçaient dans sa chambre d'hôtel impeccable. Toujours habillée dans les vêtements de la veille, elle s'était écroulée sur son lit dès qu'elle était entrée dans la chambre. Sa valise et son lite n'étaient même pas défaits.

Le voyage avait été un cauchemar. Comme si le trajet en avion n'avait pas été déjà suffisamment traumatisant, elle avait été accueillie par une dame aussi aimable qu'une porte de prison en sortant.

Pas un bonjour, pas un sourire, pas même un verbe dans sa phrase. "Raison de la venue ?" Disait-elle avachie sur son siège avec un œil circonspect, son surpoids évident appuyant son attitude désinvolte. Aika lui avait répondu timidement avec sa pauvre prononciation anglaise.

Ensuite il avait fallut prendre un taxi depuis Las Vegas jusqu'à ClearBones, réserver un chambre à l'hôtel, etc. Bref, tellement d'actions éreintantes et surtout, qui impliquaient d'entrer en communication avec des gens.

Aika commençait sérieusement à songer qu'elle pourrait rester dans cette chambre pendant toute la durée du festival. Après tout, ses parents n'avaient pas envoyé quelqu'un pour la surveiller,... si ?
En fait, ce n'est pas si improbable...

Aika se releva et parti à la recherche du programme du festival. Elle avait du le fourrer quelque part dans son sac... Là !
Le festival s'étendait sur des kilomètres. Il y avait des magasins à tout les pas, des concerts à 10 endroits différents toutes les deux heures. Pas de pause la nuit... Des salles d'arcades, des séances de dédicaces, des attractions à peu près réparties partout sur le site... Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire ? En vérité un bon paquet de choses la tentait, à condition que le parc soit vidé de l'intégralité de ses occupants...

Le programme musical était particulièrement chargé. Beaucoup de groupes connus qui allaient attirer un grand paquet d'attention. Des groupes plus modestes. L'un d'entre eux attira son attention. Hydrogen ? Elle avait dpu entendre une ou deux chansons de ce groupe. Elle les avait plutôt bien apprécié. Peut-être que leur concert ne serait pas complètement bondé, qui sait ?

Il était de toute façon déjà bien tard pour se poser des questions, elle aviserai sur le tas. Aika commença par prendre une douche et se changer. Elle avait amener son maquillage qu'elle n'avait pas utilisé depuis un paquet de temps. C'était certainement la première fois qu'elle se maquillait depuis sa remise de diplôme. Pas parce qu'elle n'aimait pas ça mais parce qu'elle voyait difficilement l'intérêt devant son ordinateur.

Elle se regarda un instant dans le miroir. Un style très sobre, juste assez pour se rendre compte qu'elle y avait passé un peu de temps. Coiffée pour la première fois depuis des mois. Des vêtements qui ressemblaient à quelque chose. Ce n'était pas parfait, mais elle en était satisfaite.

Elle se demanda un instant à quoi bon, puisque de toute façon elle allait passer son temps à regarder ses pieds pour éviter le regard des autres. Elle chassa cette idée de son esprit. Elle n'était pas aller aussi loin pour s'arrêter maintenant !

Elle agrippa le programme froissé à la va vite, inspira un grand coup et sortit de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 26 Fév - 1:30

Bon. Il est quelle heure ? 13h. Et le groupe ne passe qu'à 18h30...

"J'ai faim, pas toi ?
- Si. Tu crois qu'ils vendent à manger ici ? dit Andréa.
- Évidemment, c'est un festival ! Fait confiance à ton père. J'en ai déjà fait pas mal !"
C'était bien sûr faux. Je n'avais jamais eu l'occasion de participer à un festival. Trop cher, trop loin... Bref. Il y a bien un stand McDo dans le coin ! J'avais beau chercher, je ne voyais pas.

"On avance un peu ?
lançai-je. On va bien finir par trouver quelque chose à daller !"

J'avançai, passant devant plusieurs scène plus bondée les unes que les autres... Et soudain, devant moi, la délivrance : à manger ! Bon c'était pas un restaurant de chaîne de fast-food, ça avait l'air d'être une petite entreprise personnelle qui avait décidé de travailler pour le festival.Je ne savais pas trop ce que ça allait donner, mais autant essayer. Il y avait un peu de queue. Malgré le monde qu'il y avait, personne n'était pressé, l'ambiance du festival était sympa. Après de longue minute d'attente, c'était à notre tour. Je commandai un grand menu avec le burger au bacon et au cheddar et Andréa prit celui au chèvre et miel. On avait beaucoup de frites en accompagnement et la boisson à volonté. Heureusement d'ailleurs, parce qu'il faisait très chaud dans ce désert !

"Bon ton concert est à 18h30, ça te dit on va voir d'autres groupes avant ? demandai-je. J'ai lu sur des affiches qu'il y avait un groupe, Oxygen ou Hydrogen, je ne sais plus, qui fait du rock. Tu sais le rock'n'roll, c'est de l'époque de ton père. Ça c'était de la bonne musique !
- Ah ouais ?! Tu veux dire que Unicorns of Death Metal c'est pas de la bonne musique ? Ah ah ! s'exclama Andréa.
- Naaan ! Mais quitte à devoir attendre, autant que je te fasse découvrir des trucs, c'est le rôle d'un père d'éduquer sa fille nan ? rispostai-je.
- J'suis plus une enfant papa, t'as rien à m'apprendre ! dis-t-elle sur un ton taquin. Mais ouais, pourquoi pas !
- Tu sais très bien que tu seras toujours mon petit ange à moi !
- Je t'aime papa"

On finissait de manger dans la bonne humeur. Ça fait quand même plaisir de partager un moment avec sa fille.
Il fallait donc trouver sur quelle scène se déroulait le concert du-dit groupe de rock. Le planning... Il fallait le planning... Je demandai d'abord à un jeune couple. Il me répondirent qu'ils allaient de scène en scène en découvrant à quoi ils assistaient, sans savoir où ils allaient. Ils étaient pas très nets, je n'avais vu qu'après qu'ils fumaient,et pas que des cigarettes. Je me remis à la recherche du planning, sans oublier de demander aux personnes, toutes incapables de me dire où ils allaient. Ah ! Un vieux ! Lui, il doit bien savoir où il va ! Un vieux, ça fait pas tout à l'arrache !
"Hein ? Moi j'sais pas, j'm'en fous, j'suis là pour Unicorns of Death Metal, le planning j'm'en carre." m'avait-il répondu...


Du coup, dernier recours : retourner à l'accueil ! Mais on est où ? Et c'est par où l'entrée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 26 Fév - 19:22

Je dois dire que je ne suis pas vraiment du matin. Je ne suis pas vraiment grand chose, au cas vous n'auriez pas lu ma présentation. Je n'aime juste pas ce moment où l'on sait que les rêves sont finis et qu'il faut trouver la force de rejoindre activement la réalité. Curieux de la part d'un homme qui fait un métier quelque peu surréaliste, non ?

Mais ce matin, j'étais plutôt content. Trois bonnes raisons de l'être : Je ne suis pas seul, comme dans mes souvenirs il s'agit bien d'une femme, comme dans mes souvenirs elle est plutôt appétissante. L'alcool ne m'aura pas joué de mauvais tours.
En revanche, je ne me doutais pas encore que le rêve n'avait pas tout a fait pris fin.

Des gens hurlaient, ou plutôt un homme hurlaient et faisait s'énerver les autres. La toile de ma tente n'étant pas isolé à cette confiture sonore, j'eus tôt fait de m'en énerver. Je pris le temps de m'habiller, me disant que malgré la tendance joyeuse de ce festival, l’exhibitionnisme n'était pas vraiment au programme. Lorsque je pu enfin passer la tête dehors, se fut pour voir des types qui se repoussaient agressivement, s'échauffant sans doute pour une bonne bagarre ?
Celui qui criait si fort en était rouge à force de s'époumoner. Pourtant, il devait avoir de sacré poumon vu les muscles qu'il se traînait. Le genre très voyant que je préférais voir de loin. Il parlait anglais, à peine étonnant sur ce continent, et n'était pas très difficile à comprendre, malgré qu'il semblait un soupçon trop énervé pour articuler.

Apparemment, un de ses amis gros bras aurait vu sa femme avec un autre homme. Ça nous fait les pieds tient, pourquoi qu'il vient gueuler ici ? Eh bien, il semblerait qu'elle soit rentré dans une tente du coin. Le type aurait une fort belle allure, avec un charme incomparable..
Bon il n'a peut-être pas dit tout ça, mais il en a dit assez pour que je devine qui est la belle inconnue dans ma tente.
Vous ais-je déjà dit que je n'aimais pas les bagarres ? Non, sérieusement, je suis peut-être physiquement en forme, mais je n'ai jamais entrepris d'affronter qui que ce soit de face, ou sans une grande distance nous séparant.. ou sans quelques artifices que l'on pourrait nommer « coup de pute ». Et là, entre nous, j'étais venu avec ma bite et ma tente.

J'entrais dans cette dernière pour voir que la dame émergeait du sommeil, sa gueule de bois ne m'étonne pas vu l'état qu'elle revêtait la veille. Elle semble un peu perdu, tant mieux, j'en profitais pour attraper tout ce que j'avais de plus précieux dans cette tente. Portefeuille, téléphone portable, sac à dos... lunette de soleil. On est parti.

Adieu ma petite tente, puisses-tu servir de défouloir à cet homme énervé. Ce serait dommage que sa femme prenne ce rôle, elle avait été une hôtesse charmante.

Par contre.. il va falloir que je me trouve une nouvelle tente ou un hôtel dans Rachel.
Moi qui voulait profiter d'un bain de foule, pour une fois.

Pendant que je déambule au milieu de ce festival qui reprend déjà du poil de la bête, permettez moi de vous mettre au parfum. Que fais-je en ce lieu ? Moi qui n'aime ni le bruit, ni la foule, ni la campagne ? N'y aurait-il pas un petit contrat sous cette histoire ? Faisait-il parti de mon plan de semer du grabuge en emballant une inconnue ?

Rien de tout ça, cessez de fantasmer sur la vie des tueurs à gage. Je suis en vacances, ni plus ni moins. Je n'aime peut-être pas le bruit, mais la musique j'aime bien et puis qui dit festival dit femmes dépravées ou bourrées.. enfin, voilà je suis venu prendre du bon temps. Mon dernier contrat s'était déroulé sur ce continent il y a de ça quelques semaines, je me suis dit que je pouvais en profiter. Et puis, entre nous, quitter un continent juste après la disparition d'un homme dans des égouts, ça n'a rien de très discret.

Enfin passons, en attendant que le festival batte son plein, j'ai bien l'intention de me trouver un petit déjeuner. Mais étant donné que le soleil m'apprend qu'il est déjà midi passé, ce que ma montre me confirme avec beaucoup moins d'imprécisions, je me dis qu'on va passer directement à un bon déjeuner.
Et puis, il faudra que je trouve une occupation. En déambulant, je finirais bien par trouver quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Dim 28 Fév - 1:08

Lucy et hydrogen :
"Ca va être à vous dans 2 heures ! J’espère que vos instruments sont prêts ! " Dit un homme, assez jeune, à la peau légèrement bronzée et aux cheveux noirs bien coiffés. Il était assez grand, et plutôt musclé : il était habitué au sport et cela était visible.
Une étiquette à l'avant de sa veste indiquait "STAFF - Steve", et un gros "54" était brodé dans le dos de cette même veste.
Steve, c'était son nom, vous aviez fini par le connaître, il était en charge de la scène 54, celle qui vous avait été attribuée, pour toute la durée du festival, et donc de votre passage.
Il contrôlait que les musiciens étaient en état pour jouer, et que tout le monde soit prêt à temps pour ne pas prendre de retard. Il improvisais au dernier moment si jamais un groupe était en retard, ou si il était trop éméchée pour jouer correctement.
Il dirigeait une équipe de gros bras qui aidaient à la mise en place des décorations pour les concerts autant qu'à la sécurité de SA scène.
"On a le temps, mais, on met quoi sur la scène ? Vous avez un drapeau ? Une structure à poser ?" Il se tourna vers Anna "Et, vous avez une batterie ? ou vous utiliserez celle fournie ?"
Steve attendait les ordres, pour les déléguer aux gros bras qui étaient sous son commandement.En attendant les directives d'hydrogen, il préparait le discours qu'il annoncerai pour présenter votre bande. Il y avait un autre groupe avant hydrogen, mais il ne s'était pas présenté encore, le programme risquait de changer...


Aika :
Bien que rempli de monde, il restait aisé de se déplacer dans les grandes allées bordées de stands. Alors que tu marche, en regardant le sol, tu sens une main sur ton épaule qui t’arrête doucement.
C'était celle d'un homme assez grand, aux épaules carrées. Il avait des cheveux blonds assez long. Il portait un sac à dos énorme à son dos ainsi qu'un nombre de bracelet conséquent qui prouvait le nombre tout aussi conséquent de festivals auxquels il avait participé.
Il avait visiblement reconnu tes origines, puisqu'il commença à te parler en japonais, avec un accent immonde pour une native comme toi, mais tout de même compréhensible avec un peu d'effort.
"Bonjour, excusez moi je ne parle pas très bien japonais"
Il continua en anglais, un anglais très bon, malgré un léger accent.
"excusez moi, je suis ici pour la première fois et je n'ai pas pris de programme. Pourriez vous me guider un peu, peut-être ? Ou allez vous ? Avez vous un programme que je puisse emprunter ?"
Il essayais de briser la glace, malgré ta timidité et ton manque de loquacité, il essayais de parler d'un air bienveillant avec un sourire qui se voulait rassurant.


Marco et Andrea Rodriguez :
Difficile de se retrouver quand on a pas eu l'occasion de prendre un programme. Heureusement, des entrées il y en a de tous les côtes, mais au final, nul besoin de retrouver une accueil : on trouve des présentoirs informatifs à chaque point de ralliement, observable de loin à cause de la hauteur des poteaux colorés qui les symbolisent. Les lieux sont globalement positionné en cercles les uns à cotés des autres. Et au fil de tes errances, toi et ta fille se retrouvent au centre d'un de ces cercle.
Une grande carte pas loin, un symbole "vous êtes ici" et un présentoir sur lequel de nombreux plans et programmes sont disponibles.

Si tu cherche sur le programme, tu vois.
"Hydrogen - scene 54 - Area 52_55 - 16H15", que tu comprend comme étant la zone dirigée par le point de ralliement 52_56, qui chapeaute les architectures de 52 à 54. D'après le plan, on y trouve la scène 54, une grande roue en 53, une mini galerie marchande en 52, et une aire de picnic en 55.

A partir du plan tu peux facilement te diriger vers la scène, même si ce n'est pas pressé, le concert n'ayant lieu que dans 2h.


Brask dert :
Tu ne savais pas trop où aller, mais cela importait-il vraiment ? De quoi manger, on trouvais ça à tous les coins, un stand mexicain, avec "Tacos originaly !" écrit en grand dans un anglais plus qu'approximatif ici, un restaurant de spécialités japonaises tenu par des chinois la, un italien qui proposais des recettes de pattes qui n'ont probablement jamais été essayée en Italie,... Tout de quoi appâter le touriste affamé.
Au cours de tes déambulations, tu te retrouve au niveau d'une centre de place au centre de laquelle se trouve une poteau central avec un énorme panneau sur lequel on peut lire

"Area 40_44
-40 : El tiger stand - spannish speciality
-41 : scene 41
-42 : jewelry
-43 : eating area
-44 : sleeping area - hotel 7"

A son pied, de nombreux présentoirs avec des programmes, des pubs, des papiers divers qui permettent de faire des placements de produits pour financer le festival. Ainsi qu'un plan pour te permettre de repérer ou tu te trouve.
Partout, des gens plus ou moins pressés, qui parlent de tout et de rien.
Une journée calme et paisible au final.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."


Dernière édition par Lévind le Mar 1 Mar - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Lun 29 Fév - 0:39

Steve, le gars qui s'occupait de la gestion de la scène 54, commençait à préparer l'organisation pour le concert dans deux heures. Il ne leur fallait pas grand chose, à vrai dire, seulement leurs instruments, et le matériel habituel pour ce genre d'occasions.

"Oh, ça devrait être plutôt rapide" répondit Lucy, "on a juste besoin qu'on nous installe les instruments et les microphones sur la scène, ainsi que la bannière de notre groupe en haut de la scène."
Elle tourna ensuite son regard vers Anna, ce qui sembla tirer cette dernière de ses pensées:

"Pour la batterie, et les autres instruments, on a ça dans le fourgon. Mikael, tu veux bien lui montrer où c'est?" dit-elle avec un petit clin d’œil qui ne laissait pas beaucoup de choix à ce dernier...

Mikael entreprit donc de montrer à Steve où se trouvait le fourgon avec tout le matériel.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Lun 29 Fév - 1:08

Comme prévu, Aika avait une magnifique vue sur ses propres pieds alors qu'elle marchait le plus loin possible des personnes aux alentours. Bref, comme d'habitude, ne pas attirer l'attention était au centre de ses préoccupations. La chaleur était étouffante, la proximité d'une telle concentration d'êtres humains l'était plus encore.

Aussi, se faisant la plus petite possible, elle ne s'attendait pas à se faire saisir par l'épaule. Elle se dégagea violemment de la poigne. Il s'avéra qu'il s'agissait d'un jeune homme, blond, grand. Non, sérieusement, pourquoi sont-ils si grands dans ce pays ?

La réaction d'Aika n'avait pas l'air de l'avoir découragé.
"Bonjour, excusez moi je ne parle pas très bien japonais" Aika se demanda si "Japonaise" était écrit sur son front pour qu'il saute à cette conclusion. Ce qu'il disait était vrai néanmoins : il parlait japonais avec un accent à couper au katana. C'est sûrement pour cette raison qu'il enchaîna en anglais.


"Excusez moi...

Regarde-le quand il te parle, demeurée ! Mais rien à faire, ses yeux se baladaient partout sauf vers le visage de son interlocuteur. Aika pouvait dire le nombre de bracelets qu'il avait à la main, que les lacets de sa chaussure droite étaient sur le point de se détacher et aussi qu'il aurait pu l'écraser sous le poids de son sac à dos. Par contre, pas moyen de connaître la couleur de ses yeux.
...je suis ici pour la première fois et je n'ai pas pris de programme. Pourriez vous me guider un peu, peut-être ? Ou allez vous ? Avez vous un programme que je puisse emprunter ?"

Aika se sentait écrasée par la foule autour d'elle. Elle commençait à avoir du mal à respirer. Sa respiration devenait difficile. Pourquoi est-ce qu'il faisait si chaud ? Pourquoi est-ce que cet individu lui parlait ?  Elle avait son programme froissé dans ses mains, elle le plaqua au niveau du torse de l'homme en utilisant ses deux bras.

Elle fit un pas en arrière, s'inclina
"Désolée." Aika n'aurait pas été capable de dire si elle avait répondu en japonais ou en anglais. Ce qui est sûr c'est qu'elle prit ses jambes à son coup et s'enfuit.


Aika se retrouva quelques centaines de mètres plus loin, en sueur et hors d'haleine. Du moins, cet endroit était moins peuplé et elle pouvait reprendre son souffle.

Sérieusement, qu'est-ce qui lui avait pris de venir à ce festival ? Ce garçon avait du la prendre pour une abrutie. En même temps à quoi est-ce qu'il s'attendait ? Il ne pouvait pas trouver un meilleur moyen de l'aborder qu'en lui agrippant l'épaule ? Il avait commencer par lui parler en japonais. Sérieusement, c'était si évident que ça ? Bon il ne s'était pas trompé ... Mais comment aurait-il réagit si elle lui avait répondu en chinois ? Elle le parlait un petit peu. Quelle tête il aurait fait ?  
C'était un peu dur de s'acharner sur lui. Il n'avait fait que lui demander des indications. Bah elle lui avait donner son plan, d'un côté elle avait rendu service. De toute façon elle avait déjà mémorisé la plupart du programme.
Rah ! Qui est-ce qu'il trompait ? C'était évident qu'il avait une autre idée derrière la tête. Ce n'était qu'une excuse pour débuter la conversation. Dans ce cas là c'était une bonne chose qu'il comprenne rapidement à qui il s'adressait. Ce n'était pas qu'il était hideux... enfin elle n'avait pas vraiment regardé son visage.
Non ! De toute façon il s'agissait certainement d'une blague. Qui aurait bien pu d'intéresser à elle ? Il devait avoir une bande de copains qui se marraient bien derrière. Se demandant s'il pouvait abuser la petite étrangère recluse. Ils avaient dû bien rigoler. Comme toujours...

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
Reprends ton souffle. N'y pense plus. Ça ne sert à rien. C'est fait.
Inutile de de se retourner le cerveau pour ces foutaises.


Aika finit par émerger de son débat intérieur. C'était ce moment que son estomac avait choisit pour lui rappeler qu'il existait. Cela n'avait rien d'étonnant, elle n'avait rien avaler de la journée.
Évidemment, elle n'avait rien prévu pour cet effet. Elle due se rendre à l'évidence : elle devait se présenter à un stand et acheter de quoi manger. L'idée même de la conversation à venir la fit grimacer. Pourquoi n'était-elle par resté chez elle, avec son réfrigérateur, son lit et son ordinateur ?

Les plaintes de son estomac n'allaient pas cesser, aussi Aika se résolut à cette idée. Il devait être tard, avec un peu de chance il n'y avait plus grand monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mar 1 Mar - 22:16

Je me suis laissé porter par le vent, ou peut être par la foule. Une petite voix dans ma tête me souligne que la différence se situe surtout dans l'odeur, mais je me garderais bien de l'énoncer publiquement. Si les choses devaient bien se passer, je ne me serais fait que 300 ennemis à la fin de ce festival, inutile d'envenimer les choses alors.
C'est ainsi, je n'aime pas les gens qui ne m'inspirent pas d'intérêts et ils me le rendent généralement bien. Si par chance je me faisais un ami, je ne doute pas que la chose ne durerait pas. Après tout, l'on ne gagne rien de bon à posséder de vrais proches dans ce milieu. Tant qu'ils n'en font pas partis du moins. Peut-on encore parler d'amitié alors?

Je m'égare, dans tout les sens du terme. Une place salvatrice vint m'offrir quelques indications bien venues. Par chance, ou parce que les organisateurs s'étaient bien débrouiller.. ah, si je commence à complimenter les gens vous allez penser que je suis gentil. Par chance donc, deux destinations s'offraient pour satisfaire mon estomacs gargouillant. Mon instinct ne me disait rien de bon concernant ces spécialités espagnoles, mais le nom du stand avait de quoi attiser la curiosité. De plus, l'hotel 7 serait un parfait remède à ma soudaine perte de tente.

Décidément, ces organisateurs mériteraient peut-être un compliment!

Je pris soin de mémoriser la direction et le numéro de l’hôtel. J'y ferais un tour un peu plus tard, pour vérifier s'ils ont toujours des chambres. En attendant, ces spécialité espagnoles m'ont alléché.
A mon habitude, je me laisse aller dans la foule, certes malodorante, mais quand on la connaît il devient aisé de se déplacer. C'est tout aussi utile pour se faire invisible, quand la situation le requiert. Pour le moment, je n'avais pas besoin de fuir.

Qui espérait me trouver en ce lieu? En fait, qui s'embêterait à me chercher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Jeu 3 Mar - 14:39

Ah finalement, c'est bien organisé ce festival !

On était arrivé au centre d'un district où il y avait un point de ralliement avec un plan et des programmes. Apparemment Hydrogen passait à 16h15. Ce n'était pas encore l'heure. Je regardai donc ce qu'il y avait à faire dans le coin pour passer le temps. Une galerie marchande... On pourrait s'y promener mais rien acheter, c'est toujours trop cher dans ces attrape-touristes... Et puis, ça ne m'a jamais vraiment attiré de regarder les vitrines sans chercher quelque chose en particulier... Une grande roue ! Ce serait sympa de passer encore un peu de temps seul avec Andréa.

"Ca te dit un tour de grande roue ? demandai-je.
- Bof, c'est toujours trop long et ce qu'on va voir n'aura rien d'exceptionnel : des bâtiments et du sable. Et je suis sûre que là-haut, il fait vraiment trop chaud."
Ah... Dommage...
"Mais sinon il y a une galerie marchande ! On pourrait faire les magasins, se promener au frais et regarder les vitrines ! reprit-elle avec enthousiasme.
- Ah oui, je n'avais pas vu ! dis-je d'un air embarrassé. Bah allons-y, ça va être cool !"

Bien sûr, je ne lui refusai rien.

Nous partîmes donc vers la galerie marchande. Je surveillais l'heure pour pouvoir arriver 10 ou 15 minutes en avance au concert d'Hydrogen. C'était le premier festival de ma vie mais pas mon premier concert ! Je savaiis très bien qu'il faut arriver en avance pour avoir des bonnes places et pour pouvoir profiter au maximum du groupe. Andréa n'avait jamais assisté à aucun concert pour l'instant. Je voulais lui faire vivre ça de la meilleure manière possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Jeu 3 Mar - 15:56

Lucy et hydrogen :
"J'ai bien fait de m'y prendre à l'avance, le groupe qui devais passer a eu un souci de voiture en plein milieu du désert. J'ai mis à jour les panneau d'informations. Vous allez passer dans 15 minutes, j’espère que cela ne vous dérange pas."  

Que cela vous dérange ou pas, ce n'était pas son souci, vous aviez été prévenu dès le début que ce genre d’événements pouvait arriver, et c'est pour ça qu'on demandait aux groupes d'être présent au moins 2h avant leurs concerts. 
Steve avait déjà donné des ordres à ses gros bras. Certains étaient derrière la scène, en hauteur, prêts à afficher la bannière d'hydrogen à la fin du groupe qui passait actuellement. D'autres attendaient sur les cotés, en deux groupes, un pour enlever la batterie actuelle, l'autre pour installer la nouvelle. Un dernier groupe était prêt à régler les micros.

C'est d'un mouvement uni que l'équipe des gros bras s'activa à la fin du groupe, alors que Steve annonçait à tout le festival le changement de programme.


Aika :
"attendez !" furent les seuls mots que tu pu entendre avant de t'enfuir en courant.

Pendant ta fuite, tu te rapprochais rapidement de l'area 52_55, ou doit avoir lieu le concert d'hydrogen. Tu pouvais ainsi observer les mouvements de foule quitter la scène, et d'autre arriver prendre place devant la scène. Certains en profitaient pour aller visiter les stands à coté en attendant le concert, afin d'acheter des babioles ou un en cas avant le concert.

Les panneaux électroniques changèrent leur message pour annoncer le concert d'hydrogen à venir, à mesure qu'une voix passait à travers les hauts parleurs, se diffusant à travers tout le festival...


Andrea et marco Rodriguez :

Au niveau de la galerie marchande, les gens circulaient énormément. C'était normal, c'était le moment entre deux concerts : des gens sortaient pour aller assister à un concert, laissant leur place à ceux que le concert arrivant n’intéressait pas. 

De fait les gens marchaient rapidement, une file dans chaque sens, ce qui permettait de visiter rapidement les galerie marchande, et de se rapprocher des magasins si on voulait flâner. Il y avait bien sûr les gens trop pressés ou trop lents, c'était le propre à chaque mouvement de foule.

Alors que ta fille et toi avançaient dans la galerie climatisée, les haut-parleurs situés à l’intérieur commençaient à résonner, pour communiquer un message à tout le festival...


Brask dert :

Qui espérait te trouver en ce lieu ? Peut-être le gros espagnole au comptoir qui attendait que tout le monde vienne dépenser chez lui.
Et personne ne viendrait te chercher, pas à proprement parler...

En revanche il n'aura pas fallu longtemps pour que quelqu'un vienne te chercher des noises. Alors que tu te dirigeais vers le restaurant : un homme large d'épaule, au ventre un peu bedonnant qui se trouvait derrière toi te pris par l'épaule, te retourna pour te faire face, t'attrapa par le col et commença à te crier au visage. Il était un peu plus grand que toi, peut-être plus musclé, mais plus gros, et tu pouvais sentir à son haleine qu'il était aussi passablement éméché.

"Dégage de là morveux ! Tu me gène sur mon chemin ! compris ?!"
Il lâcha prise ensuite, attendant que tu te décale avec un grand sourire, étant certain d'être supérieur à toi.
Alors qu'il te toisait, tu pu entendre les haut parleurs situés dans tout le festival prononcer un message...


Tout le monde :
le message que vous entendez, d’abord prononcé en anglais, puis en espagnol :
"Ici Steve de la scène 54 ! Le groupe "dead by lust" étant en retard pour leur concert, la programmation a changé ! C'est le groupe hydrogen qui passera d'ici 15-20 minutes ! Pour ceux qui voulaient voir "dead by lust", rendez vous dans 2h30 ! Ils seront disponible à ce moment ! Et pour ceux qui étaient pressés de voir "hydrogen", plus besoin d'attendre ! A tout de suite !"

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."


Dernière édition par Lévind le Mar 19 Avr - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Dim 13 Mar - 15:44

Steve annonça au trio qu'ils allaient passer beaucoup plus tôt que prévu. Ils étaient déjà préparés pour ça, et s'étaient changés avant d'arriver ici. C'était une bonne chose que Steve soit autant organisé.

"Ca ne nous dérange pas du tout, Steve. On va aller boire un coup avant le début de la performance par contre, avec la chaleur qu'il fait dehors, ça ne pourra pas faire de mal"

Pendant que Lucy disait cela, Anna et Mikael acquiescèrent, ce dernier s'empressant de finir sa pomme.

Pendant qu'ils allaient finir de se préparer, Steve annonçait la nouvelle à tout le festival dans son micro...

Lucy se demanda si les gens qui voulaient les voir auraient le temps de venir en un quart d'heure. Après tout, il était grand ce festival...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mer 16 Mar - 22:08

Je ne sais pas à qui appartient ce porc malodorant, mais celui-ci a bien de la chance de ne pas se trouver ici. J'aurais bien eu quelques doses d'insultes à lui cracher à la figure. Mais en l'occurrence, le porc était gros et pesait plus lourd que moi. Parfois, je regrettais que mon corps ne soit pas fait pour combattre mais juste pour tuer. Lui mettre une beigne me démangeait et l'envie de voir un de ses os se brisait était si virulente que je sentais presque les miens craquer.

Mais je suis un homme de sang froid, du moins en apparence. Et courtois avec ça.


-Monsieur, je suis bien désolé de vous avoir gêné. Toutefois, votre odeur pestilentielle aurait du m'avertir de votre venue. Si j'avais su plus tôt qu'elle s'accompagnait d'une telle horreur visuelle, croyez bien que je me serais gardé de ne jamais croiser votre route.

L'instinct me disait de faire un pas en arrière, mais mon ego me dit d'en faire un en avant.
Entre la survie et l'estime, je choisis ici le second.
Je me rapprochais de lui, mon visage manquant de toucher le sien, mes yeux étrécis par le mépris. Je suis grand, et pas aussi maigrichon que je suis faible. Je ne doute pas un instant que je puisse paraître plus dangereux à cet homme que je ne le suis, tout comme je peux paraître ce qu'il leur plaît à celles que je désire.


-Si j'étais vous, vieil homme, je choisirai un nouveau chemin. Loin de mes narines, compris?

C'est le moment où je découvre le résultat. Un coup de poings dans la poire, encore qu'à cette distance il aurait plus de chance de me mettre sa tête dans la poire que ses mauvaises mains... Soit il réfléchit à ce qui nous entoure ou prend peur de moi, ou se montre un soupçon moins stupide qu'il n'en a l'air.

Pour tout vous dire, je ne m'attends pas à l'un des derniers résultats, pourtant ô combien nombreux. Si l'homme était capable de ranger son ego ou sa stupidité, voilà longtemps que je me serais écarté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mer 16 Mar - 22:20

"Et pour ceux qui étaient pressés de voir Hydrogen, plus besoin d'attendre !"

Pressés ? Non, pas vraiment, mais c'est vrai que je voulais les voir.

"Tu as entendu papa ? Hydrogen passe dans 15 minutes. Tu voulais y aller non ? dit Andréa
- Ouais. On ferait bien d'y aller maintenant, même si on est à côté. Traverser toute la foule, ça va nous prendre du temps. Et puis il faut arriver le plus tôt possible pour avoir les meilleures places !
- Oh. Tu sais, tu peux y aller tout seul et moi je reste ici à faire les magasins, regarder les vitrines et me promener au frais."

Ouh là ! Laisser ma fille seule parmi tant d'inconnus ?! Au milieu de toxicos et de rustres ?! Non, jamais !

"Je te laisserai pas seule ici !
dis-je d'un air sévère. Je peux paraître chiant mais tu ne me quittes pas d'un pas sur ce festival, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver.
- Mais je suis grande maintenant, je peux me débrouiller toute seule. S'il y a un soucis, on se retrouve au point de ralliement dans deux heure ! Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer !
- Non c'est non. Soit tu viens avec moi au concert, passer un bon moment avec ton père, soit on fait les boutiques tout les deux pendant 4 heures. Parce que oui, on y passerai 4 heures. Si on va au concert, on pourra bien traîner ici pendant 2 heures jusqu'au concert de Unicorn of the Dead.
- C'est Unicorn of Death Metal papa... Mais bon ok, on va y aller à ton concert... dit-elle d'un air dépité.
- Merci. Tu comprendras quand tu auras des enfants."

J'avais peut-être été un peu rude mais jamais je ne la laisserai seule ici... Elle boudera les premières minutes du concert, pour me faire croire qu'elle s'ennuie, et puis elle oubliera et passera un bon moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Lun 18 Avr - 22:06

Les errances d'Aika l'avaient mené devant un restaurant tenu par des hispaniques. Elle pensait assister à une démonstration des clichés, tous les serveurs avaient les cheveux bruns, la peau matte et portaient la moustache. Ils cuisinaient ... une paella, qu'ils distribuaient dans des boites en plastique. Ils aussi parlaient terriblement fort. Aika s'attendait presque à les voir danser la flamenco.

Il n'y avait presque personne qui attendait, chose peu surprenant au vue de l'heure avancée qu'il était. Aika en profita pour faire la queue à la suite de ces étrangers.

Comme à chaque fois qu'elle se tenait à proximité de personnes, Aika se sentait écrasée par son environnement. Elle se sentait ridiculement minuscule au milieu. Personne ne semblait faire attention à elle mais elle commença à avoir du mal à respirer.

Inspirer, expirer... Inspirer, expirer... Tout va bien. Calme toi.

Elle se retrouva devant le vendeur avant de s'en rendre compte. Il posa ses yeux sur la jeune fille avec un sourire.
"ça fera 8 dollars mam'zelle, vous voulez quoi comme boisson ? "
Sa moustache frémissait alors qu'il parlait. Aika avait le don pour remarquer des détails inutiles.
Elle se sentit désemparée face à cette question, et se contenta de pointer son doigt vers une canette de coca. Le vendeur avait l'air d'avoir compris, il sortit de sous le comptoir ladite canette. L'échange se termina sans problème. Aika n'oublia pas de le remercier, sûrement de manière bien plus théâtrale que le vendeur était habitué, culture japonaise oblige.

"Passez un bon festival mam'zelle, bonne journée" lui fit le vendeur avant de passer à la personne suivante.

Yay ! Aika avait réussi à acheter de la nourriture de manière à peu près normale ! La jeune japonaise s'en allait presque en sautillant. Elle s'apprêtait à chercher un coin tranquille pour consommer son achat lorsqu'une annonce fut retransmise dans les hauts-parleurs.

"Ici Steve de la scène 54 ! Le groupe "dead by lust" étant en retard pour leur concert, la programmation a changé ! C'est le groupe Hydrogen qui passera d'ici 15-20 minutes ! Pour ceux qui voulaient voir "Dead By Lust", rendez vous dans 2h30 ! Ils seront disponible à ce moment ! Et pour ceux qui étaient pressés de voir "Hydrogen", plus besoin d'attendre ! A tout de suite !"

Merde, Aika était juste à côté de la scène 54. La foule, attirée par l'annonce allait se rassembler dans le coin et l'endroit serait bientôt bondé.

Attend, il avait bien dit Hydrogen ?


Aika avait émis l'hypothèse d'aller voir Hydrogen le matin même. Pourtant instinctivement elle avait voulu s'éloigner de la scène. N'était-elle pas venue ici pour contrer son agoraphobie ? Elle jeta un regard en direction de la scène. Des spectateurs commençaient à se rassembler.
Est-ce qu'elle était vraiment capable de se mêler à toutes ces personnes ?
Peut-être qu'en se tenant un peu à l'écart elle pourrait profiter du spectacle sans être étouffée par la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mar 19 Avr - 11:25

Lucy & Hydrogen
En quelques minutes, la scène était prête, la batterie et la bannière en place. La foule se rassemblait devant la scène, sur laquelle Steve faisait monter la tension.

"Ils vont arriver, je les vois prêts à foutre le feu quand je tourne la tête ! Ils sont presque aussi impatients que vous ! Mais faire durer est trop tentant ! Criez bien forts pour Hydrogen ! Allez plus fort ! Hydrogen ! Hydrogen ! Hydrogen !"

Le public reprenais plus fort, répétant et criant votre nom jusqu'à votre apparition, prêts à crier dès que vous apparaîtrez sur scène.



Aika :
Tu a beau te situer un peu en retrait, la foule se rapproche de toi grossissant chaque seconde grâce aux nouveaux arrivants. Même éloignée de la scène comme tu l'est, tu entends distinctement les paroles de l'homme situé sur la scène.
Pour le voir en revanche c'est plus difficile, il est loin, et la scène est cachée par une foule de personnes en parties plus grandes que toi.
"Ils vont arriver, je les vois prêts à foutre le feu quand je tourne la tête ! Ils sont presque aussi impatients que vous ! Mais faire durer est trop tentant ! Criez bien forts pour Hydrogen ! Allez plus fort ! Hydrogen ! Hydrogen ! Hydrogen !"
Sa voix est portée facilement à travers les hauts parleurs, et tu peux pleinement profiter du spectacle auditif et, en prime, être capable d'entendre à la suite du concert, contrairement à ceux qui se son précipités au niveau des hauts parleurs.


Andrea et Marco Rodrigez :
Toi et ta fille vous mêlez à la foule rassemblée autour de la scène, annoçant Hydrogen.
"Ils vont arriver, je les vois prêts à foutre le feu quand je tourne la tête ! Ils sont presque aussi impatients que vous ! Mais faire durer est trop tentant ! Criez bien forts pour Hydrogen ! Allez plus fort ! Hydrogen ! Hydrogen ! Hydrogen !"
Les gens autour commencent à crier à l'unisson avec l'homme, hydrogen arrivant d'une minute à l'autre.


Brask Dert :
L'homme aurai pu faire un des geste que tu avais prévu, un coup de tête, ou une claque, s'il n'avait pas été trop alcoolisé pour ça. C'est dans une tentative que coup de pieds que tu ressens l'homme te lâcher pour s'écraser par terre idiotement.

Tenu en respect par son propre foie, l'homme ne tente pas beaucoup plus et d'éloigne rapidement. Tu peux l'observer se recroqueviller dans un coin plus loin, vomissant tout ses repas de la journée, devant le rire amusé des personnes qui ont assistée à votre altercation.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 22 Avr - 0:17

De la foule venait une clameur presque chaotique, mais de laquelle on pouvait aisément discerner le nom "Hydrogen" répété à l'unisson.

Steve savait exalter le public comme personne, il devait en effet avoir l'habitude de ce genre d'évènements.

Le trio se tint prêt à entrer au moment qui leur était suggéré.
Lorsque vint ce moment, ils avancèrent sur la scène, arrivant par les côtés, l'un après l'autre.

D'abord Anna, qui suscita un grand enthousiasme de la part des spectateurs, levant les bras en direction du public et se dirigeant vers la batterie installée sur la scène. Mikael fit son entrée par l'autre côté. La foule était presque hystérique. Et finalement, Lucy , qui arriva sur la scène de la même façon que ses compagnons.

Il y avait beaucoup de monde, malgré le changement d'horaire soudain. Ce n'était tout de même pas grand chose par rapport aux concerts habituels d'Hydrogen, et Lucy fut illuminée intérieurement à la pensée de faire une représentation plus intimiste pour une fois.

Elle se plaça devant le microphone, récupérant sa guitare électrique qui était placée devant. Le public continuait à crier "Hydrogen", mais se calma lorsque Lucy commença à parler.

"Bonjour Clearbones! Ca fait plaisir de vous voir aussi nombreux! Comme toujours, on va commencer classique! Prêts pour un peu de Fusion? (Ready for some Fusion?)"

Sur ces mots, Anna se mit à frapper sur sa batterie, donnant le rythme pour leur première chanson, intitulée Fusion. C'était en général la chanson avec laquelle ils ouvraient tous leurs concerts. Elle était rythmée et mettait directement l'ambiance. Et c'était presque une sorte de coutume désormais.

Les battements d'Anna furent vite accompagnés par les sons des instruments à cordes des Grimwood.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 13 Mai - 21:02

Concentre-toi sur la musique, concentre-toi sur la musique...

Mais c'était plus fort qu'elle, Aika se sentait étouffée dans cette foule en délire. Elle n'était pourtant pas si serrée que ça... mais elle sentait ses forces se faire aspirer, comme happées par toutes ces personnes qui dansaient, sautaient, riaient, criaient...

Elle se sentit défaillir. Elle rassembla toutes ses forces afin de se frayer un chemin au sein de la foule qui ne remarquait pas du tout sa présence. Elle parvint néanmoins à atteindre un endroit où la foule n'était pas très dense et où les retardataires continuaient de s'entasser.

Aika continua à s'éloigner encore de quelques dizaines de mètre avant de reprendre sa respiration et de s'écrouler sur le sol.
Le soleil du désert commençait à décliner, mais il n'en restait pas moins particulièrement chaud. Aika était assommée et exténuée. Et surtout, elle se sentait pathétique.
Tu n'as même pas tenu trois chansons ...
Un quart d'heure. C'était le temps maximum qu'elle pouvait supporter au milieu de la foule. Elle s'était enorgueillit de son épisode au stand de nourriture, mais elle ne pouvait pas tenir 15 minutes au milieu d'autres personnes !

Elle n'avait qu'un désir : rentrer chez elle, retrouver le confort de son appart' et ne plus entendre parler de personne.

Elle se redressa un instant. De là, la musique était beaucoup plus faible. On distinguait toujours le rythme et les basses, mais les paroles étaient faibles et difficilement compréhensibles. Il y avait toujours de la circulation mais Aika se sentait relativement à l'aise.

Rester ici pour écouter le concert ne serait peut-être pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Sam 21 Mai - 16:49

On était presque au bord de la scène. L'annonceur du nom de Steve -on pouvait voir l'étiquette sur son polo de là où on était- savait mettre l'ambiance, ça c'était sûr ! Beaucoup de fans du groupe étaient là apparemment. Ils s'étaient mis à scander le nom du groupe, tous en cœur. L'ambiance était sympa, tellement que moi aussi je commençais à crier.

La chanson commençait : apparemment il s'agissait de Fusion. La musique était forte et entraînante. La chanson était rythmée et mettait l'ambiance. Je voyais Andréa se mettre à danser elle aussi.

"Bah alors ! Tu vois qu'il est bien ce groupe ! criais-je pour me faire entendre. Je te l'avais dit !"
Andréa se retourna alors et... Non. Ce n'était pas Andréa.



Où est-elle ?



Je l'ai perdu...



Pourquoi n'ai-je pas fait attention ?!




Le stress monta rapidement. Je regardais autour de moi mais la foule était si dense qu'on y voyait pas plus loin qu'à 5 mètres... Deux idées me vinrent à l'esprit : soit elle s'était rapproché de la scène, soit elle était retournée dans la galerie marchande. Je me frayais d'abord un chemin vers la scène, poussant les gens sur mon passage. Je me foutais de tout. Jusqu'à ce que je retrouve ma fille, personne ne pouvait me bloquer.

Une fois à la barrière séparant la foule de la scène, je me retournai pour chercher Andréa. Aucun visage ne lui appartenait. Elle était introuvable.

Je repartis directement dans l'autre sens, en direction de la sortie. Je sortis rapidement du gros de la foule, il n'y avait maintenant plus beaucoup de gens sur son passage. J'étais pressé et regardais tout droit vers la galerie marchande. J'avançais rapidement sans faire attention. J'allais bientôt sortir de l'espace dédié au concert.

Je trébuchai soudain sur quelque chose que je n'avais pas vu. C'est pas le moment de me faire chier, qui a laissé trainer un truc ici ?! Je me retournai donc et vit une jeune fille typée asiatique couchée par terre qui semblait avoir mal. En même temps, 100 kilos dans 40, ça fait un choc !

Mais qu'est-ce que tu fous allongé là bordel ?!

"Désolé, je ne vous avais pas vu. ça va ?"

J'suis pressé, t'as pas intérêt de te plaindre que tu as mal, j'ai pas que ça à foutre.

"J'étais pressé, désolé. Je ne vous ai pas fait trop mal ?"

Putain de bordel de chinoise. Ils sont partout pour nous faire chier ceux là...

"Putain de bordel de chinoise. Ils sont partout pour nous faire chier ceux là..."

Oups.

"Oups, je voulais pas dire ça. Vraiment désolé... Je dois y aller, je suis vraiment pressé. Encore désolé..." dis-je en l'aidant à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Lun 6 Juin - 13:09

J'ai honte d'avoir quand je vois cette loque. Comment ais-je pu considérer cette chose comme un potentiel danger ? C'est bien là la preuve que j'ai beaucoup trop travaillé dernièrement, le stress m'a rendu paranoïaque et sans doute irritable avec ça. Je préfère oublier l'existence de cet abruti et me concentrer un peu plus sur le repas que je comptais m'offrir. Justement, voilà mon tour qui arrive, comme quoi les imbéciles permettent de passer le temps.

-Bonjour, ce que vous avez de plus consistant s'il vous plaît.

Alors que je passe ma commande, plutôt précise comme vous aurez pu le constater, mon téléphone se met à vibrer. Je profite que l'homme prépare les emballage pour décrocher. Peut-être est-ce une jolie jeune femme?

-Brask Dert à l'appareil.
-Bonjour Monsieur Dert, je représente l'entreprise Stanley's Goldy Feet.

Pas de chance, c'est un homme. Un homme que je ne connais pas, pas plus que l'entreprise qu'il vient de me nommer. Tout ce que je peux affirmer c'est qu'ils sont bien de ce continent. Voilà un certain temps que je n'ai pas eu à travailler en France, peut-être que l'industrie va vraiment mal.. M'enfin, si ça se trouve c'est de la pub.

-J'ai bien peur de ne pas vous connaître, que puis-je pour vous?
-Nous aimerions faire appel à … vos services.

Bon c'est pas de la pub..

-Je vois. Puis-je savoir comment vous avez obtenu ce numéro?
-Un de nos partenaires vous a vivement recommandé, garantissant votre fiabilité et votre efficacité.

Que de flatteries, j'ai l'impression qu'ils ont un vrai problèmes à régler. Je récupère mon plat et tend quelques billets à l'homme, sans me soucier de la monnaie. Je risque visiblement d'avoir une paye prochainement. Je glisse tout de même un gracias avant de m'éloigner et chercher une place assise.

-En quoi consiste le travail?
-Cela concerne un de vos collègues, avec qui nous avons un petit différents.
-Je n'ai pas de collègues, monsieur, seulement des rivaux.
-Cela n'est que plus arrangeant. Nous avions engagé l'homme pour une autre affaire, mais sommes revenu sur notre avis. Toutefois, il refuse d'abandonner et compte accomplir son contrat et nous faire chanter pour lui reverser la totalité de la somme.
-J'ai l'impression que vous avez affaire à un amateur..
-Je.. je ne sais pas. Nous aimerions que vous l'arrêtiez, si possible avant qu'il n'ait … fini son travail.
-Ça risque de gonfler mes prix, vous seriez peut-être à meilleur compte de le payer directement. Combien deviez vous le payer?

Je manque d'éclater de rire lorsque j'entends la somme qu'ils lui avaient promis. C'est de l'arnaque, même dans ce milieu. A moins de faire sauter une ville pour être certain de tuer sa cible, je ne vois quels genres de frais peuvent justifier une telle somme. J'en déduis par ailleurs que cette entreprise n'est pas du tout habituée à ce genre d'affaires.

-Mes prix sont bien plus raisonnables, restez en assurés. Je prends l'affaire, pourriez vous m'envoyer les informations relatives ? Lorsque j'aurais étudié la question je vous communiquerai le prix estimé.
-C'est que l'affaire doit être réglé dans l'heure.
-Je ne sais même pas où se trouve votre homme, comment voulez vous que j'y sois en une heure..
-Vous êtes déjà au bon endroit, son affaire concerne la chanteuse du groupe Hydrogen, on nous a affirmé que vous êtiez déjà sur place.

Je manque de m'étrangler. Comment peuvent-ils savoir que je suis ici ? Non, plus important, quel était le groupe qu'ils avaient annoncés un peu plus tôt?

-Vous vous fichez de moi ? Le groupe est en train de chanter!
-Co.. comment ? Le programme l'annoncer à 16h15...
-Il a été avancé.. bon sang, envoyez moi la photo de l'homme. Une autre prime sera a envisager si j'arrive à mes fins dans ces conditions. Je vous recontacte d'ici une heure.

Putain d'imbéciles, comment ont-ils pu me prévenir aussi tard... Et qui au grand diable pouvait savoir que j'étais là ? Cette histoire m'inquiète, mais les affaires sont les affaires. Tant pis pour mon repas, il faut que je fonce. Quelle scène avait-il annoncé déjà ? C'était 50 quelque chose.. 54, oui c'était ça. Fichue bonne mémoire, tu sauveras peut-être une vie aujourd'hui.

Mais.. qu'est-ce que cette entreprise pouvait bien avoir contre cette chanteuse ?
J'y réfléchirai après, je dois actuellement m'inquiéter de mon absence d'armes. Je vais entrer dans le domaine d'un autre chasseur de tête, sans aucune préparation, autant dire que la prime va être salée. Si je survis bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Lun 6 Juin - 19:55

Marco Rodrigez :
Ta fille restait introuvable, emportée par la foule dans une direction que tu ignores, ou partie d'elle même, peu importait : tu ne la voyais pas.
La foule s'écartait à ton arrivée, personne n'avait envie de tenir tête à un homme grand, musclé, et surtout déchaîné comme tu l'étais.
Tu percutais les lents, mais peu importais vraiment, il fallait retrouver ta fille, où qu'elle soit..

Tu n'as malheureusement pas vraiment le temps de le faire immédiatement, pas avec ce qui arrive...




Aika :

C'est endolorie par le coup d'un homme de plus de 100 kilogrammes, que tu patientes la. Le son est diffus, et tu n'entends plus vraiment que les basses, la voix arrivant sans vraiment de clarté. Les paroles sont inaudibles, tu n'entend vraiment que des sons qui peuvent faire penser à certaines syllabes, si jamais tu te concentres.

A défaut, les gens sont peu nombreux ici, des personnes dont les cas sont proches du tiens : des gens qui demandent un peu de calme,  et moins de monde, mais qui veulent quand même profiter du spectacle.

Et le spectacle, tu es en première loge pour le voir...







Lucy & Hydrogen :

Ça c'est un groupe qui fait le show sur scène ! Les gens sautent, crient, chantent, s’amusent ! Il y a même de léger pogos. Pas trop violents, il y avait des enfants dans le public.

Ainsi exposé, aux yeux de tous sur la scène surélevée, plusieurs centaines de personnes ont les yeux rivés sur toi et sur ton groupe.

Ta voix commençait à chanter le refrain d'une de tes chansons phares: "Ionised". Favorite d'une bonne partie du public, la foule fut encore plus enjouée, sautant en criant de plus belle.

Il serai si simple pour un homme, tueur professionnel, équipé des meilleures technologies, armé d'un fusil sniper , posé sur le toit de l'hôtel gold-32, situé à plusieurs mettre de la, et qui pourrait récupérer plusieurs milliers de dollars pour ça, de t'achever d'une balle...




Brask Dert :

Courant vers la scène 54, il n'as pas fallu longtemps à ton œil aiguisé, et à ton cerveau de tueur pour trouver ta cible.

Tu étais tueur, meilleur que lui, mais tueur quand même, et se placer dans sa tête n’étais pas difficile : "d'où pouvais tu tuer quelqu'un se trouvant sur la scène 54, discrètement, et facilement ?"

Et la réponse ne prit pas de temps à venir, le haut de cet hôtel, dont les écritures dorées indiquaient au festival "Gold-32". Hôtel dont, depuis le sol, tu pouvais voir dépasser une barre en acier. Pour n'importe qui, ce détail étais considéré comme un morceau de barrière brisé qui dépassait à peine... Pas pour un tueur aguerri et entraîné comme toi : c'était le bout d'un fusil sniper que tu pouvais clairement distinguer d'en bas...

Le temps que tu l'atteignes il aurait clairement eu le temps de tirer... Le  plus simple étais donc de te jeter sur la chanteuse, et de la sortir de la scène... Ça gâcherai le spectacle, mais ça ferrait l'affaire. Problème, des gros bras étaient justement prévus pour empêcher ce genre de situation. Mais ces gardes n'étaient pas du tout en mesure de résister à un Brask Dert armé d'une paella !

Tu t’élançais vers la scène, bousculant la foule, visant d'un lancer habile le visage d'un des singes gardiens, et monta sur la scène, pile au bon moment pour tout voir...





Tout le monde :


La lumière apparut, et ceux qui lui faisaient face pouvais la distinguer s'étendre dans le ciel, à l'horizon. Ce n'étais pas fréquent de voir une lumière proche d'un mini soleil apparaître dans le ciel comme ça, une sorte de nuage jaune et rouge flottait au loin... Le souffle qu'il créa devait être colossal, mais sa distance était beaucoup trop grande pour que vous en ressentiez vraiment les effets... Il était pourtant bien là, et pas seul...




L'agent qui répondait au nom de code Timeo9 était parfaitement en place. Il avais un contrat juteux volé à des imbéciles à effectuer... et cela pour plusieurs centaines de milliers de dollars. Malgré ce qu'était actuellement en train de penser un autre tueur dans le festival, il n'était pas un amateur... Équipement technologique dernier cri que seul l'armée possédais, mais que son entreprise lui avais gracieusement fourni en échange de la moitié des primes des ses contrats. Casque et oreillettes au son le plus fin et le moins parasité possible, capable de d'avoir accès à toutes les fréquences possibles, combinaison pare-balles dont les composants électriques permettaient de lui donner des reflets suffisants pour paraître invisible dès qu'il faisait un peu sombre, bracelets qui indiquaient tout : température du corps, rythme cardiaque,... autant de minis ordinateurs que de gadgets...

Sa prise assurée, son viseur en plein sur la tête de la chanteuse, il allait tirer. Il ne pouvait pas rater, c'était trop tard. Malgré la montée d'un homme sur la scène qui se jetait sur la jeune chanteuse, c'était fini... Son doigt commençait à appuyer sur la gâchette quand une lumière qui venais de son dos éclaira suffisamment la scène pour qu'il ne puisse plus rien voir pendant 1 seconde dans sa lunette photosensible. Il avait le temps de se replacer, c'était un professionnel... Mais au final, c'était la seconde de trop.

Avec le souffle de la lumière lointaine arrivait un champ électromagnétique inouï, de quoi dérégler tous les instruments électroniques.... voir de les faire exploser...

Son casque se mis a sortir des bruits suraigus pendant une demi seconde avant d'exploser autour de sa tête au même titre que tous le reste de son équipement.

Au démontage, les gens pourraient trouver un cadavre calciné sur le toit du Gold-32....




Chacun d'entre vous peut observer la lumière, et en ressentir les effets. Vous sentez vos montres chauffer, vos téléphones brûler, les oreillettes émettre des sons aigus avant d'exploser légèrement, et de laisser une fumée en sortir. Tout ça étais douloureux, mais pas handicapant...

Bien entendu, les haut parleurs se mirent à emmètre le même son avant d'exploser les uns après les autres. Les micros ne fonctionnaient plus, les lumières s'éteignaient,...   Au bout d'une seconde, tout se calma.... totalement, et le temps d'un instant, un silence de mort figea le festival tout entier...

Tout aussi rapidement, on entendit diffuser une voix dans le festival par les quelques haut parleurs qui n’étaient pas allumés au moment du champ magnétique. Les lumières dont les ampoules n'avaient pas explosé se rallumèrent, tout redevint presque normal.

"Ne cédez pas à la panique, ceci est un message d'urgence qui nécessite de l'organisation ! Il est nécessaire que chacun aille au pied du point de ralliement le plus proche, où les autorités seront là pour vous indiquer quoi faire."

Bien sur, il n'y avait pas de meilleure phrase pour semer la panique... Beaucoup de monde se mit à courir, vers leurs voitures plutôt que vers les points de ralliement. D'autre cherchaient à se cacher, jetant la drogue et l'alcool dissimulés dans leur poches, leur sacs,...effrayés que les "autorités" les sanctionnent pour leur état déplorable.

Steve indiqua à toutes les personnes sur la scène, y compris Brask Dert, couché sur le corps de Lucy, de le suivre jusqu'au point de ralliement.
Ils étaient tous bien indiqués, et il y avait de grande chances qu'on puisse y retrouver les membres de sa famille perdus dans le festival...
Des militaires poussaient de toute façon les plus éloignés à rejoindre le point de ralliement. ...
Ceux qui fuyaient ou se cachaient se faisaient de toute façon rattraper...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mar 7 Juin - 11:35

C'était un bon public. Lucy chantait une des chansons de leur premier album, Ionized, lorsqu'elle vit du mouvement sur le côté de la scène.

Un homme imposant, qui n'était pas habillé comme les gardes était monté, et, avant que Lucy ait pu réagir, il lui sauta dessus pour la plaquer au sol.

Presque assommée par le choc, Lucy aperçut une lumière très vive éclairant le festival. Elle venait du ciel. Elle en oublia presque qu'elle était plaquée au sol sans pouvoir bouger pendant quelques instants.

Puis tout se passa très rapidement. Une chaleur intense se propagea au niveau de sa poche et de son oreille. Un son aigu à peine supportable les accompagnait. Cela dura jusqu'à ce que les appareils concernés émettent un petit bruit d'explosion, puis un petit "pschhhh".

La douleur accompagnant ces bruits était forte, mais supportable.
La lumière aveuglante s'en alla aussi soudainement qu'elle était apparue.

Une voix dans des hauts parleurs urgeait les participants du festival à rejoindre les points de ralliement dans le calme.

Ce qui s'ensuivit fut tout le contraire.

Lucy revint à la réalité, et commença de nouveau à ressentir le poids de l'homme qui était couché sur elle.

La voix de Steve demandait aux personnes présentes sur la scène de le suivre. C'était un peu difficile, pour l'instant.

"Pouvez-vous vous enlever?" demanda-t-elle assez sèchement à l'homme qui l'avait mise par terre.

Elle ne comprenait pas pourquoi il avait fait ça. Elle avait déjà connu des fans assez entreprenants, mais pas au point de lui sauter dessus pendant un concert...

Non, il devait avoir une raison. Ou alors il était juste cinglé...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Mer 8 Juin - 17:34

Qu'est-ce que c'est que ça ?! Une bombe ? En plein désert certes, mais à côté d'un festival ! Je m'étais déjà renseigné sur les différents types de bombes, par simple curiosité, et aucune information dont je disposais ne permettait d"identifier la bombe dont il s'agissait. Une bombe nucléaire aurait eu un souffle beaucoup plus puissant, personne présent sur le festival n'aurait survécu. Une bombe IEM aurait affecté aussi les appareils éteints comme le haut-parleur qui nous invitait à nous rendre au point de ralliement...

Ce haut-parleur ! Si je l'avais entendu, Andréa aussi ! Elle devait être en train de se diriger vers le point de ralliement, comme tout le monde ! Je devais me dépêcher d'y aller pour pouvoir voir la tête des gens y arrivant. Par chance, j'en était déjà près. Je traçai jusqu'à cet endroit, tout le monde était pressé mais je l'était plus qu'eux, je bousculai tout le monde sur mon passage. Il ne me fallut que peu de temps pour l'atteindre. Je montai sur le piédestal à la base du drapeau pour pouvoir être surélevé par rapport aux autres et je scrutai les horizons pour retrouver Andréa.

J'attendais là, en oubliant presque qu'une bombe avait explosé pas très loin du festival. Une seule chose était présent dans ma tête : le doux visage de ma fille qu'il fallait que je retrouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 10 Juin - 19:48

Tout se passait presque pour le mieux. J'avais réussis à passer les gorilles grâce à ma paella, quand même moins coûteuse que mes armes habituelles, et voilà que j'étais rapidement arrivé sur scène. Il ne restait plus qu'à attraper la jeune femme et la tirer dans le public pour que le sniper la perde de vue..

Mais à partir de là, plus rien ne se passe comme prévu. D'abord, une intense lumière, si intense et soudaine que je la perçu même du coin des yeux, explosa du bâtiment où j'avais repéré le sniper. Je n'avais pas vraiment le temps de réfléchir, pour savoir si le canon d'un sniper était censé produire un tel éclat en tirant.. Tout ce que je savais, c'est que quelque chose n'allait pas et que je n'aurais probablement plus le temps de tirer la chanteuse. Tant pis, je sautais sur elle dans un élan absolument stupide.. pourquoi risquerai-je de prendre une balle pour une inconnue dont la survie était optionnelle? Je ne sais pas, j'ai eu l'envie de sauter, je suppose.

Coup de bol, je ne me suis pas pris de balle. En revanche, il y avait des choses qui ne réagissaient pas correctement. Mon téléphone déjà s'est agité d'une petite vibration avant de dégager une chaleur inquiétante le long de ma cuisse, je ne compris la raison qu'en voyant le micro de la chanteuse dégager de la fumée et les haut parleur exploser avec une puissance un peu plus remarquable.
Ce qui m'inquiète et me garde cloué de stupeur, c'est que je ne connais aucune arme capable de faire ça. Bien sûr, il y a bien des choses pour bousiller l'électronique, mais de là à la faire sauter, il fallait sans doute plus qu'une lumière un peu aveuglante.
Ce tueur à gage doit être mieux équipé que je ne le pensais, mais aussi beaucoup plus stupide. Comment pouvait-il mettre autant de gens en danger et en même temps avoir une méthode de meurtre aussi peu efficace?

Des hauts parleurs fonctionnaient encore, ceux de l'organisation du festival. Etaient-ils hors de portée? Un homme enjoignez tout le monde à se rendre aux points de ralliement, pour la sécurité de tous. Ça aurait pu être une bonne idée pour cacher la demoiselle d'un sniper, mais au milieu d'une foule paniquée, elle risquait de se prendre un coup de couteau sans que je n'y vois rien. Oh non, je ne la laisserai pas mourir, j'ai failli prendre une balle, j'aurais ma prime.

Un homme s'approche pour nous enjoindre de nous dépêcher, la jeune femme semble s'impatienter d'ailleurs, serais-je resté trop longtemps sur elle? Allons donc, je lui sauve probablement la vie et elle ne montre aucune gratitude, les femmes alors!
Je me redresse vivement et lui attrape la main pour l'aider à se relever, de manière un peu forcée je dois l'admettre.

-Je n'ai pas le temps de vous expliquer, mais pour votre sécurité suivez moi.

Qu'elle le veuille ou non je ne lui lâche de toute façon pas la main et me remet à courir. Pas là où l'aurait voulu le type de tout à l'heure ou la voix du haut parleur cependant. Je parcours la scène en sens inverse et l'entraîne avec moi au milieu de la foule paniquée qui cherche le point de ralliement. Quand on aura traversé ce foutoir, je trouverais bien un coin tranquille. Et puis, il va falloir que je songe à me trouver une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   Ven 10 Juin - 23:51

Le coup la percuta avec une soudaineté effarante. Aika vola. Dans un vieux réflexe elle se roula en boule en protégeant son visage à l'instant où son mouvement s'arrêta.
"Arrêtez... Laissez moi..." Elle avait parlé en japonais, instinctivement, bien que personne n'avait du l'entendre dans cette cacophonie. Ses souvenirs de primaire lui était revenu.

Sa capacité à passer inaperçue avait fonctionné à la perfection.
Le colosse qui l'avait percutée ne l'avait absolument pas vue. Il s'était vraisemblablement retourné pour voir dans quel état se trouvait Aika.
Elle ne faisait absolument plus attention à lui, mais il l'aidait à se relever. Il serait plus juste de dire qu'il la remis sur pied sans son consentement. Aika pensait être protégée dans sa position actuelle, mais c'est avec un difficulté déconcertante qu'il l'avait remise chancelante sur ses deux pieds.

"...désolé... Je dois y aller, je suis vraiment pressé. Encore désolé..."

L'homme se presque deux mètres de haut s'en retourna en écartant toutes les personnes qui le gênait sur sa route sans plus de considération, sans même s'être rendu compte qu'il venait de briser la défense de la jeune fille comme on déplacerait un bambin.

Aika avait été dépourvue de sa carapace. Elle se sentait tremblotante, comme mise à nue. Des larmes dans le coin des yeux, un liquide chaud commençait à couler depuis on sourcil droit. Elle tâchait de s'éloigner de la foule, toujours sous le choc.

***

Elle sentit plus qu'elle n'entendit la catastrophe qui se produisit. Son portable dans sa poche se mit à chauffer bien plus fort qu'il n'aurait du. Dans un réflexe qu'elle ne se connaissait pas, elle le jeta au loin. Il s'écrasa sur le sol tout en prenant feu instantanément, laissa des traces rouges sur les doigts d'Aika.

Elle ne regarda qu'un instant dans le ciel au Nord avant de détourner les yeux devant le second soleil qui s'élevait depuis la terre.
Plus que la peur, c'est l’hébétude qui la frappa. En tant que japonaise, elle était bien placée pour connaitre les résultats d'un accident nucléaire. Hiroshima, Nagasaki, Fukushima...
Est-ce qu'il s'agissait d'une attaque sur les Etats-Unis ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir au Nord-Ouest qui vaille la peine d'être attaqué ? N'importe qui préfèrerait attaque les mégalopoles de la côte Est ou les centres touristiques de la côte Ouest...

Une annonce de l'organisation commandait à tout le monde de garder son calme. Au loin, la foule émettait un bruit qui prouvait toute l’inefficacité de cette demande.

Les jambes d'Aika la lâchèrent et elle s'agenouilla sur le sol sableux du désert.
Est-ce que c'est un cauchemar ? Est-ce que je vais me réveiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le festival de Clearbones   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le festival de Clearbones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Festival "Art et Déchirure" Rouen
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010
» 5e Festival "Les Sauterelles Vertes"
» Chansons Horus au Festival Belge de la Chanson Estudiantine
» Festival du Livre Normand. Trévières (14).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Contemporain :: Aventures-
Sauter vers: