Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 8 Fév - 17:54

Ce qu’avait dit Enzu avait touché Kylaarad. Il aime quand on s’exprime sur de belles choses avec de belles manières. Il ne savait pas chanter, sinon il aurait été barde. Mais Enzu avait raison. Il faut s’exprimer lorsqu’on est en désaccord, d’autant plus que le sujet est complexe. Il parlait avec le cœur. En même temps, après autant de verres, il ne pouvait plus parler avec sa tête ! Ce discours, c’était un moyen de clore la soirée, de tirer sa révérence. Aussi, Kylaarad s’exprima, répondant à chaque personne de l’assemblée :

« C’est un beau discours que nous sort cet homme-là !
Il l’énonce si bien, et la voix plein d’émoi !
Mais sachez Monsieur qu’il vous faut de l’élégance.
Pour cela je vous prie, suivez bien la cadence !

Il m’est déjà arrivé de faire un discours
Sur le sujet difficile qui est l’amour.
Plusieurs fois, de la belle, je n’eus de faveur,
Mais à chaque fois pourtant je n’eus jamais peur.

C’est vrai Mesdames soyez belles et charmantes.
Parlez donc aux hommes, soyez étincelantes !
Il est dans votre droit, de faire les beaux yeux,
Il n’est pas dans le leur d’être irrévérencieux.

Et pour vous Monsieur, je ne suis pas un enfant,
En effet, cela peut paraitre perturbant.
Monsieur je suis petit, mais je suis un Kender,
Et je parle en ce moment en ouvrant mon cœur.

Et enfin je vous remercie bien maître nain,
De cet accueil, vous êtes bon, j’en suis certain.
Je vous pose la même question que j’ai entendue,
Pourquoi fallait-il que le Poney soit Pendu ? »

Il s’arrêtait là, prêt à aller dans sa chambre pour la nuit. Son estomac lui rappela un détail ; Kylaarad se pencha vers Brodrock :

« Et pour ce qu’il s’agit du repas je vous prie
Pouvez-vous me le faire monter dans mon lit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anagan

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Ven 12 Fév - 18:42

"ben non, je suis là pour manger et dormir" dit il au petit monsieur qui se trouvais à coté de lui avant de s'en désintéresser.
"si c'est la spécialité de ce soir alors je veux bien prendre de la viande d'ours" dit il en passant commande

l'ambiance dans cette taverne paraissait bien plus détendu que ce dont il avait l'habitude. Ici on ne chasse pas les gens ayant un peu trop bu. La seule chose qui étonna Nyil fut la présence d'une telle multitude de races. "bah, la renommée de cet endroit doit y contribuer" songea t il. C'est ainsi que Nyil, amusé attendit avec impatience l'arrivée de son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Sam 13 Fév - 18:30

Tandis qu'Enzu faisait l'étalage de son éloquence, amenant même les gnomes effrénés à cesser leur concert, pourtant bien long il faut l'avouer, le patron et son ami Bernabeus ne purent que s'amuser de sa réaction. Ils s’échangeaient de petits sourire, comme passant un paris muet sur le temps que mettrait l'homme à tomber dans le comas. Ni l'un ne l'autre ne sembla gagner et le petit Kender se dit même que prendre la relève n'était pas une si mauvaise idée.
Lors du final, certaines personnes durent penser qu'il s'agissait de quelque démonstration, puisqu'elles se mirent à applaudir, finissant de plonger les pauvres gnomes dans le désarrois le plus absolu. Ces derniers se mirent d'ailleurs à ranger leurs "instruments" en grommelant et bougonnant pour quitter la scène.
Le patron n'eut toutefois pas le temps de s'en préoccuper, puisque l'on venait de lui poser une question de grande importance, par deux fois et que les clients les plus proches se mirent à montrer leur intérêt à grand renfort de voix.
A cette heure, ce n'était pas chose si rare que les choses prennent des tournures inattendues et celle-ci n'était pas des plus désagréables.


''-Ah ça, croyez bien que c'est une bonne histoire que ma famille traîne avec elle depuis des générations! Mais je ne la céderai pas aux gens mal élevés ou qui risquent de s'endormir pendant que je la raconte.''

Reprenant un peu de son sérieux, il se décida qu'il fallait un peu s'occuper de son établissement. Les choses avaient assez traînée!

''-Melinda ! Une platée d'Ours par ici. Bulfr, je te laisse le comptoir. Il était temps que les gnomes finissent haha!''

Un autre nain vint prendre la relève, en passant, Brodrock lui attrapa le bras pour lui donner quelques instruction supplémentaire et le laissa pour grimper sur scène, annonçant les prochains artistes.

''-Monsieur, nous allons vous faire monter votre repas, vous avez la chambre 12. Vous pourrez tout régler demain si vous le souhaitez.''

Bulfr tandis une petite clé à Krylaarad.
Au départ de son ami nain, Bernabeus du sentir qu'il avait assez tardé. Il présenta ses excuses au Kender en s'inclinant.


''-Vous êtes le premier Kender que je rencontre et j'espère que les suivants seront aussi impressionnants. Sur ce, je vous abandonne.''

Il se tourna ensuite vers Enzu.

''-J'espère que vous ne vous contenterez pas d'observer ces charmes ce soir !''

Sur ce, il abandonna quelques pièces à Bulfr avant de se diriger vers la sortie. S'arrêtant de temps en temps pour parler à une personne qu'il du reconnaître ou à une serveuse qui finissait généralement par repartir en souriant. Un homme trop sociable peut-être.

§~~~<I>-~-<I>~~~§

Ombre offrit un regard curieux autour d'elle. Ce n'était pas seulement que certaines personnes parlaient fort, ni même que les gnomes s'arrêtaient brusquement de jouer, indignés. Elle cherchait ces fameux regards qu'elle devait tant attirer. Elle en vit bien quelques uns qui pointaient sur leur table et un sourire étira ses lèvres alors qu'elle semblait se conforter.

''-Aura-t-on jamais vu l'ombre attirer les regards tant qu'il y eut la lumière pour les cotoyer ? Non non, je vous l'assure ces regards sont pour notre magnifique Lumière et sans doute pour vos jolis yeux aussi. Encore que ces dames ci n'en ont sûrement après aucune d'entre nous et plutôt pour notre gentilhomme !''

''-Inutile d'essayer d'essayer de la convaincre, elle est plus têtue qu'un nain.''

Semblant se rendre compte que c'était un autre préjugé sur les races qu'elle venait de laisser s'échapper, Lumière se tu et chercha s'il y avait un nain à qui elle devrait s'excuser. Mais aucun d'entre eux n'avait semblé l'entendre.
Elle soupira soulagé avant d'observer la clé que Vosnir avait sorti. Il était peut-être temps d'en venir aux faits.


''-Pour être franche, la clé n'a rien de plus qu'une autre clé.''

Ombre se redressa soudain et se pencha sur la table, prenant cet air de confidence qui lui allait si bien.

''-Alala, il faut faire honneur à notre réputation! Figurez vous que cette clé prend toute son importance lorsque vous possédez les quatre autres et les chaînes !''

Elle attendit un peu de voir si elle avait acquis un peu d'attention et reprit ensuite en chuchotant tout bas.

''-Si vous écoutez la suite, vous devrez l'écouter jusqu'au bout.''

Elle fixe Myria, puis Vosnir dans les yeux, attendant de voir si l'un d'entre eux allait se retirer maintenant. Quand elle fut sûre qu'elle pouvait poursuivre elle murmura encore plus bas, si bas qu'un elfe aurait du se presser contre son dos pour en comprendre les propos.

Ceux qui écoutent:
 

Elle se redressa tout sourire, un éclat brillant d'amusement dans les yeux.

''-Maintenant que vous savez cela, écoutez donc la suite ! J'aimerais vous embaucher tout les deux. Non, pas pour jouer les bardes, comme vous le pensiez ma chère Myria. Je vous veux vous parce que vos mains m'ont dit que vous saviez manier les armes et parce que vos jolis yeux semblent plus attentifs que beaucoup d'autres!''

Lumière décida d'intervenir, voyant qu'Ombre oubliait de préciser les choses importantes.

''-Notre route va nous amener au Sud Est, mais plus aucune caravane ne traversera le désert des Souffles avant plusieurs mois. L'endroit n'étant pas sûr nous devons chercher pour une escorte.''

Ombre approuva vivement, mais enchaîna comme si on ne l'avait pas interrompue.

''-Et vous, mon cher monsieur, je peux dire que vous n'êtes pas à votre place ici. Peut-être avez vous fui votre maisonnée, mais je peux dire que pour un noble vous êtes trop seul. Si c'est l'aventure que vous voulez, nous en avons à revendre ! Et nous aurions fort à profiter de vos manières et .. je ne le cacherais pas, de votre argent. Si vous financez notre voyage et nous accompagnez je peux vous garantir que vous serez remboursé avec de bons intérêts!''

''-Nous manquons peut-être d'argent pour garantir cela, mais nous avons bien des talents à marchander.. tant que la demande reste raisonnable.''

Lumière s'empourpra, prenant sûrement conscience qu'elle proposait à un homme de le rembourser moyennant les services qu'elle pouvait procurer.. et que cela pouvait être à double tranchant. Certains étaient devenus des esclaves dans cette cité pour moins que ça.

''-Si ce n'est pas raisonnable, je me ferais un plaisir de m'en charger!''

Ombre ne semblait pas s'inquiéter le moins du monde de ce que l'on pourrait lui demander.

''-Ne répondez pas tout de suite!''

Ombre insista d'un regard suppliant, qui détonnait avec ses expressions habituelles.

''-Il est tard, l'alcool affecte encore certains d'entre nous et l'ambiance d'une bonne soirée de taverne à tôt fait de nous influencer. Demain matin, nous serons encore là. Si la nuit vous a permis d'y réfléchir, vous nous le direz à ce moment là !''

Ombre frappa dans ses mains et reprit son grand sourire habituel.

''-En attendant, amusons nous ! Il faudra plus d'alcool pour me faire danser ce soir ! Et puis, vous seriez bien chanceux si Lumière dansait aussi. C'est bien plus impressionnant que ses petits tours de flute.''


§~~~<(I)>-~-<(I)>~~~§


Melinda finit par arriver avec un plats chargés de gros morceaux de viandes et le déposa devant le garçon assis au comptoir. Se faisant elle semblait éviter les yeux d'Enzu, elle n'avait rien perdu de sa déclaration précédente et le vieux Bernabeus lui avait suggéré qu'elle en était la cause. Voilà qui était un peu gênant.

-Voilà mon petit, c'est cadeau de la maison. Le patron a aussi dit que tu pouvais rester pour la nuit si tu savais pas ou dormir. Il a aussi ajouté qu'il y avait de la vaisselle à faire et que les gens trop fiers pour accepter des cadeaux pouvaient se racheter en la faisant.

Elle se pencha à son oreille, désireuse de ne pas se faire entendre.
Anagan:
 

Bulfr s'approcha d'Enzu, jaugeant du regard si celui-ci était encore ''frais''.

''-On m'a dit que vous vouliez une chambre monsieur, est-ce que vous avez besoin d'aide pour y monter ?''

Il tendit une clé sur laquelle un petit 7 était gravé.

[Je vous invite à faire tout ce que vous voulez et à faire coucher vos personnages dans vos prochains posts (si toutefois ils dorment) si quelqu'un veut d'autres interactions avant, je posterais directement à sa suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 15 Fév - 0:46

Un homme se mit à déclamer de nombreuses phrases à propos de l’amour.
Y connaissait-il vraiment quelque chose ? Peut-être… Mais vu l’alcool qu’il a ingurgité je plaint sa compagne…
Je l’écoutais distraitement… Il me dégoutait. Les alcooliques étaient des hommes horribles…

De l’autre oreille j’écoutais Ombre et Lumière. Ombre qui jouait la modeste, prétendant que les regards étaient tournés vers lumière.  Lumière qui démentait. Et, sous les demandes de l’homme, Ombre nous expliqua les secrets des clefs. Qu’allait-ce être ? Un coffre caché ? Une porte secrète ?

''-Sur nos quatre clés, deux peuvent ouvrir une paire de bracelets, et deux autres l'autre paire. Lorsque les gens montent sur scène, d'un coup d’œil je peux savoir laquelle ouvre quels bracelets. Autant vous dire que ce n'est pas un hasard que nous nous présentions l'une après l'autre pour le test! Quant à la cinquième, elle n'en ouvre tout simplement aucune. Malin non ?''
J’aurai due m’en douter… c’était trop beau pour être vrai. C’était si simple, si idiot… Elles choisissaient leurs gagnants. Je ne savais pas s’il leur arrivait de s’offrir, mais au fond je m’en moquais.

Ombre s’amusa en voyant nos mines déçues, mais cela ne l’empêcha de nous proposer un travail...
''et parce que vos jolis yeux semblent plus attentifs que beaucoup d'autres!'' ...non sans me complimenter.

Elles voulaient une escorte et elles étaient prêtes à payer un bon prix pour ça... Je ne savais pas si j’allais accepter, et cela a du se voir sur mon visage, puisqu’Ombre nous conseillait de réfléchir, et de donner notre réponse demain.

Elle voulait danser, et faire danser Lumière, et pour ça elle voulait boire.
L’alcool, toujours.
Et pendant ce temps l’autre alcoolique finissait de déclamer ! Pour laisser place à un enfant qui se mit lui aussi à parler à tue-tête. Un enfant alcoolisé ? Chez des nains ce n’était pas impossible, mais c’était peu probable. Probablement un gnome, ou toute autre race de cette sorte…

"je suis un Kender" J’avais ma réponse, un kender. Un lointain cousin du hobbit, la même sorte de petite crapule voleuse comme on en a dans les contes. Ceux qui volent sans jamais aller en prison dans les livres. Je me rappelais vaguement les enseignements de mon père adoptif, à la caserne. En tant que soldat on pouvait être admis à rencontrer toute type de race, il fallait les connaitre. C’était la première fois que j’en voyais un cela dit.

Il continuait de parler, fort, sous l’effet de l’alcool probablement. C’en était trop.

Je me levais, il me fallait aller retenir ces deux hommes, leur faire la leçon.
"Je vais commander à boire ! C’est ma tournée !" Dis-je à ma tablée pour expliquer mon départ.

Je marchais vers le comptoir, déterminée, et m’y assis.

"Maître nain, pouvez vous me donner une clef pour une chambre pour moi seule, faire apporter une soupe et ce qu’il reste d’argent en boisson alcoolisée à la table d’Ombre et de Lumière, s’il vous plait ?" Demandais-je au nain en posant une pièce d’or sur le comptoir.

Je pris la clef de ma chambre.

Je me tournais ensuite vers le grand homme et mis ma main sur son épaule pour lui faire tourner la tête en ma direction. Énervée, je lui parlais d’une voix pleine de reproche
"Monsieur je tenais à vous dire…"
Et soudain, mes yeux croisèrent les siens. Son regard était étrange, à fois gênant et attirant, pénétrant et fuyant. Quelque chose n’allait pas avec son regard, il était…. Troublant… J’avais envie de détourner mon regard lorsque j’ai plongé mes yeux dans les siens, mais… j’étais la pour quelque chose. Je ne pouvais pas me défiler, mais son regard…

Il me faisait froid dans le dos.

[jet de volonté 17+7 = 24]
Mais j’ai tenu bon, j’ai pu tenir son regard et mes yeux se mirent à luire légèrement.

Mais au fond, on n’y lisait pas les yeux d’un alcoolique comme dans ceux de Venan à l’époque. Il avait les yeux pétillant avant de se mettre à boire parce qu’il était inutile aux champs, avant sa blessure qu'il s’était infligé à la main qui le rendait inutile, avant la guerre qu’il a réussi à éviter en s’handicapant volontairement la main… Avant que je parte…
Au fond, on y voyait de la souffrance, de la peine, de la tristesse. C’était les yeux de quelqu’un qui buvait pour oublier un peu sa souffrance et pour profiter du moment actuel, peut-être même que cela lui rappelle de vieux souvenirs… Méritait-il que je le rabroue autant que je voulais le faire ? Je ne connaissais pas cet homme, et j’étais prête à laisser mon émotion première parler. Mais nous n’étions que deux personnes qui ont souffert, et ma rage avait fait place à de la compassion. Et c’est d’une voix plus calme que je repris.
"Vous dire que… Vous devriez limiter votre consommation d’alcool. Je… J’étais parti pour vous insulter pour votre comportement, mais, et bien, je ne suis pas certaine que vous méritiez une réaction si violente… Arrêtez de boire maintenant, cela vaut mieux, pour vous.
Et…  pour vos proches aussi, résistez à l’alcool si jamais ce n’est pas par amusement. Ne laissez jamais l’alcool avoir emprise sur vous, vous risqueriez de blesser les personnes que vous aimiez plus que l’alcool avant de vous mettre à boire. Je ne vous dérangerai pas plus que ça, désolée, bonne soirée."

Je me levais rapidement sans laisser à l’homme au regard déstabilisant le temps de répondre et m’approchais du Kender.
"Je ne sais pas si vous avez écouté ce que j’ai dit aux deux hommes, avec vos petites oreilles de Kender, mais cela vaut aussi pour vous, limitez votre consommation d’alcool. "


Je me retournais avec un léger sourire, un sourire d’espoir : au final ces deux hommes n’étaient pas des alcooliques notoires, pas du genre de ceux que je déteste, mais des jeunes qui voulaient profiter du moment.
"Bonne soirée Messieurs" leurs dis-je rapidement en retournant ma tête afin de leur adresser ce sourire avant de repartir vers ma table ou arriverait bientôt ma soupe chaude.


Des souvenirs plus heureux prirent remontaient, et j'étais bien décidée à les garder pour la soirée. Les souvenirs du seul vrai ami que je n'ai jamais eu...
Il m'aura fallu plusieurs année, mais j'avais enfin réussi à maîtriser mes émotions seule, sans t'avoir pour me guider ! Tu serai fier de moi, idiot de drow !

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 16 Fév - 1:52

La taverne était devenue plus silencieuse depuis un moment. Vosnir ne l'avait pas vraiment remarqué, mais le brouhaha des discussions emballées des clients avait fait place à un quasi silence, si ce n'est une voix grave qui semblait faire un discours. Ses compagnons de tablée l'avaient aussi remarquée, et écoutaient avec attention. Puis, après un silence gênant, une voix plus aigüe fit place, une voix assez proche de celle d'un gnome, en fait...

C'était en fait un Kender. "Oh, on en voit rarement de ces petits gars là! Il faut dire qu'en général ils sont gentiment accompagnés à la sortie des tavernes car ils sont connus pour semer du grabuge" se dit Vosnir.

Son discours avait une sorte de rythme plaisant à l'oreille, et il semblait presque qu'il chantait. C'était tout de même rafraichissant de voir un Kender, dès lors qu'on restait à distance raisonnable pour éviter les ennuis...

Ombre et Lumière se taquinaient avant de finalement révéler le secret des clefs.

Oh, c'était donc ça! Vosnir se demanda cependant à quoi il leur servait de distribuer les clefs qui permettaient d'ouvrir les bracelets, alors qu'elles mêmes n'en avaient pas eu besoin pour s'en libérer. Peu importait, en somme.

Puis Ombre prit un air plus sérieux, en prenant une pause assez longue pour fixer Myria et Vosnir.

Elle semblait apparemment vouloir les embaucher...tous les deux, pour... assurer leur protection? Vosnir n'était pas sûr d'être la bonne personne pour cela... Il pouvait garantir sa protection en faisant profil bas(sauf peut être ce soir. Il avait fait trop de bruit, il devrait sûrement changer d'endroit). Non, elle devait parler seulement à Myria.

En effet, puisqu'elle s'adressa ensuite directement à Vosnir, lui affirmant qu'il n'était pas à sa place ici. En effet, il n'était pas à sa place ici. Mais dans le Liredar non plus...

"Peut-être avez vous fui votre maisonnée"

Touché.

Elle lui proposait de les accompagner pour...l'aventure, ainsi que pour les financer. Il n'avait plus beaucoup d'argent, à vrai dire(il n'osait pas compter).

L'idée de partir à l'aventure l'excita cependant. Plus jeune, il pensait devoir rester cantonné à son royaume natal. Malgré tout l'amour qu'il portait pour Liredar, il voulait rencontrer tous les peuples dont Glarbu lui avait conté les histoires... C'était un regret qu'il avait toujours éprouvé. Il ne pouvait pas cependant se permettre de partir sans une protection, et c'était justement là que Myria intervenait. Il pouvait mettre à profit ses talents diplomatiques et son modeste capital pour voyager au delà même des endroits qu'il connaissait seulement pour les avoir vus dans les livres.

Il fixa les deux bardes. C'était peut être elles, le petit éclat d'espoir qu'il avait tant attendu tandis que sa vie et ses proches se déchiraient peu à peu... Un sourire se dessina machinalement sur son visage. Il ne savait pas si cette euphorie soudaine était aidée ou non par l'alcool, mais il n'en avait que faire.

Il n'eut cependant pas le temps de répondre, puisqu'Ombre repoussa sa décision au lendemain. Soit, cela importait peu.

"J'y réfléchirai mûrement, en effet. Sachez que la proposition me tente énormément."

Le reste de la soirée se passa dans la bonne humeur. Discussions au cours desquelles Vosnir révéla enfin son prénom à ses trois compagnons.

Le lit de la taverne était plus que bienvenu lorsque Vosnir le rejoint enfin, fatigué de cette soirée riche en évènements. Le lendemain allait certainement l'être encore plus. Et riche en mal de crâne aussi.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 16 Fév - 2:36

Le voisin d'Enzu était un Kender. Il le révéla lui même dans les quelques vers qu'il clama. Enzu ne s'y connaissait que très peu en poésie, mais ce qu'il racontait était doux à l'oreille, et puis, de toute façon, Enzu était suffisamment alcoolisé pour apprécier n'importe quoi.
"Bien heureusement, vos vers sont de meilleure qualité que vos mensonges."
Enzu souriait au Kender, le genre de sourire qui faisait comprendre que de toute façon, il ne voyait pas trop d'importance à de petites cachotteries.

Malgré l'insistance des quelques personnes qui se tenaient au comptoir, le nain gardait ses secrets aussi précieusement qu'il gardait son or, si bien qu'il ne révéla rien sur le nom de sa taverne pourtant bien singulier.

La soirée s'avançait inéluctablement vers le matin, le personnel criait encore quelques ordres afin de servir les plus tardifs des clients. Le vieil homme était sur le départ et faisait ses au-revoir à, semblait-il, la moitié de la taverne. Il s'en alla avec ce qu'il semblait, un mot de bonne chance à l'égard d'Enzu qui lui répondu par une moue traduisant le fait qu'il n'était sûr de rien.

Enzu tâchait de garder sa composure devant son comptoir alors que son sang absorbait l'alcool de ses derniers verres. Il ne s'attendait pas à se faire apostrophé.




Une figure d'Azur avait attiré son attention avec un entrain qui indiquait un agacement certain.
Il s'agissait de la femme qu'Enzu avait pris pour un enfant lorsqu'il était entré dans la taverne, et qu'il était incapable d'associer à une race quelconque.

D'aussi proche, Enzu eut tout le loisir de l'observer en détail. Hormis sa petitesse notoire, on pouvait aisément voir tout le soin qu'elle avait apporté à sa coiffure mais ce qui était aussi le plus inhabituel était  l'éclat avec lequel ses yeux brillaient. A ne point douter, c'était de la colère qu'elle exprimait. Elle s'exprima avec une voix pleine de reproche.

"Monsieur je tenais à vous dire…"
En cet instant, le regard d'Enzu était planté dans celui de la petite femme. La seule chose qu'il avait eu le temps d'exprimer était de la surprise et de l'incompréhension, peu importait, cet échange était suffisant pour que la malédiction s'abatte. Enzu vit la colère faire place à la peur dans ce regard, qui perdit de son éclat.

La nature d'Extraction d'Enzu l'affligea à cet instant. Il s'attendait à voir son interlocutrice détourner le regard avec gêne et s'éloigner. Elle n'en fit rien.


"Vous dire que… Vous devriez limiter votre consommation d’alcool. Je… J’étais parti pour vous insulter pour votre comportement, mais, et bien, je ne suis pas certaine que vous méritiez une réaction si violente… Arrêtez de boire maintenant, cela vaut mieux, pour vous.


Cette conversation à sens unique allait de surprise en surprise.
Qu'est-ce qu'elle me raconte ? Etait-il en train de se faire réprimander pour trop avoir bu dans une taverne ? En plus, il s'était déjà décidé à arrêter de boire pour la soirée...
Bon... il n'aurait pas refusé un verre de plus, mais tout de même !

En vérité, Enzu n'était ni suffisamment sot, ni suffisamment amoureux de la boisson pour ne pas comprendre ce qu'il se passait là. Cette femme n'était pas venue vers lui, n'avait pas soutenu son regard pour faire la bonne samaritaine afin de le prévenir des dangers de l'alcool.
Ce n'était certainement pas Enzu qui avait un problème avec l'alcool en cet instant. C'était elle. Dans ce cas présent, elle s'était ravisée en croisant son regard. Qu'avait elle pressenti, que pensait-elle, qu'est-ce qu'Enzu avait révélé, malgré lui, par un simple regard ?


"Et…  pour vos proches aussi. "

Cette femme était hypocrite. Sans doute essayait-elle de bien faire, elle venait de toucher le point sensible.
Etait-ce de la compassion qu'il sentait dans sa voix, était-ce de la pitié ?

Enzu ne l'écoutait plus. Un millier de fantômes dansaient dans son esprit. Tantôt dansants et riants dans une taverne, tantôt rampants, suffocants, étalés dans leur sang. Ils agonisaient.  
" Tues les... "

Il s'était passé un instant. Le mépris avait du emplir le regard d'Enzu pendant cette même période. Il avait toujours les yeux fixés sur la jeune femme alors qu'elle terminait de déclamer. Enzu pris conscience que c'était juger bien abruptement la jeune femme.
Son regard trahissait des souvenirs douloureux eux aussi.  D'un coup, Enzu vit en elle ce qu'aurait vu l'Aloe Vera en l'observant. Ses yeux changeaient d'éclat selon ce qu'elle ressentait. Que feraient-ils s'ils pouvaient mettre la main sur elle ? Quels autres secrets cachait-elle ?

Alors qu'elle partait, Enzu en était convaincu.
Vous savez ce que cela fait d'être enchaîné. Ce n'était pas une question.  
Enzu se sourit à lui même, ses propres chaines pendaient à sa ceinture.

Laissez-moi mon ivresse pour ce soir. J'aurai bien d'autres démons à affronter demain.
L'alcool n'en fait pas partie.

La gueule de bois en revanche...




La soirée atteignait un stade où le calme commençait à s'installer et où les clients commençaient à déserter leurs tables pour gagner leurs chambres. L'attention d'Enzu n'était plus attirée par grand chose jusqu'à ce qu'il retrouve la trace de Mélinda alors qu'elle s'occupait des derniers clients, en l'occurrence le jeune garçon qui était entré tardivement.

L'observer ainsi de loin redoubla l'attirance qu'Enzu éprouvait pour elle. Il ne s'agissait pas seulement de beauté, bien qu'il fut évident que la serveuse en était pourvue. Enzu l'avait vu se dresser au milieu d'une bagarre entre deux personnes qui mesuraient tout les deux plus d'une tête de plus qu'elle. L'un d'entre eux pourvu d'une musculature à faire pâlir un bœuf, et l'intelligence qui allait avec.

Il semblait évident qu'elle tâchait de l'éviter. Une part d'Enzu se disait que c'était certainement mieux ainsi. L'autre part, et c'était la plus grande part, était un guerrier Skallhageois fier et puissant. A compter que l'on parlait bien évidemment du côté spirituel et non corporelle de la chose.

"Ah, plutôt souffrir mille injures que d'être ignoré de la sorte. Si j'ai pu vous offenser de par mon comportement, je vous prie d'accepter mes excuses les plus sincères. Si je vous ai causé du tort, alors que j'en souffre les conséquences jusqu'à ce que mon repentir expie mes fautes.
Par pitié, je ne puis languir de la sorte face à une telle indifférence.

Si c'est un rejet que je dois encaisser alors qu'il en soit ainsi.  Achevez-moi sur l'heure que je puisse reposer en paix, ou gratifiez-moi d'un regard que je puisse graver en mon cœur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anagan

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 17 Fév - 19:22

"Merci pour le repas, je n'y manquerais pas." dit-il
A la serveuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Jeu 18 Fév - 0:28

La serveuse eu un petit air triste qu'elle chassa rapidement. Elle serra l'épaule du jeune garçon et le laissa à son repas. Elle avait encore à faire.
Lorsque que la soirée fini par se calmer et que le temps vint de pousser les gens à retrouver leur foyer, ou leur chambre à l'étage, elle ne s'attendait pas à retrouver Enzu. Vu le verbe qu'il avait montré et l'alcool qu'il avait ingurgité, elle pensait qu'il ne tarderait pas à se coucher.
Au contraire, il semblait encore tenir sur ses pieds et n'avait rien perdu de sa superbe précédente. Elle ne su que faire quand il vint lui reprocher la distance qu'elle avait mise entre eux et elle s'en voulu. Elle essaya de soutenir son regard mais un frisson le lui fit détourner sagement.


''-Comme il est cruel de savoir si bien utiliser les mots.. Je ne suis qu'une esclave monsieur, je n'ai pas votre art et je ne puis le défier. Laissez moi le droit de le fuir, s'il vous plaît, car j'aurais trop peur qu'il m’envoûte et me blesse. Il est peut-être aisé pour vous de faire parler votre cœur aveuglément, mais le mien écoute avec passion et de cela il en devient fragile. Excusez moi si je vous offense, mais je rêve d'amour et non d'amourettes.''

Elle inspira profondément et regarda son client en face, montrant toute la détermination qu'elle avait dans ce rêve par une dernière bravade.

''-Cela, vous ne pourrez me l'offrir, même avec vos mots. Le pourriez-vous ?''

Pendant ce temps, une Lumière exaspérée traînait une Ombre plaintive. Elle voulait apparemment grimper sur une table pour tenir sa promesse, mais son amie l'en empêchait et l'emmener se coucher. Bien qu'elle se fit entendre férocement, Ombre souriait et se laissait guider sans réelle opposition. Peut-être s'amusait-elle plus de voir Lumière prendre soin d'elle qu'à aller danser sur les tables.

Malgré qu'elle se voulut pleine de reproche, la question qu'elle posait se tintait tout de même d'un infime espoir. Et s'il pouvait le lui offrir, cet amour qu'elle attend?

[Donc, Enzu peut encore répondre, Krylaarad et Romain aussi, essayez de vous coucher dans les prochains posts Wink. Les autres, vous pouvez aussi répondre si vous voulez m'indiquer si vous entreprenez des actions particulières dans vos chambres (ensorceler une serrure, prier, s'entraîner, s'infiltrer dans le lit d'un voisin, essayer d'attraper ce moustique qui fait trop de bruit.. )]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Dim 21 Fév - 0:05

La soirée se passait bien. Je discutais un peu avec mes compagnons de table. L'alcool arrivais, ma soupe aussi. Je pu profiter de la chaleur de ma boisson pendant qu'Ombre, lumière, et le noble qui nous avait rejoins s’enivraient. J'avais envie de les limiter, de les ralentir dans leur consommation, mais je n'avais pas le cœur à briser leur amusement.

Pendant qu'ils parlaient, je me remémorait ma discussion avec l'homme au bar. J'étais ressorti heureuse, mais avec du recul, certains mots se répétaient dans ma tête...
"Vous savez ce que cela fait d'être enchaîné."
J'avais décidé de ne rien ajouter après mon sermon. J'aurai du répondre à cette... question.
Non, ce n’était pas une question. Il affirmait ces fait. Que savait-il de moi ? Et pourquoi me dit-il ça ? Il avait tort, à moitié.
je n'avais jamais été enchainée au sens physique du terme. Mais les chaines prennent souvent une forme différente, bien loin d'une suite de bouts de métal entremêlés.

Les souvenirs ressurgissaient. Je me rappelais à quel point j'étais entravée par l'amour que j'avais envers Venan. Ces chaines furent bien plus difficile à briser qu'un lien matériel...

J'étais songeuse, perdue dans mes souvenirs. Je n'écoutais qu'à moitié les deux bardes et le jeune noble qui discutaient distraitement. J'y appris que l'homme se faisait appeler Vosnir, par exemple.

Les frasques d'Ombre, et les tentatives de Lumière de les retenir ne suffisaient pas à me sortir de mes songeries. Mes yeux dans le vide, les souvenir ressurgissaient, les émotions s'entrecroisaient.

Rapidement, la taverne se vida, et j'allais vers la chambre que l'on m'avait désigné.
Le début de la nuit était mouvementé. J'essayais de dormir, mais me réveillais rapidement, des images de mon mari qui me frappais avec des chaines hantaient mes rêves. Cela n'avait jamais été comme ça, mais ces chaines symbolisaient l'amour que j'ai encore pour lui, qui m'as empêché pendant longtemps de partir. Je me réveillais régulièrement, agitée, espérant arriver à dormir un peu avant la matinée...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Dim 21 Fév - 16:51

"Je ne sais pas si vous avez écouté ce que j’ai dit aux deux hommes, avec vos petites oreilles de Kender, mais cela vaut aussi pour vous, limitez votre consommation d’alcool."

Et toi ma petite, tu devrais t'y mettre ! Kylaarad l'avais senti, cette fille le méprisait. Si c'était parce qu'il avait été un court instant le compagnon d'ivresse d'Enzu ou à cause de sa race, il ne le savait pas. Il avait l'impression qu'elle était attachée à ses préjugés. Kylaarad avait tellement envie de lui voler quelque chose pour lui apprendre les bonnes manières ! Il s'adressa à l'aubergiste :

"Dis-moi, tu pourrais me donner le numéro de la chambre de la fille aux cheveux bleus ? J'aimerai lui rendre visite ce soir. Tu sais, c’est pas souvent que je rencontre une jolie fille aussi petite que moi."


[Jet de diplomatie : 17 + 5(maitrise) + 3(charisme) + 2(synergie bluff) = 27. REUSSITE]

A lui-même:
 

Après avoir obtenu cette information, Kylaarad se dirigea vers la table de cette fille. Il savait qu'il y avait Ombre et Lumière, les deux artistes du spectacle de magie, à cette table ; il avait entendu beaucoup de clients en parler. Il voulait dire un mot à cette fille et féliciter les artistes. En rattrapant Myria à sa table, il fit mine d'être énervé et s'adressa à elle comme elle l'avait fait avec Enzu :

"Mademoiselle, je tenais à te dire..." puis faisant semblant de réfléchir et de chercher ses mots : "Te dire que... Tu devrais éviter de juger les gens avant de les connaître. Ils sont parfois moins terribles que tu ne le penses. J’étais parti pour t'insulter pour ton comportement, mais, et bien, je ne suis pas certain que tu mérites une réaction si violente."
Il s'adressa ensuite aux artiste :
"Mesdames, bravo pour votre représentation ! Je n'étais pas encore là mais d'après les dires des clients, le spectacle était surprenant. Si jamais vous avez besoin de quelqu'un, je pourrais peut-être vous fournir mes talents de... prestidigitateur."
Enfin, il remarqua Vosnir :
"Et toi, profite bien de ta soirée en si charmante compagnie. Mesdames, Monsieur, bonsoir."

Il se retira sans attendre de réponse, comme l'avait fait Myria. La salle se vidait petit à petit, chacun partait rejoindre sa chambre. Kylaarad allait donc en faire de même avec toujours cette idée en tête : voler quelque chose à Myria. Pas méchamment, juste pour lui prouver qu'il vaut parfois mieux ne pas se mettre tout le monde à dos. Il ne savait pas encore ce qu'il pourrait lui prendre, mais il lui rendrait le lendemain, pour sûr ! Si toutefois, ils se revoyaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 22 Fév - 14:10

Enzu resta étourdit devant la réponse de la jeune femme. Il sentit ses jambes fléchir sous son poids au fur et à mesure que la demoiselle répondait.

Enzu était fils de marchand, mais marchand modeste dans un village qui l'était tout autant. Là bas il ne s'était jamais encombré des soucis du lendemain. On cherchait à passer l'hiver en priant sur de bonnes affaire et que la campagne possédait de bonne récoltes. Que le vaches et le brebis survivent au froid et que nos réserve d'alcool tiennent jusqu'à ce que la neige fonde suffisamment pour reprendre le commerce.  Aussi, dans toute sa jeunesse qui s'était écourtée abruptement, Enzu n'avait jamais considéré un instant en les filles qu'il fréquentait une femme avec laquelle il s'établirait définitivement.

Oui il n'avait jamais rêvé d'amour mais seulement d'amourette.

En cet instant, Enzu n'avait qu'une envie : disparaître. C'était un sensation étrange. Mélinda ne l'avait même pas repoussé, au contraire elle espérait bien plus que lui de cette relation. La jeune femme prétendait ne pas pouvoir concurrencer les mots d'Enzu, elle l'avait pourtant brisé avec ces quelques phrases.

Elle planta ses yeux noisette dans les siens . C'était la deuxième fois de la soirée qu'une femme bravait son regard. Il eut envie de la prendre dans ses bras. Lui offrir l'amour qu'elle espérait. Lui assurer que c'était de cet amour qu'il rêvait lui aussi.

Nous parlions d'hypocrisie, non ?

Enzu esquiva le regard. Il ne voulait pas de cet amour.  Il n'en avait pas le loisir. Il ne l'admettrait pas, mais tout comme cette serveuse enchaînée à cette taverne, tout comme cette femme au cheveux d'azur et son passé, tout comme ces ivrognes et leur alcool, Enzu restait enchaîné à Aloe Vera. A la vengeance qu'il leur réservait. Au chemin douloureux dont il ne voulait pas se séparer.

Il se prit à sourire face à sa propre bêtise.
"C'est pathétique. Voilà quelques instants à peine, je discourais sur l'amour. A présent, je suis incapable de défier le regard d'une personne aspirant à un amour véritable. "

Puis, reprenant le contact visuel avec la serveuse, un sourire résigné fiché sur son visage.
"Vous avez raison. Cet amour dont vous rêvez, je ne peux pas vous l'offrir. Pas aujourd'hui, pas maintenant. "
Pas tant qu' Enzu ne puisse sortir dans la rue sans avoir peur de montrer son visage. Pas tant qu' Arelona el' Fallis règnerait sur Ankherraz, pas tant que les fantômes sanglants de ses amis n'aient festoyé sur le cadavre des mages.
"J'aurai souhaité avoir un désir aussi noble que le vôtre."

Là dessus Enzu mis un terme à le conversation. Un nain s'était déplacé afin de lui donner les clefs de la chambre et lui proposer son aide. Il le remercia mais estima qu'il pourrait monter sa chambre seul. Il lui demanda néanmoins une grande quantité à boire. "De l'eau."

Il s'apprêtait à monter se coucher, mais réalisa qu'il avait oublié quelque chose d'essentiel. Mélinda était toujours là, il lui adressa ces derniers mots avec un air gêné.
"Enzu. C'est mon nom. J'aurai dû commencé par là, non ? "
Il laissa derrière lui cet espoir d'une vie simple et heureuse.  Devant lui se profilaient conflits, vengeances et sang.

Il grimpa sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anagan

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 23 Fév - 19:35

Après ce bon repas digne de la réputation de l'auberge, Nyil aida à faire la plonge jusqu'à la fermeture. Ceci étant fait il monta directement dans la chambre que lui avait indiqué la serveuse.
La chambre, dans un style correspondant à celui de l'auberge, lui plaisait bien. De toutes les auberges qu'il avait connu depuis le début de son périple celle ci était sans aucun doute la plus plaisante tant par son hospitalité que par son confort.
Après s'être débarrassé de ses vêtements "externes" Nyil se coucha et s'endormi presque aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 23 Fév - 20:20

Melinda ne donna aucune réponse. Elle avait encore son travail à finir et elle s'y attelait avec les autres serveuses. Maintenant, il ne restait plus grand monde dans la taverne, sinon les employés et un petit garçon courageux. On lui remis une chambre pour le remercier de son travail et petit à petit, les dernières lumières de l'auberges s'éteignaient. Le bruit des tables et des chaises que l'on poussait après les avoir nettoyées s'était tût lui aussi. Il ne restait plus que les ronflements, les voix et grincement des derniers petits fétards nocturnes et les pas des insomniaques, provenant des nombreuses chambres de la taverne.

[Ceux qui ne dorment pas se signalent donc à la suite pour faire ce qui les a encouragé à retarder leurs rêves. Attention, un certains nombres d'actions seront susceptibles de provoquer des tests, alors je vous recommande de les faire dans vos posts et de vous arrêter à ces moments là.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 0:07

Kylaarad se leva dans la nuit. Il était déterminé à voler quelque chose à cette fille aux cheveux bleus. Ce n'était pas la première fois qu'il devait voler, il était habitué et assez entraîné. Il ne pouvait pas rater ! Il ne pris pas la peine de mette ses chaussures, il était à deux une chambre d'écart de la chambre 14 et elles n'était pas des plus discrètes. Il pris le nécessaire pour crocheter la porte et partis en direction de la chambre 14. Il passait d'abord la tête en dehors de sa chambre, pour vérifier qu'il n'y avait personne. Et dans la plus grande discrétion, il se dirigea vers la chambre de Myria.

[Jet de déplacement silencieux : 16 + 5(maitrise) + 5(dextérité) = 26]

Une fois arriver à cette chambre, il entreprit de crocheter la porte.

[Jet de crochetage : 17 + 5(maitrise) + 5(dextérité) + 2(Kender) = 29]


Dernière édition par Kylaarad le Mer 24 Fév - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 0:40

Sans un bruit, la petite silhouette d'un kender se faufile sur dans le couloir du premier étage du Petit Poney Pendu. Nul ne sait d'où lui vient cette aisance, mais il pourrait se faire passer pour un cambrioleur expérimenté, peut-être même un assassin?
Le fait est qu'il atteint sans encombre la chambre n°14 où dort la belle au cheveux bleus.
La serrure ne parait pas bien sophistiqué à ses yeux expert et son petit couteau fera bien l'affaire. Qui de nos jours s'encombrent d'outils après tout? Le résultat est plus que probant, puisque le petit déclic, étouffé par ses gestes lents, se fait entendre sans qu'il ne laissa éraflure visible. La porte s'ouvre dans un silence rendant honneur à l'entretien qu'apportent les nains à leur établissement. Même quand ils n'utilisent pas de pierre, le résultat est splendide. peut-être même parfait?


Alors que la porte s'ouvre, les yeux de Kylaarad aperçoivent immédiatement la table encombrée d'objet, en grande partie à cause des rubans colorés qui s'y mêle à un nécessaire de coiffure on ne peut plus complet. Il faut dire que c'est la seule partie de la chambre qui semble utiliser. En effet, on ne peut rien trouver d'autre que cet amas d'objet et la forme enroulé sur le lit.
Ca et la petite silhouette sombre qui se tient au dessus de ce lit. S'il n'y avait pas eu un coquin rayon de lune pour éclairer sa dague, peut-être aurait-elle pu passer pour une ombre aux yeux du kender, mais la lame effilée ne trompe pas.


[je me dis que tu as pu ouvrir la porte tout doucement, donc je te laisse le soin de choisir cela Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 1:11

Kylaarad ouvrit doucement la porte en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller Myria. Il aperçu de suite la table où il y avait une bourse et pleins d'accessoires pour la coiffure. Que pouvait-il voler qui serait embêtant ? Après un court temps de réflexion, Kylaarad décida de prendre la bourse. Comme cela, elle ne pourrait pas payer sa nuit au comptoir le lendemain matin ! Et s'il pouvait s'en mettre un peu dans les poches au passage, cela ne pourrait être que mieux !

[Jet de déplacement silencieux : 18 + 5(maitrise) + 5(dextérité) = 28]
[Jet de discrétion : 14 + 5(maitrise) + 5(dextérité) + 4(petit) = 28]

Il remarqua soudain qu'une personne se trouvait à côté du lit. Et il y avait une dague, l'acier luisait à la lumière de la Lune. Un assassin ?! Pourquoi ?! Il devait agir, il voulait l'embêter mais pas qu'elle meure. Même si cela la réveillerait, il fallait agir ; il justifierait sa présence le lendemain. Il commençait donc à sortir sa dague...


Dernière édition par Kylaarad le Mer 24 Fév - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 1:56

Le kender était un peu long à la détente, mais il avait bon coeur, ça c'était sûr.
Enfin, ce n'est sûrement pas ce qui devait se refléter dans le regard que rivait sur lui l'assassin. Kylaarad su en instant qu'il n'était pas envisageable de se faufiler derrière sa cible, puisqu'elle le voyait déjà. En réalité, il n'avait prit conscience de la présence du kender que lorsque celui-ci s'était emparé de la bourse.
L'assassin était petit, et vêtu d'un tissus sombre qui masquait ses formes et les fondaient dans l'ombre. Seuls ses yeux pouvaient être aperçu et il aurait été difficile d'en déterminer la couleur dans la nuit. Tout dans son attitude et sa façon gracieuse et silencieuse de faire un pas vers le kender trahissait sa profession.

Tout sauf sa soudaine exclamation:


"-Un confrère halfelin! Quel heureux hasard que d'en croiser un si tardivement! C'est une amie à toi? Un contrat aussi? Si c'est le cas, je peux la tuer, non? Tu n'en avais qu'après l'or n'est-ce pas?"

Elle n'avait pas parlé spécialement fort, mais n'avait pas non plus cherché à se cacher, ce qui du agiter le sommeil de myria (jet de perception auditive ). En revanche, elle faisait de grand geste joyeux. Elle, oui, sa voix ne cachait plus rien de son sexe.
Parlant, elle remis son couteau dans un petit fourreau à son côté. A l'oeil avisé, il aurait apparu que sa tenue contenait bien des poches.


"-Chui une Bidousac! Et toi, t'es de quel famille?"

[DD 15 myria, kylaarad peut répondre avant que la demi-fée ne sorte du comas Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 19:27

Elle était couchée à même le sol, un simple oreiller composé d'un paille entourée d'une fine toile était placé sous sa tête. Elle avait peur, c'en était palpable.
Ses cheveux bleus en bataille par dessus ses yeux tout aussi bleus. Son regard brillant fixait l'homme au dessus d'elle.
Ou étais-on ? Une sorte de grange, avec des chaines disposées contre les murs. Elles avaient été placée volontairement de cette façon, et sur les murs, un mot sur chaque mur, on pouvait lire, "tu m'aimes encore trop" écrit avec les chaines...
L'homme avait une dague en main, du genre effilée que seul les assassins utilisaient. Il ressemblait à Venan, mais en vieilli, les rides creusées par une consommation excessive d'alcool.
Sa peau était jaunie et parcheminée, les mains ne tenaient que fébrilement son arme. la jeune femme au cheveux bleus se débattait, mais les chaines glissèrent des murs pour venir lui entraver les jambes et les bras. Pieds et poings liés elle ne pouvait que subir son destin : mourir.
Je regardais cette scène, depuis l'entrée de la grange. Je me sentis approcher de l'homme, comme si je volais, et, à mesure que j'approchais, je sentais une douleur se tracer en deux traits dans mon dos.
Arrivée dans le dos de l'homme la douleur dorsale que j’éprouvais était si forte que j'en retombais sur mes pieds. Une fois le sol touché, la douleur disparu, comme si elle n'avais jamais existé.
Je posais ma main gauche sur l'épaule fragile de l'homme. Une forte chaleur se forma dans ma paume, une chaleur insupportable, brûlante, comme affolée.
L'homme me parut tout à coup plus petit, comme un halfelin. Il tenais sa dague d'une main beaucoup plus sure que quelques secondes plus tôt. Je vis ses lèvres bouger, et essayais de comprendre ce qu'il disais.
*jet de perception auditive DD15. 12+9 = 20 : succès*
Je l'entendis parler distinctement, d'une voix féminine : "Je peux la tuer, non ?". Il rangea sa dague. A qui parlait-il ? Ils étaient deux à vouloir tuer la jeune femme ? Qui était-elle ? Pourquoi voulait-on sa mort ?
La jeune femme aux cheveux bleus se mit à crier à l'entente de ces mots, aussi fort qu'elle le pu alors que les chaines qui l'entravait se brisèrent. Son cri perçait la nuit, ses yeux se mirent à luire d'un bleu brillant...


Mon cri perçait la nuit, mes yeux se mirent à luire d'un bleu brillant, alors que je me réveillais de ce cauchemar. Alors que je levais mon buste rapidement, affolée, je sentis mon bras frôler une forme, un vêtement. Ma main, sous mon oreiller, brûlait encore comme dans le rêve alors qu'un lueur bleutée s'en échappait.

"bon, il aura fallu du temps pour te réveiller mais voila ou en en est : à ta gauche une femme avec un dague veut te tuer, donc tu as intérêt à réagir rapidement, dépêchons-nous !" entendis-je, murmuré dans mon esprit d'une voix déterminée qui venais de ma main gauche.

D'un mouvement rapide je m'éloignais légèrement de l'assassin, mes yeux luisirent encore plus, et mes cheveux prirent cette brillance à leur tour. Ma tête émettait cette lumière bleue que je ne connaissait que trop bien, alors que mon cristal, serré dans mon poing gauche brillait tout autant. Seule couleur qui tranchait : le rouge qui striait les deux lignes bleues qui épousaient mes cicatrices dorsales et qui étaient visible à travers le tissus fin qui me servais de robe de nuit.

Mon esprit agissait à toute vitesse alors que je canalisais mon pouvoir.
"Vas-y ma grande, montre lui qui est la plus forte !" entendis-je dans mon esprit, la voix mon cristal me motivant.
A mesure que mon pouvoir se canalisais, je laissais parler mes émotions, la colère face à cette femme qui voulais me tuer amplifiait ma puissance. Mes cheveux perdirent leur unités et voletèrent légèrement, comme si une tornade contrôlais chacun d'eux, comme un millier de petites tornades prêtes à déferler sur cette femme qui voulais m'assassiner.

*manifestation de faculté 'assaut mental' + déferlante psionique(+1)
Jet de concentration en cas d'attaque d'opportunité
DD12+X - 10+2(niveau de faculté)+X(dégats subits pendant l'attaque).
1D20+6(bonus) : 16+6 = 22*

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 20:55

La halfeline n'eut pas la réponse attendue. Le cri qui perçait la nuit venait de la cible de son contrat et semblé provenir d'autre chose que la présence d'intrus dans sa chambre. Un claquement de langue agacée fut tout la réaction de l'assassin. Elle n'avait pas encore de réponse à ses questions et sa victimes devenait gênante.
Comme elle prit soudain conscience de leur présence, et plus important de sa présence, la fille aux cheveux bleus, s'agita pour quitter son lit en toute vitesse. Une jolie vitesse du reconnaître la halfeline. Son compagnon avait-il pu suivre le geste de sa main? Alors qu'elle s'emparait d'un dard d'une de ses nombreuses petites poche et le lançait prestement? Un geste qui avait coulé avec une habileté qui n'avait rien de naturelle. Un geste qui trahissait un entraînement assidu.
Le dira eut à peine le temps de briller qu'il passait déjà dangereusement prêt de la joue de la demi-fée. Un avertissement peut-être? L'assassin ne semblait pas marquer de doute, ni de peur. Par ailleurs, un autre dard avait prit place dans sa petite main.

Elle voulu parler mais à peine élevait-elle la voix qu'elle comprit que son adversaire ne lui en laissait pas le temps. Sa victime n'avait même pas du se rendre compte qu'une attaque l'avait manqué de peu. Elle semblait sur un juste milieu entre la panique et la détermination. Les lueurs autour d'elle et le vent inexistant qui secouait sa chevelure n'inspiraient rien de bon.

Sa main fut floue à nouveau et le second dard se mit à voler, se fichant implacablement dans l'épaule de la jeune femme. (4 dégâts)
Bien sûr, le petit dard de l'assassin n'avait jamais été vraiment dangereux en lui même. Elle comptait bien plus sur le poison qui en suintait que sur la petite blessure qu'il offrait. (jet de Vig DD11)

Toutefois, c'était déjà trop tard pour l'empêcher d'arriver à ses fins. (L'assaut mental touche et fait effet, je te laisse lancer les dégâts).

[tout les gens dormant sont priés de lancer un jet de perception auditive. Si plus de 16, le cri de Myria vous a réveillé et vous l'avez clairement identifié comme un cri de jeune femme. Si seulement plus de 14 vous vous réveillez sans trop savoir pourquoi.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 21:51

Les mains de la jeune femme bougeaient, trop vite pour moi, et je ressenti une vive douleur dans mon épaule, une douleur qui se multiplia un instant plus tard, lorsque ce qui devait être du poison s'insinuait dans mon corps. La douleur fut vive, tordante, violente, et je senti tout mon corps se contracter pour luter contre cette douleur. *jet de vigueur DD11 : 2+7 = 9 Échec*

Toute ma rage s'extirpa d'un coup pour attaquer l'esprit de cette femme, dans un assaut mental violent. Une déferlante de pouvoir voulu attaquer ainsi l'esprit de cette personne, aussi violemment que je pu le faire, essayant de traverser les barrières protectrices de son esprit pour le blesser directement... pour finalement se perdre, et disparaitre, la douleur qui tiraillait mon épaule étant trop forte pour tenir mon pouvoir.
Alors que mes pouvoir s'annulaient, le contrecoup de ma puissance arrivait.
*Asthénie psychique 5% 75 réussite*
Mais je tint bon, cette fois ci.

Ma puissance était partie, et j'étais trop affaiblie. (9/13 pv) J'aurai pu tenter une nouvelle fois d'agir mais ce poison dans mes veines m'effrayait trop pour que j'essaye. Je ne savais pas quoi faire, j’espérai que l'assassin serai clémente, je ne savais pas ce que j'avais à me reprocher... Et ma rapière était trop loin pour espérer me battre avec...

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 22:49

Myria se réveilla et voulait attaquer. Elle s'arrêta brutalement, emprise par une douleur soudaine. C'était les petits fléchettes que l'Halfeline avait lancé ! Kylaarad devait lui venir en aide. A chaque fois qu'il devait se battre, il n'aimait pas ça. Ôter la vie de quelqu'un ne lui paraissait pas très courtois. Il devait sauver Myria d'un autre moyen. Et après ce que l'Halfeline venait de faire, il n'avait pas très envie de se battre contre elle. Il tenta quelque chose :

"Que fais-tu ?! Non ne la tue pas ! Mon contrat stipule de la ramener vivante. Je pourrais partager la moitié du butin avec toi ? Il te donne combien ton contrat ?"

[Jet de bluff : 15 + 5(maîtrise) + 3(charisme) = 23]
[Jet de diplomatie : 19 + 5(maîtrise) + 3(charisme) = 27]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 23:31

L'assassin eut un soupir de soulagement en observant l'arrêt soudain du phénomène qu'elle ne pouvait qu'estimer magique. Elle n'aimait pas trop cette surprise qu'on lui présentait soudain. Un mage c'était pas prévu, elle n'aurait peut-être pas pris tant de risque si on le lui avait dit. Elle tira sa dague, se disant qu'il faudrait en finir au plus vite. Elle avait crié, c'était déjà assez le merdier.

Mais son ami de tout à l'heure la retint. Un contrat? Elle se tourna vers lui pour le jauger du regard. Elle pensa un bon moment, mais prit tout de même le soin de ranger sa dague. Elle pouvait faire confiance à d'autres petite gens, n'est-ce pas?


"-Pas assez bien pour amocher des jolies femmes ou me frotter à des mages. Encore moins pour me disputer avec un gars de ton potentiel. J'te veux dans ma bande!"

Elle sembla soudain se souvenir de quelque chose et tapa du poing dans la paume de sa main.

"-Sang de biquette! Est-ce que les autres femmes sont aussi dans ton contrat? Le mien est vraiment contraignant. Tuer un homme, enlever trois femmes si possible, en tuer une et prendre les autres sinon. Comment qu'on est censé en prendre déjà deux avec nos petits bras?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 23:45

Vosnir se réveilla pendant la nuit. Il avait fait un rêve étrange qui s'était terminé par un cri... Il n'était pas mécontent d'y avoir échappé.

Il frissonna un peu. La fenêtre était ouverte. Il se leva pour aller la fermer, puis, à mi-chemin, s'arrêta soudain. Il avait fermé la fenêtre avant de se coucher. Soit elle était de mauvaise qualité, soit quelqu'un l'avait ouverte...
C'est bon, il ne pourrait plus dormir avant d'avoir trouvé la cause de ce problème...

Il alluma une bougie et commença à chercher des signes d'effraction sur la fenêtre, et des traces indiquant si quelqu'un était passé dans sa chambre, ou si quelqu'un y était en ce moment même...

(jet de fouille: 15)

Du même coup, il vérifia que la porte de sa chambre était toujours bien fermée...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 24 Fév - 23:48

"Comment qu'on est censé en prendre déjà deux avec nos petits bras?"

Kylaarad répondit le plus sûrement possible :

"Bah je crois qu'elle déjà, elle sera facile à porter : petite, incapable de bouger avec ce que tu lui a mis dans l'épaule ! D'ailleurs, t'achètes ça où ? Parce que j'en voudrais bien mais j'suis nouveau dans la ville..."

Ca, c'était pour l'avoir dans la poche.

Il se demandait qui était les autres cibles du contrat... Sûrement les autres personnes à la table de Myria... Deux autres femmes, un homme... c'était sûrement eux... Kylaarad ne les connaissais pas mais il ne pouvait pas laisser des innocents mourir ou être capturer. Il devait faire quelque chose...

"Mais, dis moi... Tu sais qui tu dois capturer ? Ombre et Lumière, ça te dis quelque chose ? Figure toi que j'ai fait du repérage hier soir, et j'ai pas mal observé cette femme et Ombre et Lumière. Il y avait un homme avec elles aussi. L'homme paraissait assez costaud, dur à tuer je pense et les autres femmes... Tu vas en chier ! Ce sont de puissantes magiciennes !"


Il devait enfin rajouter quelque chose pour sauver Myria :

"Et je pense que le commanditaire de ton contrat t'en voudras si tu ne reviens qu'avec une cible sur quatre. Le mien cependant ne demande que cette femme. Tu pourrais me la laisser, ce serait un beau geste de collègue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Jeu 25 Fév - 0:17

"-Venin de vipère à tête noire.. J'avais pas prévu d'en utiliser ce soir, c'est vraiment pas donné. Tu pourras trouver chez n'importe quel apothicaire ici, mais le prix y est encore plus atroce que partout ailleurs."

Plus son ami lui parlait plus la halfeline était agacée. Pas à cause de lui, mais parce qu'elle aurait pu réclamer beaucoup plus sur ce contrat.

"-C'est toujours la même chose avec ces grands prétentieux! Ils sont toujours radins avec leur argent mais rechignent jamais à refiler le sale boulot. Je vais rappeler mes hommes avant qu'ils ne gâchent du sang pour rien. A nous quatre on devrait pouvoir porter celle là à ton commanditaire. Comme convenu, on te prendra que la moitié de la récompense.

Disant cela, elle retira l'étoffe qui recouvrait son visage, révélant deux jolies joues roses et une longue tresse rousse. Elle se pencha ensuite plus près de Kylaarad pour l'inspecter.

"-Si tu veux, on a de la place pour une paire de bras en plus. T'as l'air plutôt bon pour t'faufiler. Et t'es pas moche avec ça!"

Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres.

"-Je me présente encore, Eléonore Bidousac. Je dirige la bande des Fieffeux Coquins. Et mes amis ne devraient pas tarder à me rejoindre."

Elle jeta un coup d'oeil vers son ancienne victime.

"-Mais si tu veux la porter, il va falloir l'endormir proprement."

Elle n'avait pas oublié qu'elle avait attiré la rancune d'un mage, et un dard supplémentaire dansait entre ses doigts agiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Medieval Fantastique :: Aventures-
Sauter vers: