Auberge du Petit Poney Pendu

Forum de jdr basé sur D&D pour un peu de détente entre potes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 18 Jan - 1:16

L'homme avait beau être imposant et confiant dans sa musculature, il se mit à trembler quand il croisa les yeux froids d'Enzu. Il ne savait pas pourquoi, mais quelque chose lui disait qu'il valait mieux ne pas trop chercher des noises à cet individu. Allait-il pour autant se laisser parler de la sorte? Lui qui sert l'une des figures montantes de la cité?
Oui, parce que s'il semait du grabuge, et qu'en plus il perdait.. parce que plus l'autre parlait plus il se sentait ridiculement insignifiant, il risquait juste de perdre les faveurs de son maître. Un soupçon d'intelligence et une bonne dose de peur suffirent à le faire s'écarter. Il essayait de garder un air digne, mais rien ne pouvait cacher qu'il s'était tout bonnement plié à la volonté de ce petit gars.

Mais avant qu'Enzu ne puisse passer, une petite voix les interpella tout deux.


"-Chers clients, excusez nous si quelque chose vous à poussé à ce conflit. La maison est prête à vous offrir une choppe si cela peut vous aider à vous détendre."

C'était Melinda, la serveuse qui avait d'ordinaire bien des choses à raconter mais qui semblait ici quelque peu effrayée à l'idée que les deux hommes en viennent aux mains. Un peu plus loin, Brodrock observait la scène, le front plissé.

''-Ouais.. on va faire ça..''

Et le gros monsieur à l'air peu sympathique, bien qu'effrayé, s'en retourna vers sa place. On pouvait notamment y voir un son précédent interlocuteur.

Vosnir fut de fait accueilli par un regard froid, malgré les yeux rouges sang du Drow. Il semblait quelque peu contrarié et faisait claqué ses doigts sur le bord de la table avec impatience. Une jeune femme rousse aux yeux verts est assise près de lui, mais semble ennuyée par la tenue de son compagnon. Elle se garde néanmoins de le dire. Il reste encore un homme, fin, petit et au nez crochu, celui est clairement âgé. Le Drow, lui est une caricature parfaite de sa race, jusqu'à son air légèrement haineux.


''-En effet, monsieur, prenez place je vous en pris.''

Si les mots paraissent courtois, son ton n'a rien d'une prière et ressemble presque à un ordre. Par ailleurs, il aurait sans doute prit le même air en servant de la confiture à un cochon.

''-Monsieur, vous avez non intentionnellement ruiné une affaire prometteuse. J'avais un œil sur ces deux femmes, et j'espérais bien mettre la main dessus.''

A ces mots, la jeune femme rousse fronça le museau, et préféra cacher sa moue boudeuse derrière un verre, ce dernier déteint d'ailleurs beaucoup des choppes qui tapissent les autres tables de la taverne. A cette table précisément, l'on n'avait plus l'impression d'être dans une taverne, mais dans un hôtel ou restaurant où peu auraient pu prétendre à entrer.

''-J'espère, monsieur, que vous avez conscience de la perte que vous m'avez causé et que vous comptez, par acquis de conscience, vous racheter.''

Disant cela ses yeux dévièrent un instant sur la table où Ombre et Lumière sembler plaisanter avec une femme aux cheveux bleus.

''-Alala, Myria ? C'est si doux à la bouche. Pas comme le nom de cette ville, m'est d'avis que c'est un orc qui l'a nommée. Ils aiment bien quand ça hache !''

Disant cela elle fit mine de soulever un lourd instrument et de l'abattre sur la table.

''-Ne va pas inventer des préjugés.''

Ombre tira la langue à Lumière, moqueuse comme toujours. Une serveuse s'approcha alors de l table avec un plateau chargé de différentes choses.

''-Vous avez fait un sacré tumultes. Tout le monde veut vous offrir des verres. Comme convenu, on vous a converti ça en repas. Le surplus vous attendra à la fermeture. Je crois avoir entendu le patron parler d'une pièce d'argent.''

Elle déposa devant les deux demoiselles une assiette bien garnie et une chope remplie.

''-Aahaaan ! Je mourrais de faim!''

Sans attendre plus longtemps, elle s'empara de ses couverts pour entamer le plat providentiel.

''-Ca à l'air délicieux, merci.''

La serveuse s'inclina et s'en retourna à sa tournée des tables.

''-D'awhiweu'  a ..''

''-Pas en mangeant, s'il te plaît.''

Ombre s'empressa d'avaler ce qu'elle avait en bouche et prit une gorgée de bière pour l'aider à passer, manquant de s'étouffer et devant tousser un peu devant le regard exaspéré de son amie.

-''D'ailleurs, ma chère Lumière!''
-''Oui?''

Ombre glissa un regard à sa droite, un à sa gauche, puis se pencha sur la table pour que seules ses deux comparses l'entendent.

Myria:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 18 Jan - 20:23

Assise avec Ombre et Lumière, je les écoutais distraitement discuter, jetant des regards vagabonds sur les autres tables, détaillant les différents clients.
La soirée était relativement calme. Je remerciais rapidement Ombre pour ses compliments.
Pourquoi me donnait-elle tant d'éloge ?


Une rapide idée me traversa l'esprit, et si elle essayait de me recruter dans sa troupe ? Après tout elle avait dit que j'avais le sens du spectacle, et j'étais assez singulière pour attirer les clients...
Je me faisais des idées. Elle me complimentait par principe, par gentillesse ? Ou pour s'assurer d'avoir mon soutient ?
Un peu des deux probablement, je doute qu'une ménestrel dise des mots sans aucune arrière pensée qui pourrai lui être utile plus tard !


On leur avait apporté un repas, résultat de tout l'argent offert par les clients Elles mangeaient avec avidité. Ombre s'oublia tellement qu'elle essaya de parler la bouche pleine, avant d'être réprimandée par Lumière. Comme un enfant par sa mère...


Elles parlaient d'un drow, je ne voyais pas de qui il s'agissait, mais il était avec la personne qui a fait le dernier essai, le noble à l'air propre sur lui... Lui je voyais qui c'était ! De plus il n'y avait que peu de drows dans cette taverne. Il ne furent pas difficile à trouver.

J'écoutais Ombre et Lumière, alors qu'elles se confiaient à moi. J’œillais discrètement la table du drow, table vers laquelle le noble s'approchait. De ce que je compris, le drow avait une clef qui aurai pu ouvrir les menottes. Il semblerai qu'à la base, Ombre ne lui en ai pas donné... Il semblait agressif, et en vouloir à l'homme pour avoir annulé son essai. Lumière était plus mesurée, peut-être pensait-elle à une discussions entre nobles de la cités...
Je ne connaissais pas assez bien les drows pour avoir un avis précis. J'avais entendu des histoires, mais pas grand chose de plus. Cela dit les histoires que je connaissais ne peignaient que rarement les elfes noirs comme des gens accueillants et ouverts. Ce n'étaient certes que des clichés. Après tout, même les elfes, annoncés comme purs et artistes, avaient des bandits dans leur rangs.


Ce sont ces idées qu'Ombre s'activait à faire comprendre à sa comparse.  Jusqu'à me demander mon avis, avec un clin d’œil, qui montrait à quel point elle comptait sur mon soutien.

J'avais le choix, nier, jouer l'innocente qui ne savait pas, ou bien je pouvais la soutenir et n’impliquer dans leur histoire. Peut-être pourrais-je me rendre utile en les aidant ? Cela faisait trop longtemps que je ne faisait que fuir le peu de vie que je me recréait à chaque fois...

J'avais fait mon choix. "En effet, Ombre, je n'ai jamais entendu parler d'un drow qui ne venais pas pour tuer, voler, ou escroquer. Ce ne sont que des histoires, mais les clichés naissent toujours de quelque part ! Je pense que cette homme risque gros... Il ne se passera peut-être rien maintenant, à cause de tout le monde présent dans la taverne, mais ça ne m'étonnerai pas qu'on retrouve son corps dans une ruelle. Vu sa corpulence, il ne tiendra pas longtemps contre les brutes qui accompagnent le drow... Mais je me fait peut-être des idées !" répondis-je en regardant la table du drow et du noble, incertaine de ce qui allait se passer.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."


Dernière édition par Lévind le Ven 22 Jan - 6:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 20 Jan - 10:47

Après de longues secondes à s'observer dans le blanc des yeux, le gigantesque abruti sembla se raviser et se préparait à libérer le passage.
A cet instant où Enzu semblait obtenir sa victoire, une tierce personen intervint dans l'altercation.

C'était la serveuse, Mélinda, qui, au vu de sa mine effrayée, n'était pas habituée à voir de telles disputes. Le fait que la demoiselle soit intervenue malgré sa peur évidente fit naître en Enzu un profond respect pour elle. Il remarqua de nouveau la marque qu'elle portait à la main et ne put s'empêcher de se demander si elle agissait ainsi parce qu'elle voulait éviter du grabuge, ou si elle craignait pire dans le cas où la situation dégénérait.

Enzu jeta un oeil autour de lui. Visiblement la scène n'était pas passée inaperçue. Les clients les plus proches avaient cessé leurs conversations et observaient avec méfiance dans sa direction. Le propriétaire de l'établissement, Brodrock si Enzu s'en souvenait bien, jetait un regard attentif sur la scène, les sourcils froncés. Bien loin de se mouiller lui-même, il laissait le soin à sa serveuse de gérer la situation. C'était sûrement dû à l'alcool, mais ce regard commençait à lui taper sur le système.

Mélinda proposait des boissons afin de calmer le jeu. Enzu pensa à part qu'une telle offre était certainement un énorme erreur commerciale. Si n'importe quelle menace terminait en une boisson gratuite, il pouvait faire couler l'auberge en quelques semaines à peine. Cependant l' abruti qui lui barrait précédemment le passage ne se fit pas prier et accepta très facilement la proposition avant de s'enfuir la queue entre les jambes.

Enzu s'en tourna vers la serveuse en souriant.
« Je ne refuserai pas une boisson supplémentaire mais je crains d'avoir suffisamment bu. Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas responsable du comportement de tout les rustres qui passent dans cette taverne. Un tel comportement a le don de m'énerver. »
Enzu la dévisagea un instant avant de continuer.
« Mais votre simple présence suffirait à faire retrouver le sourire à n'importe quel homme. »
fit-il en s'inclinant légèrement.

Enzu pu enfin emprunter le chemin qu'il avait libérer et s'installa en face du propriétaire. Le nain l'observait toujours avec le front plissé. Enzu avait en face de lui le propriétaire d'une auberge de haute facture, mais actuellement il voyait surtout un trafiquant d'esclave à la tête d'une entreprise florissante.

Enzu l'imaginait devant une estrade de bois sur une grande place, voyant défiler devant lui les jeunes serveuses de la taverne. Les déshabiller, les observer puis les peloter afin de juger la marchandise. Et qui sait ? peut-être lui fallait-il pousser le test plus loin ? Amener les demoiselles dans son lit pour s'assurer que la demoiselle savait satisfaire les clients. En tant que bon propriétaire, ce devait être une pratique courante.

Enzu était venu pour prendre une chambre pour la nuit mais devant Brodrock, son sang bouillait. Il ne pourrait pas fermer les yeux sur lesclavage qu'il avait autour de lui. Il fallait qu'il sache jusqu'où le statut d'esclave prévalait sur le statut d'être vivant.

« Une chambre pour la nuit. »
Enzu avait eu ton le mal du monde à garder un ton neutre. Il se pencha sur le comptoir afin que seul Brodrock puisse l'entendre puis lui chuchota :
« De préférence, j'aimerai qu'elle ne reste pas vide. » Enzu esquissa un sourire et fit un signe de tête dans la direction de Mélinda. Il fit tous les efforts du monde afin de ressembler à un pervers immonde et dérangé pour lequel il se faisait passé.

Sans quitter des yeux le nains, Enzu sortit sa bourse et la posa sur le comproite, histoire de lui faire comprendre qu'il pouvait y mettre le prix.

Enzu espérait voir le nain s'offusquer d'une telle offre, le voir écarquiller les yeux, s'indigner. Même s'il répondait froidement qu'il ne comprenait pas sa demande, cela lui suffirait. N'importe quoi qui ferait de lui un être digne de respect.
Un être qui évaluait la vie d'une personne plus qu'une simple marchandise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Jeu 21 Jan - 22:33

Vosnir fixa le drow tandis qu'il parlait, avec un regard des plus étonnés.
Il s'était fait un avis rapide: il ne l'aimait pas. Ce drow parlait de se racheter comme si Vosnir avait commit une faute...

Après qu'il ait parlé, Vosnir lui répondit:

"C'est donc pour cela que Liaris Ver souhaitait me voir. Je pense que ces jeunes femmes n'avaient nullement l'intention de se faire libérer de leurs chaînes par un membre du public, et qu'aucune clef n'aurait pu les libérer. Je vais vous le dire franchement: je ne vous dois rien. Je peux cependant peut-être vous rendre service, tant que cela ne porte pas atteinte à la liberté de ces deux artistes"

Vosnir dit tout cela sur un ton calme mais l'on peut ressentir la fermeté dans ses paroles.

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Sam 23 Jan - 2:16

Ombre approuva de vifs hochements de tête alors que Myria confiait son avis. Lumière, elle, donnait plus l'impression de s'inquiéter un peu plus à chaque mots qu'elle entendait. Mais elle se contenta d'écouter silencieusement, la main serré autour de ses couverts sans penser à les utiliser.


''-Tu vois, tu vois ? Alala, comme cet homme se retrouve dans de beaux draps à cause de nous ! Si un si charmant garçon meurt si jeune, nous ne pourrons que nous blâmer de ne pas lui avoir porté secours, je te le dis.''

''-Cesse donc de me culpabiliser..''

''-Alala, tu doutes de moi ? Cela me vexe, même si je puis le comprendre, après toutes ces aventures que je nous ai causées avec mes petites moqueries. Mais de là à mettre en doute la parole de cette douce Myria, je ne te reconnais plus ma chère Lumière.''

Lumière se mordit la lèvre et fini par incliner doucement la tête vers Myria.

''-Je ne voulais pas vous accuser de mensonge, pardonnez moi si j'ai pu vous offenser. Je ne sais juste pas quoi faire pour aider cet homme que nous avons mis dans l'embarras. Peut-être pourrions nous aller parler à ce Drow?''

Ombre se mit à glousser, si fort qu'elle en vint à glisser une main devant sa bouche pour en atténuer le son. Ses yeux brillaient de malices lorsqu'ils croisèrent ceux de Myria. A la vue d'une Ombre aussi joyeuse, les épaules de Lumière semblaient bien tendues et elle jetait un regard envieux vers la porte qui la mènerait sans doute loin de ce qui allait arriver.

''-C'est bien ma Lumière, ma chère ange au grand cœur. Mais cela ne serait pas bon, oh non, pas bon du tout. Que pourrait bien te réclamer ce Drow au cœur noir, cet être sanguinaire qui en se complait que du malheur et de la souffrance ? Oh j'exagère un peu, mais tout de même, tes jolis mots ne suffiront pas cette fois. Non non.''

Se reprenant enfin, elle laissa tomber sa tête sur l'épaule de Myria et leva vers elle ses grands yeux marrons.

''-Que diriez vous d'un marché ? Si vous sauvez ce monsieur, et l'innocence de ma chère Lumière par la même occasion, je vous révèle le secret de la clé et de notre tour. Même plus, si vous y arrivez, je vous engage!''


Brodrock avait suivi du regard, toujours méfiant, le jeune homme qui avait été à quelques doigts de semer du grabuge dans son noble établissement. Il ne marqua pas d'étonnement en le voyant approcher, pas plus qu'il ne se montra amical. Il semblait différent de lorsqu'il montait sur scène présenter ses artistes.
Mais lorsqu'Enzu exprima son désir pour une chambre, le vilain regard s'effaça et fit place à un large sourire amical.


''-Bien sûr, je vous la fait préparer immédiatement !'

Mais alors qu'il pensait que la chose s'arrêtait là, il eut l'amusante surprise de voir le jeune homme se pencher vers lui et lui faire une autre demande. Il resta impassible, jusqu'à ce qu'il vit la bourse devant lui. Ses yeux se mirent briller à l'idée de son contenu.

''-Une charmante fille, n'est-ce pas ? Elle parle beaucoup mais elle sait ravir le client.''

Il fit néanmoins un geste pour repousser la bourse vers son propriétaire.

''-Une de mes filles, monsieur. Si nous ne partageons aucune goutte de sang, notre sueur nous unis certainement comme une famille. J'ai donc le regret de ne pouvoir prendre votre argent. C'est elle qui faudra convaincre, pas moi.''

Il se retourna pour saisir deux choppes et les remplis. La bière, y avait-il autre chose dans cette taverne, dégagez un délicat parfum alors qu'elle était versée. Il tendit l'une des choppes à Enzu.

''-Votre choppe offerte ! C'est une nouvelle cuvée par ici. Une collaboration avec les Gnomes, mais le résultat est surprenant. Ça vous donnera du courage pour la suite.''


Pendant que certains buvaient, d'autres restaient bouche bées. Le Drow n'était pas de ceux qui essuyaient souvent un refus. De plus, il ne comprenait certainement pas pourquoi son hôte se montrait aussi cordial tout en se refusant de se préter au petit jeu qu'il lui avait concocté.


''-Seriez vous le fils caché d'une maison réputé ? Monsieur, il n'y a bien que cela qui pourra vous sauver de votre idiotie. Vous semblez me connaître, le contraire m'étonnerait, mais ne semblez pas savoir ce qui est en mon pouvoir.''

Il s'arrêta, se rendant compte que sa dame ne savait plus trop comme se comporter alors qu'il énonçait des choses qui ne devraient pas être dîtes. D'un geste agressif il lui fit signe de s'en aller et elle ne prit pas le temps de s'indigner pour se lever et quitter la table en toute hâte.
Le vieil homme qui tenait compagnie au Drow se racla la gorge, comme pour dire quelque chose, mais n'en fit rien tandis que Liaris faisait claquer ses doigts sur la table avec une humeur croissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Sam 23 Jan - 18:37

Au clinquement de la bourse, les yeux du nain s'illuminèrent. Le sourire d'Enzu se crispa davantage, ses doigts se serrèrent dans son poing.

"-Une charmante fille, n'est-ce pas ? Elle parle beaucoup mais elle sait ravir le client."

Le nain tendait sa main vers la bourse en gardant son sourire, le plus naturellement du monde.
C'en était trop. Le sourire d'Enzu se transforma en un rictus, il sentait déjà les muscles de son corps se tendre. Il allait passer par dessus le comptoir, attraper ce nain à la gorge et l'étrangler sans sommation.

L'instant d'après, Enzu se retrouvait abasourdi devant sa bourse. Brodrock repoussait la bourse qui lui avait été offerte.

"-Une de mes filles, monsieur. Si nous ne partageons aucune goutte de sang, notre sueur nous unis certainement comme une famille. J'ai donc le regret de ne pouvoir prendre votre argent. C'est elle qui faudra convaincre, pas moi."


Enzu écarquillait les yeux, abasourdi. Il était incapable de savoir que faire de toute cette rage qu'il avait accumulée. Brodrock revenait avec des verres et servait une nouvelle mixture. Il lui tendait le verre, avec un air amusé.

"Ça vous donnera du courage pour la suite."

Qu'est-ce que c'était que ça ? On aurait dit qu'il offrait conseil à son neveu maladroit sur ses premières amourettes. Un instant de réflexion sur lui même, Enzu comprit l'image qu'il renvoyait.
Que Brodrock voyait-il ? Certainement un jeune homme d'une famille un peu fortunée qui cherchait à conquérir la première jolie femme qu'il avait croisé. Il avait vu Enzu parler avec Mélinda, il pensait que par désespoir il cherchait un autre moyen de conquérir la serveuse.

Enzu avait de nouveau treize ans et revoyait ses compagnons de taverne.
A cette époque tous les yeux étaient tournés vers la belle Maria et sa chevelure de feu. "Vas-y ! Demande-lui !"   qu'il lui disait. Le fait qu'elle avait cinq ans de plus que lui n'avait certainement pas fait reculer Enzu.
Maria avait refusé en rigolant.

A cette pensée, Enzu se mit à rire aux éclats. Le genre de rire qu'il n'avait pas eu depuis plus de cinq ans dans ce lointain village au sort peu enviable. Au vu de la durée durant laquelle continua ce rire, ses voisins durent prendre Enzu pour un demeuré mais Enzu n'en avait cure. Que lui arrivait-il ? Il avait passé trop de temps à l'écart de la civilisation. La moindre scène ici faisait renaître ses souvenirs.

Après un long moment, Enzu parvint à recouvrir ses esprits il prit un instant pour sécher ses larmes et reprendre sa respiration. Brodrock ne devait rien y comprendre.

"Je vous prie de m'excuser, maître nain. Je crains de ne vous avoir pris pour une personne que vous n'êtes pas."

Enzu se saisit du verre qu'on lui avait offert et le tendait au nain pour trinquer.
"J’accepte ce verre de bon coeur. Je pensais avoir face à moi un être qui commerçait les êtres humains comme on commerce les oranges.
Je suis bien content de m'être trompé."
dit-il avant d'engloutir son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Dim 24 Jan - 13:18

Après ce long voyage, Kylaarad était épuisé. Il avait besoin d'un repas chaud et d'une bonne nuit de sommeil. Il soupesait la bourse qu'il avait réussi à prendre au marchand nain tandis qu'il s'approchait de l'auberge. "L'auberge du Petit Poney Pendu" ! De toute manière, les noms d'auberges sont soit dépressifs, soit alcooliques...

Il eu de la peine à ouvrir la porte lourde mais une fois à l'intérieur, il découvrit une auberge accueillante, offrant une douce lumière et avec nombre de filles qui ont leur cœur à saisir. Il avait remarqué au fond de la salle un elfe noir, il n'en avait jamais vu. Il irait peut-être lui parler pour en apprendre sur cette race. Il y avait aussi une autre Kender au loin, aux cheveux bleu étincelant. Une comparse qui s'en était allé à l'aventure elle aussi ? Il était curieux.

Il saluait chaque personne qu'il croisa sur le chemin du comptoir. Une fois arrivé, sa tête dépassait à peine du bar. Presque sautant pour se faire remarquer à côté d'un grand homme qui riait bruyamment. Lui il était bizarre... Le chef de la maison était un nain, Kylaarad arrivait à le voir derrière le comptoir. Il était occupé à boire une bière avec ce grand monsieur. Les nains n'aiment vraiment que l'or et l'alcool, on dirait.

Il parlait fort, pour essayer de se faire entendre par le nain :
"Tu aurais de l'alcool elfe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Dim 24 Jan - 19:48

Nous étions trois à observer la table du drow, si bien que nous ne vîmes ni le nouvel arrivant, celui de petite taille, ni l'altercation entre l'homme à l'air froid et le nain.


''-Je ne voulais pas vous accuser de mensonge, pardonnez moi si j'ai pu vous offenser ... Peut-être pourrions nous aller parler à ce Drow?''


Je répondis à Lumière d'un sourire rassurant.
"J'accepte vos excuses, bien qu'elles ne soient pas utiles ! Tout ce que je sais à propos des drows sont des rumeurs, ou presque... Il est naturel que vous remettiez en doute mes dires ! Mais il est vrai que nous devrions aller voir, dans le doute..."

C'était trop tard, je ne l'avais pas fait tout haut, mais j'étais engagée à les aider par un accord tacite entre nous.
Ombre expliquait que les mots de lumière ne suffiraient pas à tout régler. bien sur que si...  Elle savait parler mieux que presque tout le monde ici. Si quelqu'un pouvait convaincre quelqu'un ici, c'était bien Lumière...

''-Que diriez vous d'un marché ?" Qu'est-ce qu'elle a en tête ? Je ne le sens pas.

"Si vous sauvez ce monsieur, et l'innocence de ma chère Lumière par la même occasion, je vous révèle le secret de la clé et de notre tour." J'étais prête à accepter directement, le jeu en valait la chandelle, mais je n'eut pas le temps, Ombre continuait.

"Même plus, si vous y arrivez..." j'attendais la suite avec avidité.

je vous engage!'' On y étais... J'avais raison avant, et contrairement à ce que je voulais me faire croire, je ne faisait pas d'idée... Tous ses mots, ces compliments, ces clins d’œils,... Tout était pour me convaincre que je serai en bonne compagnie si jamais je les rejoignais.


"Non. Le métier de barde n'est pas pour moi. La clef suffira."


Je me levais en regardant la table du drow. "je ne sais même pas comment m'y prendre..." dis-je en adressant un regard légèrement implorant à Ombre et Lumière

J'attendais leur dernier conseil, puis me dirigeais vers la table du drow. Je me suis vraiment jetée dans la fange la tête la première..."

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 25 Jan - 1:15

Le drow prit un air surpris tout en fixant Vosnir. Ce dernier était pourtant déterminé à ne pas aider Liaris, une petite voix au fond de lui lui disait que ça serait contraire à ses principes.

Liaris sortit finalement ce que Vosnir redoutait. Il avait reconnu Vosnir comme appartenant à une maison réputée. Si il savait que ce dernier faisait partie de la famille Nabdeth, il avait un moyen de pression. Mais il ne tenait apparemment pas à le tuer, ce qui le rassurait un peu. Mais il fallait se méfier tout de même...

Il lui expliqua que Vosnir ne savait pas de quoi il était capable. C'était vrai. Il faisait partie d'une grande famille de la cité, cela signifiait qu'il avait un minimum de pouvoir, mais dans quelles mesures?

La jeune femme rousse qui l'accompagnait se fit vite "éjecter" de la table. Décidément...Vosnir n'aimait pas non plus son comportement avec les femmes...

L'homme aux côtés de Liaris se racla la gorge, ce qui concentra l'attention de Vosnir sur lui. Le connaissait-t-il? Mais oui!
Spoiler:
 

Sur un ton calme, Vosnir répondit:

"En effet, je ne sais pas à quel point s'étend votre pouvoir. Je ne peux cependant pas vous aider, car je ne vous fais pas confiance. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai deux jeunes femmes à féliciter pour leur charmant spectacle."

Vosnir se leva de sa chaise, cherchant du regarde la table des jeunes femmes. Il la trouva, mais ne vit pas les cheveux bleus de la femme qui s'était énervée un peu plus tôt dans la soirée...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 25 Jan - 1:58

Brodrock accepta les excuses sans faire de manière, peut-être était-il lui aussi rassuré de découvrir que le jeune homme ne fut celui qu'il voulait faire croire plus tôt. Pour dire vrai, le rire de son compagnon de boisson était sans doute plus curieux que sa demande précédente, ce qui en disait long sur le nombre de personne qui avaient pu en faire avant lui.
Une fois n'était pas coutume, une voix s'éleva avec force de l'autre côté du comptoir, poussant Brodrock à se mettre sur la pointe des pieds pour apercevoir un petit homme dont la tête ne dépassait qu'à peine. Il était habitué à voir passer des hobbits et des gnomes, aussi évitait-il de confondre les petite gens avec des enfants.


''-Elfe ! Parbleu, bien sûr qu'j'en ai, mais y a bien que des nobles, ou des elfes, pour m'en demander. Quel nectar sera votre préférence, liqueur d'écorce, eau de vie de neige ou bien êtes vous amateur de rosée du matin?''

Parlant, il montra d'un geste accueillant un tabouret à côté d'Enzu pour que le petit homme puisse prendre de la hauteur. Il y avait dans la taverne toujours deux tailles de mobilier pour poser son séant, une pour les grands et une pour les petits. Il n'avaient malheureusement rien prévu pour les plus grands et n'en voyaient pas la nécessité pour les plus petits.

''-Vous venez de loin, non ? Vous avez le visage d'un nain qui à raté le chariot de la mine ! C'est votre première soirée dans cette cité?''


A la table de trois jeunes femmes, la discussion semblait aboutir. Voyant que Myria se dévouait pour venir en aide au pauvre gentilhomme, Ombre se mit à taper des mains, visiblement ravie.
Mais comme elle s'arrêtait, presque immédiatement dans son élan, pour demander conseil, Lumière intervint dans l'espoir de la retenir.


''-Vous n'êtes en rien obligée dans cette affaire..

''-Alala, ceci est désormais un marché entre elle et moi. Laisse la donc gagner son dû ! Ma chère Myria, vous devriez y aller aussi flamboyante que vous l'étiez tout à l'heure et vous jeter au bras de cet homme ! Le voyant en si charmante compagnie, je suis sûr que le Drow se morfondra de jalousie!''

''-Si quelque chose tourne mal, ne vous attardez pas, la fuite vaut mieux que les ennuis!''

Lumière disait cela avec un regard mauvais pour Ombre qui semblait déjà impatiente de voir son idée mise en place. Cette dernière en avait presque des étoiles dans les yeux, mais elle redevint soudain sérieuse pour pousser Myria à agir.

''-Faite vite, la discussion s'anime!''

Mais la petite femme était déjà lancée quand elle lui laissa ses mots, aussi Ombre ne pu que sourire devant le courage et la gentillesse d'une personne si récemment rencontrée. Elle se permit aussi d'accorder un petit signe de main à la personne qui les observait depuis cette table qu'elle observait.


Ce signe de main fut rapidement éclipsé de la vue de Vosnir quand la grosse brute, présumée peu maline, qui l'avait conviée à la table revint s'interposer devant lui. Un verre à la main cette fois. Il semblait un peu moins fier de lui même et même un peu moins agressif que précédemment. Il jeta un regard curieux à Vosnir.


''-Vous partez ?''

Mais avant qu'il ait pu recevoir une réponse de Vosnir, une voix agacée claqua comme un fouet.

''-Non, il reste.''

Comprenant le signal, la brute plissa les yeux sur la personne devant lui et élargie les épaules pour être bien certains de bloquer un maximum de chemin à leur ''invité''. Toute son agressivité précédente était de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 25 Jan - 14:12

Je n'avais plus le choix, j'étais parti pour régler un problème qui n'étais pas le mien. Moi et ma manie de me rendre utile, dans quel merdier me suis-je encore jetée ?!
Plus j'avançais, plus je m’inquiétais. Comment allais-je pouvoir résoudre cette affaire alors que je n'y étais même pas impliquée ?

Les conseils d'ombre et de lumière résonnaient dans ma tête. 


"-Si quelque chose tourne mal, ne vous attardez pas, la fuite vaut mieux que les ennuis!''

Avant qu'elle parle tout allait bien, je n'avais pas à m'inquiéter. Nous étions dans une taverne, aussi puissant soit ce drow, il n'allait quand même pas semer du grabuge ? Mais les mots de lumières instaurèrent une légère peur, une petite appréhension, qui grossissait à mesure que j'approchais...

Je n'avais pas le choix...



"Ma chère Myria, vous devriez y aller aussi flamboyante que vous l'étiez tout à l'heure et vous jeter au bras de cet homme ! Le voyant en si charmante compagnie, je suis sûr que le Drow se morfondra de jalousie!"



C'était l'idée d'ombre, que j'essayais de retourner dans ma tête, afin d'y trouver quelque chose de sensé. Était-elle inconsciente ? Idiote ? Ou espérait-elle juste le spectacle de me voir le jeter au bras de cette inconnu ?


Dans tous les cas, pour qui me prenait-elle ?! Ça n'as jamais été mon genre de coller les hommes à tout va... Encore plus lorsque je ne les connais pas. Je ne suis pas ce type de femme, frivole, faussement niaise,... Aussi flamboyante que je l'étais tout à l'heure... Elle ne cherchais qu'à voir mes pouvoirs... rien d'autres ne l'intéressait.

Non. Il fallait procéder autrement.

De toute façon, qu'aurais-je fait d'un drow jaloux ? Encore faut- il qu'une femme petite comme moi puisse le rendre jaloux... il pouvais avoir toute les femmes de la cités. Qu'aurais je à lui apporter de toute façon ? Ça ne marchera pas. Une voix me chuchotais un léger "et si ça marchait ?".


Je repensais aux hommes avec qui mon charme à fonctionné dans mon passé. Le paysan, avec qui j'ai vécu dans un village dont je ne me rapelle même plus le nom tant il était insipide, et le voleur, l'ami que j'ai du quitter à cause de nos soucis avec la garde... Et du séjour en prison qu'il a écopé et que j'ai miraculeusement esquivée... Nul doute qu'il s'est échappé depuis et continue de voler les bourges de sa ville...

Avec les souvenirs, un léger sourire commença à me monter aux lèvres. Je me rattrapais rapidement, pour rester concentrée dans la tache que j'avais à faire. Je devais sauver l'homme qui étais au mains du drow. Je ne comprend pas pourquoi tout le monde demande mon aide à chaque fois...   Je finissais par avoir l'habitude qu'on me demande de l'aide. Je profiterai bien d'une vie tranquille mais je n'arrivais pas à tenir en place bien longtemps, c'était dans ma nature.. 



L'homme en question venait de se lever d'ailleurs. Il semblait se diriger vers moi, et vers les deux bardes par la même occasion. Je pensais ne plus avoir à intervenir, jusqu'à ce que le colosse qui accompagnait le drow décida de bloquer le passage du noble que je devais sauver. 

" -non, il reste." entendis-je le drow dire alors que le colosse bloquait le passage.

C'était à mon tour d'agir...Je n'avais pas le choix.

Je m'approchais, derrière le grand débile qui servais de garde au drow. Il était presque deux fois plus grand que moi... Il n'allait jamais m'écouter... Allons bon ! détends toi ! Tous va bien se passer ! Le drow n'osera quand même pas semer du grabuge et ennuyer les ménestreles qui ont eu tant de succès ce soir ! Il risquerai d'avoir tous les clients sur le dos  

Je me glissais au coté du noble ennuyé par le drow, passant sous le bras du garde. Cela avait quelques avantages d'être petite.

"-Non, il pars." répondis-je du même ton que celui que le drow venait d'emprunter quelques secondes plus tôt. 



"Je suis désolée de vous déranger, mais cet homme est avec moi, et accessoirement avec les deux bardes qui viennent juste de faire fureur : Ombre et Lumière. 

Je vous prie donc de vous de faire bouger votre brute afin de laisser passer cet homme. Je me doute que vous n'en avez pas envie, mais désobéir risquerait d'offusquer les deux artistes, amies avec le nain qui possède la table à laquelle vous êtes assis et qui risque d'être tout autant énervé, sans oublier tous les clients qui ont apprécié le spectacle, moi comprise. Pensez vous que votre fierté momentanée vaille le coup face au risque d'être viré d'une taverne pour avoir semé du grabuge ? Cela serai hautement honteux pour vous, maître drow. Un noble tel que vous éjecté d'une taverne comme un vulgaire poivrot, je peux vous dire que cela ferrai jaser toutes le commères de la ville !"  
dis-je, regardant le drow droit dans les yeux, d'un air dur et déterminé, mes pupilles légèrement brillantes d'un bleu pas encore tout à fait éclatant. 

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."


Dernière édition par Lévind le Mer 27 Jan - 7:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 25 Jan - 14:52

Vosnir soupira en silence. Le drow ne voulait pas le laisser partir. Il n'avait pas vraiment la tête à négocier. Probablement à cause de l'alcool? Dommage, son verbe aurait pu le sortir facilement d'une situation épineuse comme celle-là.

Il n'en voulait pas à son homme de main. Il faisait simplement son boulot, et il avait l'air trop peu malin pour vraiment se rendre compte qu'il travaillait pour une ordure...

En tout cas, Vosnir devait trouver une solution rapidement. Son passage était bloqué, mais il ne comptait pas le forcer, c'était loin d'être son genre.

"Tant pis," de dit Vosnir dans sa tête, "je vais être obligé de le convaincre..."

Alors qu'il s'apprêtait à ouvrir la bouche pour commencer son discours, il fut surpris de sentir une nouvelle présence à ses côtés.

Son coeur fit un bond quand il reconnut la petite femme aux cheveux bleus qu'il avait cherchée du regard quelques instants auparavant. Comment avait-il pu ne pas la voir?

Ne sachant pas comment réagir face à cette nouvelle présence, Vosnir resta bouche-bée tandis qu'elle tentait de le défendre. "Pourquoi me défendre?" se demanda-t-il. Lui qui croyait que les habitants d'Arl' Gamesh n'agissaient bien que lorsqu'on leur promettait de l'argent ou du pouvoir... Elle affirmait qu'il était avec elle et les deux artistes. Vosnir se retint de réfuter ses propos. Elle menaçait aussi Liaris de nuire à son image. Une menace plutôt bien placée, mais à double tranchant si le drow avait effectivement le pouvoir qu'il sous-entendait avoir...

Lorsqu'elle eut fini, Liaris semblait prêt à exploser. Vosnir se demanda quelle serait sa réaction. Il ne pouvait pas créer du grabuge dans la taverne, en effet, cela nuirait à son image. Vosnir comptait là dessus pour s'en sortir, à vrai dire...

"Ce qu'elle dit est vrai, Liaris. Cela serait dans notre intérêt à tous. Je n'ai jamais tenté de vous faire du tort, mais vous risquez d'en faire à vous même si vous continuez à employer de telles méthodes pour trouver des alliés"

*Jet de Diplomatie: 12 + 8 = 20*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 26 Jan - 0:35

La chope d'Enzu était vide, il la tendit en direction du nain tandis qu'un petit homme, un halfelin semblait-il, prenait place à ses côtés. En le voyant demandé une boisson elfe, Enzu se mit à rire doucement.

"Allons, on ne vient pas dans une taverne de nains pour boire de la neige et le l'écorce ! Prenez du bon alcool bien fort, qui nettoie le gosier et le cerveau !"

Enzu en profita pour se lever un instant, s'étirer et voir dans quel état il était.  Il constata qu'il se tenait toujours droit, ça signifiait qu'il devait se resservir.

Il semblait y avoir de l'agitation dans le fond de la taverne. La grosse brute de toute à l'heure semblait n'avoir toujours pas compris qu'un chemin était fait pour la circulation des personnes, pas l'inverse. Il parlait avec le même homme que tout à l'heure, habillé richement. Il était accompagné de la petite femme au cheveux bleus qui était sur scène.

Enzu fit signe à Brodrock en souriant.
"Je crains qu'une simple boisson ne suffise pas à empêcher les imbéciles d'être des imbéciles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 26 Jan - 13:25

"Allons, on ne vient pas dans une taverne de nains pour boire de la neige et le l'écorce ! Prenez du bon alcool bien fort, qui nettoie le gosier et le cerveau !" avait dit le grand homme.

Kylaarad commandait d'abord sa boisson : "Une eau de vie de neige s'il te plaît, et un repas". Il répondit ensuite à cet homme : "A chacun sa boisson et ses envies. Apparemment tu es déjà imbibé et tu veux l'être encore plus, moi je veux juste déguster une bonne boisson."

Cet homme ne paraissait pas si bizarre finalement, il était juste un peu alcoolisé. Ça arrive à tout le monde. Kylaarad voulait sympathiser avec lui et en apprendre davantage sur la taverne.

"Tu parlais d'alcool bien fort, tu veux goûter de la liqueur de cerise Kender ? J'en ai une bouteille bien remplie. C'est de l'artisanal hein !
dit-il. Dis moi, comment t'appelles-tu et que viens-tu faire ici à Arl'Gamesh ?"


Assis sur sa chaise et adossé au comptoir, il attendait sa réponse et observait en même temps la taverne. Il aperçu au loin la petite femme aux cheveux bleus étincelants à côté d'un homme. Il était bien habillé, sûrement un noble d'une maison connue. Ils étaient tous deux non loin de la table du Drow et cela ne semblait guère joyeux. Pour l'instant, Kylaarad préfèrait rester en dehors de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anagan

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 26 Jan - 16:44

Cela faisait un mois que Nyil avait entamé son voyage. Le groupe de marchand qui l'avait aidé à rejoindre Arl'Gamesh était parti le matin même laissant Nyil encore une fois seul. Il n'avait pas peur de la nuit qui tombait, il y était habitué. Le spectacle des lumières qui s'allument petit à petit dans les rues était magnifique à ses yeux.

Nyil s'était baladé toute la journée dans Arl'Gamesh. A la tombée de la nuit il avait demandé au commerçant du coin où se restaurer. Celui-ci lui avait conseillé sans une once d'hésitation l'auberge du petit poney pendu.

C'est ainsi que Nyil poussa la porte de l'auberge. L'ambiance présente dans l'auberge était telle que l'on lui avait décrite. Le jeune garçon ne se sentait pas concerné par tout cela. D'un pas assuré il s'avança vers la place vide qu'il avait remarqué au niveau du comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 26 Jan - 19:27

Brodrock observa la discussion de ses deux clients avec amusement et finit même par s'y mêler.

-L'ami, il ne faut pas sous-estimer ces illuminés d'elfes. S'ils manquent de poils et de goût pour les bonnes choses, ils ont un sens de la distillation un peu spécial. Sans doute magique aussi pour ne rien cacher. D'ailleurs, je ne saurais que trop peu vous recommander l'eau de vie de neige,  même avec un bon repas. Je serais pas étonné que ce truc puisse trouer le gosier d'un Orc. Ah ça a du goût, ça je le reconnais, mais on s'en remet pas en une nuit.

Toutefois, il sorti une petite bouteille, d'apparence toute simple, contenant un liquide aussi limpide que l'eau d'une source. Il n'attendait qu'un mot ou un geste du Kender pour lui en servir un verre, ou du moins un fond, car ces nectars là, il est impossible d'en boire autant d'une traite. Et ils coûtent suffisamment chers pour qu'on les doses.
Un Kender avisé aurait toutefois remarqué que, derrière la bonne humeur accueillante de Brodrok, il y avait des sourcils prêts à se froncer à l'idée que l'on serve une boisson autre que la sienne dans son établissement.

La dernière remarque d'Enzu n'était pas pour plaire au Nain. Cela se voyait au regard dur qu'il jetait en direction du petit groupe qui dégageait tant de mauvaises ondes.


-M'est avis que la faute n'est pas au verre, ni à l'imbécile. C'est souvent les gens intelligents qui causent le plus d'ennuis. S'ils prenaient un peu plus le temps de boire, peut-être leur cerveaux auraient moins à travailler et pourrais-je plus souffler.

Mais les yeux ronds qu'il ouvrit par la suite n'étaient en rien du à une quelconque altercation, pas plus qu'à de l'échange d'alcool Kender illicite dans son auberge. Non non, c'était la présence d'un petit garçon, là il ne pouvait pas en douter, qui vint s'installer à son comptoir.

-Eh bien mon ptit gars, qu'est-ce qui t'amène à moi?

S'il était habituellement  un Nain des plus sociables, il ressemblait désormais au père Noël, essayant de prendre une voix douce et un regard paternel. Nul doute que le garçon devait être perdu, ou que son père était un des ivrognes assis à l'une de ses tables. Aucune situation particulièrement enviable, n'est-il pas ?


~~~***~~~


Le visage du Drow était maintenant déformé par la haine et ses doigts en avaient finis de marteler la table, préférant de loin la poignée de ce qui semblait être une épée. Il semblait toutefois se contenir à grande peine de la tirer, d'autant plus que les deux imbéciles qui lui faisaient face penser pouvoir lui apprendre quelque chose. Pire, ils osaient prétendre que sa réputation était en jeu ? ''Et comment cela ?!'', hurlaient ses yeux en croisant ceux de Myria et de Vosnir tour à tour. Lequel des ivrognes ici présent oserait seulement salir son nom en le prononçant ? Lequel de ces imbéciles de nains prendrait le risque de mettre sa maison en colère, de voir cette taverne brûler en un soir et les rumeurs étouffées dans la foulée ? Qui est seulement assez stupide pour prétendre à le menacer ?

Le vieil homme fut toutefois le premier à se dresser, de sa si petite taille cela aurait pu être cocasse, mais il n'avait au moins pas à lever les yeux pour parler à la jeune femme. Le jeune homme était une autre histoire.


-Allons allons. Je pense que l'alcool nous a fait trop d'effet, dit-il d'une voix aimable et suave, contrastant ironiquement avec son allure de vieil aigrie. Il est temps pour les jeunes et les vieux de prendre quelques bonnes heures de repos. Les idées infusent bien mieux lorsque l'on se repose, n'est-ce pas?

Liaris ravala avec beaucoup de mal le venin verbal qui imprégnait sa salive. Visiblement, les conseils de l'homme lui étaient suffisamment précieux pour mettre son arrogance de côté. Il préféra donc se lever.

-Une soirée gâchée Bernabeus. Choisis une taverne mieux fréquentée à l'avenir.

Disant cela, il laissa un regard mauvais sur les deux personnes qu'il semblait estimer autant que des rats, ou peut-être des insectes, et s'en alla le premier. Bernabeus s'inclina bien bas et adressa un charmant sourire à Myria.

-Au plaisir de recroiser votre charmante compagnie. Monsieur, j'espère que nous n'aurons pas gâché votre soirée.

Puis il parti d'une démarche malaisée, se dirigeant vers le comptoir pour s'adresser au patron de la taverne. Quand à la brute, puisqu'il fait bon de l'appeler ainsi, il resta un moment interdit, noyé qu'il avait été des réactions inattendus de tous. Ou peut-être était-ce le désespoir de devoir quitter une taverne munie de si bonne boisson, charmantes serveuses et sa choppe encore à moitié pleine. Il s'empressa de finir cette dernière et couru ensuite emboîter le pas de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 26 Jan - 22:32

Ma main se plaça instinctivement à ma hanche lorsque je vis le drow placer sa main sur le manche de son épée. J'ai encore mes réflexes de soldate
S'il voulait se battre, j'étais prête à tirer ma lame, un revers de la robe et j'arriverai à dégainer. Il faudrait juste que j'esquive son premier coup pour avoir le temps d'avoir mon arme en main. Au fond de moi, je savais que ma rapière était plus pour me rassurer plutôt que pour vraiment me battre, mais je savais m'en servir malgré tout.

Je le regardais, aussi énervée que lui. Pour qui se prenait-il ?! Parce qu'il était noble il pouvait se permettre de crier, et de se sentir supérieur ?! Parce qu'il avait de l'argent il pensait pouvoir m'imposer sa loi ?! Je sentais la température monter dans mon corps, mes yeux devaient être en train briller intensément... Qu'il ouvre la bouche, une seule syllabe mal placée et je le fait voler dans toute la taverne !

J'étais prête à en découdre, en en croisant son regard, je me rendis compte que lui aussi... jusqu'à qu'une petite voix suave nous interrompe.
"-Allons allons. Je pense que l'alcool nous a fait trop d'effet"
Je regardais dans la direction de la voix, interloquée. Je n'ai pas bu... C'est bon pour les midinettes en panne de cœur de se saouler dans les tavernes...
L'homme essayait de calmer tout le monde, et de faire en sorte que nous nous séparions. Il avait raison de faire ça...


-Une soirée gâchée Bernabeus. Choisis une taverne mieux fréquentée à l'avenir.
Ce drow m’énervais vraiment. Je le fusillait du regard alors qu'il s'en allait. Bon débarras ! J'étais à deux doigts de lui crever les yeux !


Le dit Barnabeus dut ressentir ma colère, puisqu'il s'inclina bas devant moi.
-Au plaisir de recroiser votre charmante compagnie.
Ses courbettes ne me calmèrent que peu. Je le regardais d'un air froid. Il ne le méritait que parce qu'il trainait avec un homme abruti et imbu de lui  même, c'était une bien piètre raison de le regarder ainsi... Mais c'était comme ça, je n'y pouvais pas grand chose.
Un plaisir. lui répondis-je d'une voix froide, mon regard dur planté dans ses yeux, à mesure que leur brillance se dissipait peu à peu.

J'étais en colère, il me faudrait quelques temps pour que ça se calme. Le noble que j'étais venu aider devra faire avec. Une fois le Barnabeus parti à la suite du drow, Je pris je jeune noble, que je venais de peut-être sauver, par la manche et le tira jusqu'à la table des deux barde, le faisant s'assoir avant de m'assoir à on tour. Je fis tous ces gestes sans aucuns  ménagement, comme une mère énervée qui déplace son fils, et ce n'était pas loin d'être le cas. Quel age avait cet homme ? Probablement bien plus jeune que moi. Cela importait peu en fait.

Je regardais Ombre et Lumière, inspira un grand coup pour me calmer, et, après quelques secondes, la lueur de mes yeux enfin disparue, leur adressa un grand sourire.

Voila ! Ce ne fut pas des plus reposant, mais tout fini bien !" puis je m'adressais au jeune homme, nouvellement assis à ma table. Désolée d'avoir été un peu brusque ! Pardonnez moi ! ajoutais-je a son intention,  en gardant le même sourire que celui que je portais face à Ombre et Lumière.

Il va probablement me prendre pour une femme lunatique, mais peu importe. Au final, ce n’est pas si loin de la vérité.

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Jeu 28 Jan - 2:10

Liaris était presque sur le point de dégainer son épée. Vosnir ne savait plus si il méprisait ce Drow, ou si il le prenait en pitié. Un tel manque de contenance en était presque surnaturel, et Vosnir se demanda ce qui l'avait poussé à devenir comme cela. Une enfance trop facile? C'était sûrement le cas. Liaris n'avait probablement manqué de rien et était maintenant impatient. "Et nous allons en faire les frais" se dit Vosnir.

Ce fut Bernabeus qui tenta de calmer la situation. Etrangement, cela fonctionna très bien. Le vieil homme avait apparemment une grande influence sur le jeune drow. Il était donc bien la raison pour laquelle Liaris avait tant fait parler de lui ces derniers temps. C'était logique, il semblait être très intelligent. Pour s'associer avec un tel être, cependant, il devait soit avoir un attachement fort envers lui, soit simplement aimer le pouvoir. La seconde option donna un frisson à Vosnir, il fallait sûrement se méfier plus encore de cet homme que de son maître...

Le drow insulta ensuite la taverne en regardant Vosnir et sa sauveuse. "Un endroit mal fréquenté, mais oui mon cher Liaris, puisque tu t'y trouves" aurait bien aimé répondre Vosnir, mais il savait que ça n'arrangerait rien à la situation. Le mépris et l'arrogance du Drow l'avaient énervé. Il voulait simplement être tranquille, et voilà qu'on l'embarquait dans des histoires douteuses... "Heureusement que cette femme est venue m'aider..." pensa-t-il.

Ne sachant pas quoi répondre au Drow, Vosnir se contenta d'un regard gêné. Bernabeus s'excusa ensuite pour le tournant qu'avait pris la soirée. Vosnir lui répondit simplement par un sourire, un peu faux cette fois, puisqu'il n'accordait pas un brin de confiance à ce vieil homme, ni à Liaris d'ailleurs.

La femme aux côtés de Vosnir lui répondit assez froidement, sur un ton presque même agacé. Tandis que le garde du corps s'en allait, elle tira Vosnir par la manche pour le mener jusqu'à la table des jeunes artistes.
Elle semblait fulminer.

"Je connais le chemin, ne vous inquiétez pas" plaisanta-t-il pour tenter de détendre l'atmosphère. Cela ne sembla pas avoir beaucoup d'effet.

Arrivés à la table, elle s'adressa à Ombre et Lumière, leur parlant de ce qui venait de se passer. Ainsi elle venait de la part des deux artistes, c'était bienveillant de leur part. Vosnir leur adressa un sourire de gratitude. La jeune femme s'excusa d'avoir été brusque, avant de sourire à son tour. Vosnir lui rendit, tout en lui disant:

"Ne vous inquiétez pas, ce Drow m'a aussi bien échauffé. Il ne sait tout simplement pas demander poliment... Et... merci d'être venue à mon secours. Je ne sais pas si j'aurais réussi à le raisonner seul..."

Puis, en direction d'Ombre et Lumière:

"Et merci à vous de l'avoir envoyée. Est-il trop tard pour vous payer un verre?"

demanda-t-il avec un ton calme. La pression était enfin retombée, il allait peut-être pouvoir à nouveau passer une soirée sereine...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Dim 31 Jan - 13:22

Le Gnome avait la langue bien pendu. Apparemment tu es déjà imbibé et tu veux l'être encore plus, sale ivrogne.
était la phrase qu'Enzu avait entendue. Il sourit en portant sa boisson aux lèvres, malheureusement elle était déjà vide.

Enzu répondit en haussant les épaules
"Un ami à moi disait : "Tout le monde a le droit d'avoir ses goûts""
"Tout le monde a le droit d'avoir ses goûts de merde" était la citation originale mais Enzu se permit d'être approximatif pour cette fois.

Le gnome  semblait cependant vouloir continuer la conversation, il proposait de la liqueur à Enzu qui porta le regard au comptoir tout en grimaçant. C'était trop tard, Brodrock lançait déjà un regard assassin au petit homme, tout en lui apportant la boisson qu'il avait commandée. Proposer de l'alcool dans une taverne, naine de surcroit, était surement le troisième crime le plus répréhensible au monde, après assassiner un roi et enlever une princesse.

"J'aurai accepté volontiers, mais par respect pour notre hôte vous devriez garder cela pour vous. Une autre fois sûrement."

Le gnome semblait vouloir faire connaissance, il demandait la raison de sa présence à Arl'Gamesh.

Enzu y songea un instant. Deux semaines dans les caniveaux d'Ankherraz à se nourrir de rats, conclu par l'évasion de la ville en se dissimulant à l'insu de tous dans une caravane. Huit jours de marche dans le désert jusqu'à trouver un groupe de marchands qui l’emmènera à Zerakhatia. Cinq jours supplémentaires de route. Deux mois à casser des pierres. Une altercation sanglante avec des magiciens. Un mois de voyage jusqu'à Liredar, qui s'était avéré être en guerre civile.
"Moi, c'est Enzu. Je fuis la guerre à l'Est." répondit-il avec un vague mouvement de bras.  Je cherche aussi un moyen de démanteler l'une des organisations les plus puissantes et respectées du monde.

"Et vous, amateur de neige, qu'est-ce qui vous amène ici ?"

Un petit homme, enfin, il restait plus grand que le gnome ici présent, s'était présenté au comptoir et Enzu lui porta un regard.
C'était un curieux mélange que ce qu'il avait là. L'enfant portant des vêtements toute somme extrêmement banals, on aurait pu dire qu'il venant d'un milieu paysan des plus austères, mais il portait également une cape rouge des plus voyantes, déchirée en son bout. Le gamin arborait sur son visage un grand sourire. Enzu connaissait bien ce sourire pour le pratiquer également. Pâle et triste, figé. Le sourire qu'on arbore comme un masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anagan

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 1 Fév - 11:28

Nyil s'assit. Il regarda le nain qui lui faisait face et d'un air tout naturel dit:
"Je viens manger bien-sur, qu'avez vous a me proposer?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylaarad

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 2 Fév - 0:22

"Un ami à moi disait : "Tout le monde a le droit d'avoir ses goûts""
Oui, c'est vrai. Kylaarad connaissait l'expression "Tout le monde a le droit d'avoir ses goûts de merde" mais c'est le même principe.

Un réfugié qui fuyait la guerre à l'Est, comme sûrement beaucoup de monde dans cette ville. Kylaarad avait vaguement entendu parlé de cette guerre dans son village mais ne s'y est jamais vraiment intéressé.

Apparemment, l'homme mystérieux, Enzu, semblait accepter de faire connaissance. Enfin quelqu'un de sociable dans cette ville ! Il voulait savoir ce que Kylaarad venait faire à Arl'Gamesh. C'était si simple et si compliqué à la fois. Comment expliquer qu'il avait assez d'argent pour payer, la boisson, le repas et la nuit, sachant qu'il vient d'un village naïf, sans monnaie, sans passer pour un voleur de caravane naine. Surtout que le patron l'avait à l’œil depuis qu'il avait proposé de l'alcool dans sa taverne ! Kylaarad préférait passer pour un imbécile que pour un voleur :

"Je... Me suis... Hum... Perdu."

Bon Maintenant, il faut changer de sujet sinon Kylaarad pourrait en dire trop sur ses talents de subtilisation de biens. Justement, un nouvel arrivant, et pas banal : un enfant ! Mais qu'est-ce qu'un gamin peut bien faire dans une taverne ? Il amorça la conversation pour inclure l'enfant dans la discussion ; il aimait bien quand il y avait du monde, c'était plus convivial.

"Salut p'tit gars ! Toi aussi tu t'es perdu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mar 2 Fév - 20:37

''-On a de l'excellent ragoût et la spécialité de ce soir c'est de la viande d'ours. Si ça te convient pas, essaye toujours une spécialité locale, nos cuisiniers ont vu du pays ! Je ne recommande pas la cuisine Orc en revanche.''

Il attendit que son client fasse un choix avant de hurler aux cuisines la commande du nouveau venu, et qu'il était temps de se bouger pour apporter son repas au petit être précédemment nouveau venu. Un vieil homme au nez crochu choisit cet instant pour atteindre le comptoir et y déposer une petite bourse.

''-Je vous pris d'excuser l'attitude de mon maître. Je ne pensais pas qu'il ferait des siennes ici.''

Le Nain sous-pesa la bourse distraitement tandis que son autre main se levait en signe d'apaisement.

''-Allons, loin de moi l'idée de dire du mal dans le dos des gens, mais les oreilles pointues sont soient trop polies soient pète cul. Si vous n'étiez pas mon client préféré, je lui aurai cassé autant de doigts qu'il en a posé sur mes serveuses !

A cette réponse, le vieil homme se mit à rire, d'un rire clair qui ne cachait rien du plaisir qu'il aurait eu à voir cela se produire.

''-M'est d'avis qui vos filles sont aussi en tords, quelle idée d'êtres aussi charmante au milieu de ces gens ennivrés?''

Le nain donna une tape amicale sur son épaule, tout sourire.

''-Vous en direz tant à ce jeune homme, assis là, dit-il en montrant Enzu du menton. La petite Melinda semble lui avoir tapé dans l'oeil.

Le vieil homme prit un visage choqué, exagérant son expression aux limites du possible et se tourna vers le dit jeune homme.

''-Monsieur ! Quel malheur que vous soyez tombé dans ce piège ! Croyez bien que c'est un cas désespéré, même moi je n'ai pu lui voler le moindre baiser. Et pourtant, ne suis-je pas un galant et bel homme?

Le nain éclata de rire, et se mit à taper sur le comptoir. Si beau il eut été, ce devait-être plusieurs années auparavant, car son dos voûté et sa peau ridé l'avait usé comme seul le temps savait le faire. Mais alors que le vieux Bernabeus faisait étalage de son art de la comédie, il remarque les deux petites silhouettes à côté de son dernier interlocuteur. Il plissa les yeux, et se pencha tout bas.

''-Ma parole ! Vous faites boire des enfants!

§~~~\( °3°)/~~~§

Myria était revenue, traînant celui qu'elle avait sauvé. Pendant ce temps là, Ombre avait fini son repas à se délectait à grand coups de langue d'une bière ambrée. Lumière fut donc celle qui accueilli son amie et son compagnon d'un sourire chaleureux.

''-Bon retour et bienvenu. Je suis heureuse qu'il ne vous soit rien arrivé de fâcheux.

-''Alala, qu'aurait-il bien pu arriver ? Notre jolie petite Myria en a plus dans ses manche qu'elle ne veut bien nous l'avouer ! Elle était bien plus effrayante quand elle est venue me disputer.

Ayant quitté la douceur de la bière quelques instants, Ombre sourit à la proposition de leur galant invité.

-''Il n'est jamais trop tard pour boire ! Il est même plus souvent trop tôt pour le faire, ou trop tard pour le regretter. Je suis de ces derniers, figurez vous!

Elle se pencha alors vers Myria et lui offrit un charmant sourire avant de reprendre.

-''S'il s'avérait que je ne puisse pas me faire une natte demain, me feriez vous l'honneur de me coiffer ? Pour une fois dans ma vie, je pourrais prétendre à être jolie!

Lumière prit un air d'excuse envers ses deux invités

-J'ai bien peur que son euphorie ne fasse qu'empirer avec l'arrivage de bières. Il faudrait donc que nous réglions nos dettes et nos affaires avant qu'elle ne se mette à danser sur la table.

Sans doute son amie prit-elle cela pour un éloge à ses talents car elle approuva de vif hochement de têtes emplis de fiertés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pppjdr.forumactif.org
Lévind
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 3 Fév - 19:02

Tout était calme. J'allais devoir supporter les nombreuses éloges d'Ombre. Ce n'était pas vraiment dérangeant, mais je n'avais pas oublié ma récompense.

"JAucun problèmes, remerciez plutôt nos deux bardes. C'est elles qui m'ont demandé de venir vous aider." dis-je poliment en montrant Ombre et Lumière à l'homme.

''Alala, qu'aurait-il bien pu arriver ..." Je souris à Ombre en réponse. "Rien bien sur, j'étais en sécurité !"
C'était faux, le drow était prêt à tirer l'épée... Et moi aussi... Qu'aurait-il bien pu arriver ? J'aurai pu revenir avec un drow au ventre transpercé... Voila ce qui aurai pu arriver !

Je refusais poliment toute proposition de boissons. Je n'avais pas vraiment envie de m’enivrer... Pourquoi tout le monde boit autant ?! L'alcool peut être sympatrique, mais pour beaucoup de cas, c'est un fléau !
Je me revoyais quelques année plus tôt, à me disputer avec cet ivrogne que j'avais aimé, avant... Avant la guerre, avant qu'il ne se coupe volontairement la moitié de la main pour éviter d'aller au front tenir une épée, avant qu'il ne soit plus capable de rien faire avec sa main atrophiée, avant qu'il ne se mette à boire parce que c'était la seule chose qu'il trouvait à faire, avant les coups, avant les cris, avant tout ça...
Je sentais quelques larmes arriver et me ressaisissais tout aussi vite que les souvenirs avaient ressurgis.

Juste à temps pour qu'Ombre m'approche avec un sourire un peu trop racoleur à mon gout. Un regard réprobateur incendia directement Ombre, jusqu'à que les mots "natte" et "coiffer" se mettent à résonner dans ma tête.
"bien sur !" dis-je d'une voix qui trahissait mon excitation. "Et je ne veux pas vous entendre proférer de telle ineptie ! Vous êtes jolie peut importe votre coiffure ! Regardez comment tous les clients vous regardent ! Je vous aiderai à vous coiffer demain ! j'ai de nombreuses idées en tête !"

Ombre devait être un peu éméchée, mais tant qu'elle ne buvait pas par habitude mais pour s'amuser, cela irait !
Au final, la soirée allait bien se passer !

_________________
"Mangez des pommes, c'est bon les pommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsai

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Mer 3 Fév - 22:53

Le gnome/halfelin ou peu importe ce qu'était sa race fuyait la conversation qu'il avait lui même abordée. Enzu avait déjà vu des personnes se perdre dans des allées sombres ou des forêts, sortir de chez soi un beau matin pour une promenade et se retrouver dans un pays voisin relevait d'un problème autrement plus grave. Enzu ne savait pas ce qu'il cachait, mais visiblement cet individu ne savait pas mentir. Le garder à l'œil était certainement une bonne idée.

Avec la soirée qui avançait, le niveau d'alcoolémie d'Enzu n'allait pas en s'arrangeant. Il était certainement en train de terminer sa sixième choppe, ou peut-être sa septième. Peu importait à ce stade, Enzu n'avait pas la constitution pour demeurer particulièrement lucide.  

Un vieil homme bossu se présenta au comptoir, Enzu l'avait peut-être aperçu auparavant en compagnie de la grosse brute, en tout cas il n'en gardait plus souvenir.  

Enzu suivait distraitement la conversation entre le propriétaire et ce nouvel arrivant.
'' - M'est d'avis qui vos filles sont aussi en tord, quelle idée d'être aussi charmantes au milieu de ces gens enivrés ? ''

Enzu avait déjà entendu une phrase avec lequel il était en désaccord mais laissa la conversation se poursuivre.

''-Vous en direz tant à ce jeune homme, assis là. La petite Melinda semble lui avoir tapé dans l'oeil."
''-Monsieur ! Quel malheur que vous soyez tombé dans ce piège ! Croyez bien que c'est un cas désespéré, même moi je n'ai pu lui voler le moindre baiser. Et pourtant, ne suis-je pas un galant et bel homme?"
Tandis que les deux hommes riaient, Enzu termina posément ce qui était, très certainement, le verre de trop. Puisque ces deux hommes quémandaient sa participation alors il allait leur répondre.  
" Monsieur, vous faites erreur si vous parlez de malheur. Quelle serait la bonne réaction face à ce charme dont vous vous plaignez, si ce n'est de l'admirer et de l'agripper des deux mains ?  
Y aurait-il un crime à voir ces femmes présenter leurs formes au monde avec un sourire étincelant ?
Quel genre de monde serait-il si la beauté était ainsi réprimée ?"  


L'alcool avait certainement trop atteint Enzu pour qu'il puisse s'arrêter dans sa lancée. Il n'attendait pas de réponse de son interlocuteur et grimpait déjà sur son siège.
Perché sur son tabouret dans un équilibre bien précaire qui n'en perdait néanmoins pas sa grâce, il songea à peine au mal de crâne qu'il aurait le lendemain.  
«Mesdames, messieurs, qu'en dites vous ? »
Dit-il avec un geste de son bras, incluant son assemblée dans son discours. Le tout  dans un mouvement de cape élégant qui révélèrent les chaînes dansantes à sa ceinture.
« Je suis arrivé dans cette taverne après des jours de solitudes précédés par des mois qui l'étaient tout autant. En entrant dans cette taverne, j'ai aperçu des vêtements et des coiffures sophistiquées, j'ai entendu les chants de dames capables de briser des chaînes, j'ai croisé le regard d'une femme magnifique et ai perdu mon cœur en l'écoutant parler.»
Enzu soulignait ses propos en désignant les intéressées les unes après les autres.
«Ai-je à rougir d'une telle chose ? Devrais-je me plaindre d'un tel coup du sort pour la simple peur que jamais rien ne se produise ?
N'est-il pas malheureux,  l'homme qui pose son regard sur elles en gardant un cœur froid et terne ?  N'est-il pas à plaindre, lui qui n'a pu tomber dans ce piège magnifiquement cruel qu'est l'amour ? »  


A ce stade peu lui importait ses cheveux de noir et d'argent ni ses yeux d'or qui pouvait déranger le plus fier des hommes. Le flot ininterrompu de sa voix cristalline ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin.
C'était un discours d'ivrogne, certes, mais Enzu avait cette capacité, cet étrange pouvoir qui lui permettait de s'exprimer clairement et distinctement malgré les effets de l'alcool. Ses gestes gardaient une aisance gracieuse malgré leur absurdité et l'on semblait voir un acteur délivrer ses paroles de théâtre dans un spectacle grandiloquent.
"Ainsi je vous en prie mesdames, toutes autant que vous êtes ne laissez jamais un homme prétendre que vous pourriez, d'une obscure façon, être coupables des vos charmes.
Laisses vos cheveux danser et vos jupons virevolter, emplissez nos salles de vos parfums enivrants et laissez vos rires briser le cœur des enfants audacieux"

Pour toi, Maria à la chevelure de feu.

Enzu se laissa tomber de son piédestal en face de son interlocuteur dans un geste qui pouvait ressembler à une révérence.                                                          
« Ainsi l'ami, je vous le dis et ma position ne changera pas,
Qu'importe combien de fois je serai repoussé,  
Jamais je ne regretterai d'avoir aimé »


Enzu aurait pu s'arrêter sur cela, mais l'euphorie du jeune n'aurait su être étancher sans qu'il aille au bout de ses pensées, aussi absurdes qu'elles pouvaient être.

« Maître Brodrock, j'ai certainement trop bu pour cette soirée, aussi je vais certainement m'arrêter là. Pour être sincère, je pensais que les marques que vos serveuses portaient nuisaient à leur bien être. Certainement je m'étais trompé, aussi une nouvelle fois je vais m'excuser.

Pour ce qu'il m'en coûtera, j'ai souvent penser que les plus grandes pensées venaient avec les meilleurs cuites. Aussi j'ai une question qui me taraude depuis que j'ai posé les yeux sur votre établissement et je n'arrive pas à m'en débarrasser.
Une question de la plus haute importance qu'il me brûle de vous demander. »


Enzu se pencha sur le comptoir sur le ton de la confidence :

« Dites-moi, pourquoi fallait il que le Petit Poney soit Pendu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdanial
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   Lun 8 Fév - 2:17

Lumière dit à Vosnir et à sa sauveuse qu'elle était heureuse que rien ne leur soit arrivé. Un sentiment que Vosnir partageait abondamment. Il n'aimait pas les ennuis, mais eux, avaient l'air de l'aimer...

La femme aux cheveux bleus répondit à Vosnir qu'il devait plutôt remercier les deux bardes, ce qu'il venait par ailleurs déjà de faire. Il ne voulait pas soulever ce détail, il l'avait déjà vue une fois s'énerver, c'était suffisant...

Ombre commença ensuite à détendre la situation en vantant les mérites de la femme qui venait de sauver Vosnir... Myria, c'était donc son nom. Elle affirmait d'ailleurs qu'ils étaient tous deux en sécurité. Vosnir ne voulut pas remettre cela en question, tout ce qui importait, c'était qu'ils soient en sécurité maintenant.

Ombre fit un sourire lorsqu'elle entendit parler des verres que Vosnir leur proposait. Elle semblait ravie de la perspective d'étancher un peu plus sa soif d'alcool.

Vosnir demanda à chacune ce qu'elle voulait, avant de commander à une serveuse les trois boissons. Vosnir avait demandé une chope d'une bière naine très connue. Il appréciait particulièrement celle-ci. Chez lui, les tavernes en avaient toujours en réserve pour les amateurs, qui étaient légion dans le Liredar.

Pendant ce temps, Ombre et Myria parlaient de coiffure, et du fait qu'Ombre était jolie. Lumière affirmait par ailleurs qu'Ombre allait bientôt être trop saoule pour tenir une discussion sensée.

La curiosité prenant le pas sur la patience, Vosnir sortit la clef que Brodrock lui avait fournie, avant de demander aux jeunes femmes:

"Tout à l'heure, sur scène, vous m'aviez parlé de révéler le secret de cette clef? Qu'a-t-elle de particulier?"

Il leur demanda cela avec un peu d'excitation dans la voix. Il était presque soulagé que ce petit incident soit venu briser l'ennui qu'il ressentait déjà depuis un petit moment à Arl'Gamesh.

Il attendait la réponse avec attention, prêtant à peine attention aux dires d'un client qui criait dans le fond de la taverne...

_________________
Vosnir, prince de Liredar
Lucy Grimwood, la voix enchanteresse
Arin Finalen, chercheur de beauté

Meuji de UFS Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'autre côté - Partie I [Vosnir, Myria, Enzu, Kylaarad, Nyil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auberge du Petit Poney Pendu :: Medieval Fantastique :: Aventures-
Sauter vers: